Visé et les Fourons fêtent à leur tour la Libération

Une photo d’époque avec l’arrivée des Américains à La Planck.

La Ville de Visé a choisi, comme chaque année, d’organiser les mêmes cérémonies qui commémorent l’anniversaire de la Libération de la Cité de l’Oie.

Rien ne change cette année, même s’il s’agit du 75ème anniversaire.

Le rendez-vous est fixé ce samedi 14 septembre à 10h30 à l’Hôtel de Ville de Visé. Les autorités communales et les anciens combattants, ainsi que toutes les personnes qui le souhaitent, se rendront à pied, en compagnie de l’harmonie, au Monument de la rue de Jupille pour y déposer une gerbe. Ils se rendront ensuite à la stèle commémorative place de la Collégiale avant de rentrer à l’Hôtel de Ville où un drink sera servi.

À Fouron-Saint-Martin, dans le cadre du 75e anniversaire de la Libération mais aussi de la 43e fête du peuple fouronnais, le rendez-vous est fixé ce dimanche 15 septembre dès 13h au centre sportif et culturel des Fourons.

À 13h30, une colonne de véhicules militaires avec des soldats en tenue d’époque sous la conduite d’André Witmeur, le « Belgian Military Vehicle Trust & Static Show » « libérera » symboliquement le village en défilant pacifiquement.

L’Action fouronnaise et le centre organisent ensuite à 14h30 un grand spectacle musical et audiovisuel « Les Fourons libres ».

SPECTACLE MUSICAL ET VISUEL

« Il s’agit d’une histoire contée des principaux événements et personnages qui ont marqué la vie de nos villages entre mai 1940 et mai 1945, ponctuée par des interventions musicales d’époque. Pas moins de 18 morceaux seront interprétés par les harmonies fouronnaises réunies de Teuven-Remersdael et Fouron-Saint-Martin. 80 musiciens seront sur scène pour jouer « Hymn to the world » de J-P Haeck en passant par Alte Kameraden de C. Teike et l’hymne américain a capella par Roxane Rütter », précise Nico Droeven, l’auteur du scénario de ce spectacle et conteur.

« Il y aura une première partie jusqu’au 6 juin 1944 puis une seconde partie sur la Libération. Un moment fort en émotions sera constitué par les regards croisés entre Gérard Dodémont, ce jeune Fouronnais de 16 ans qui attend la venue des Américains et George Ciampa, jeune Californien de 18 ans qui a débarqué à Utah-Beach en Normandie le 6 juin 1944 avant de se diriger vers la Belgique. La 607e GRCompany enterrait les soldats tués en les identifiant (noms et endroit d’enterrement). Tous les deux seront présents ce dimanche. George Ciampa a 94 ans aujourd’hui », précise Nico Droeven.

La journée se terminera en musique rock des années 50-60 et en chansons avec le groupe « The Strato-Fred’s Club Band ».

Prix des places : 9 €. Infos et réservations au 04/381.22.37. ou par mail fourons@skynet.be.

Le fameux criquet du débarquement, petit objet en laiton distribué comme moyen de communication aux parachutistes de la 101e Airborne Division qui sautèrent en Normandie (rendu célèbre dans le film « Le jour le plus long »), sera vendu au prix modique de 4 €. 

MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 11 septembre 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel