BEACH VOLLEY: Mortroux fête ses 10 ans

Ce week-end sera celui d’un bel anniversaire, les 10 ans du beach de Mortroux. La 11ème édition en fait puisque, comme le rappelle Remi Willamme, un de ses organisateurs : « Le premier beach a eu lieu à l’été 2009 ». Il y avait alors 4 terrains de sable jaune, et une vingtaine d’équipes qui concouraient. Succès immédiat. Vu la réussite de cette première édition, nous, je dis « nous » car suis entré dans l’organisation pour la 2e édition, avons décidé de reconduire l’événement en l’améliorant. On s’est « professionnalisés ». Capture d’écran 2019-07-26 à 07.48.15.pngL’engouement des participants et la volonté d’en faire un beach de référence nous ont amenés à le développer d’année en année pour passer en 10 ans de 4 à 8 puis 10 et maintenant 14 terrains, probable limite à long terme. La formule, mélangeant qualité du matériel (sable de Lommel, terrains et filets aux dimensions officielles, durée et nombre des matchs appréciables. on a mis l’accent sur le côté sportif. Le niveau est, de l’avis général, un des plus relevés en Wallonie. Ce qui n’empêche pas que l’ambiance reste conviviale et festive. Elle plaît vraisemblablement aux gens, joueurs de volley ou simples amateurs. Ceux qui viennent pour la compétition s’y retrouvent tout autant que ceux qui sont viennent s’amuser entre amis pour le WE, et c’est extrêmement important pour nous » rappelle Remi qui, au niveau volley, évoluera la saison prochaine en Ligue B.

C’est dire que le gaillard sait de quoi il parle quand il évoque le niveau de jeu. Mais on est à Mortroux et donc à Liège, l’accueil est important. « Progressivement, nous avons mis en place une piscine, un bar lounge, des pistes de pétanque, un camping et des activités tout au long du WE. Un feu d’artifice est venu célébrer la 10e édition en 2018, tandis qu’on met les petits plats dans les grands pour que cette édition de 2019, les 10 ans donc, soit la plus réussie de toutes. Et ce n’est pas toujours facile. L’équipe organisatrice est « historiquement » composée d’une dizaine de personnes hypermotivées, avec le soutien inconditionnel de notre super président, Patrick Dufays, évidemment. » 

PHILIPPE HALLEUX dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 juillet 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel