• Décès de Madame Marie-Henriette HAPPART, veuve de Monsieur François HENROTIN

    Capture d’écran . 2019-11-16 à 17.16.46.pngLa famille annonce le décès de Madame Marie-Henriette HAPPART, veuve de Monsieur François HENROTIN, née à Fexhe-Slins le 3 mars 1943 et décédée à Hermalle-sous-Argenteau le 14 novembre 2019.

    La défunte repose au funérarium à Aubel, où la famille recevra les visites samedi, dimanche et lundi de 17 à 19 heures.
    La liturgie des funérailles, suivie de l’incinération, sera célébrée en l’église Saint-Hubert, à Aubel, le mardi 19 novembre 2019 à 12 h 30.
    L’urne cinéraire sera inhumée dans le caveau familial au cimetière de Saint-Jean-Sart vers 17 heures.
    Les personnes désireuses de manifester leur sympathie peuvent verser un don pour le projet « Jardin sur le toit », sur le compte BE45 1960 2341 9289, avec la mention « En mémoire de Marie-Henriette HAPPART ».

    Lire la suite

  • Une ultime bataille entre voisins offre 34.000 € à la commune

    Le bâtiment de Rémersdael a été adjugé (par internet) à 11 h15 au prix de 155.000 euros.

    Hier soir, un conseil communal extraordinaire avait duré 4 minutes pour approuver les modalités de la vente et pour charger la directrice générale et le président du conseil communal de la signature de l’acte de vente.

    Selon les promesses de la nouvelle propriétaire, l’harmonie et les jeunes pourront continuer l’occupation des locaux. Rémersdael (Rémer selon la nouvelle dénomination de plus en plus populaire) peut se réjouir de la bonne issue de cette affaire.

     

  • Récolte des derniers légumes du potager...

    Ce 12 novembre,  les élèves de 5ième et 6ième années sont arrivés à l’école avec leurs bottes. 

    L’après-midi, ils se sont rendus au potager et ont récolté les choux frisés et les choux rouges qu’ils avaient repiqués au printemps.

    Ils ont pu observer des résultats différents selon l’exposition au soleil. Les enfants ont aussi remarqué que certains légumes avaient « mauvaise » mine : des insectes étaient présents.

             Le vendredi, Mme Nathalie a préparé une bonne potée au chou. Quelle fierté pour les grands que tous les enfants de l’école dégustent le fruit de leur travail !

             A présent, le terrain est au repos.

                                                                      Mme Marie-Ange

     

  • L’éditorial de LA MEUSE d’aujourd’hui

    77CEE40C-16C7-4E18-9ED7-CC91AC26FD12.jpegDimanche, un bâtiment destiné à accueillir des demandeurs d’asile était incendié à Bilzen. Un événement déjà grave en soi, mais le pire allait suivre. L’acte criminel s’est déroulé sous les applaudissements d’habitants de cette commune limbourgeoise et on vous passe les commentaires sur les réseaux sociaux, du type « il a brûlé trop tôt ». Sous-entendu, ça aurait été mieux s’il y avait déjà eu des demandeurs d’asile à l’intérieur. Le parquet du Limbourg a annoncé une enquête sur les commentaires haineux. Il est plus que temps.
    Ainsi que nous l’avons déjà souligné, une parole de plus en plus scandaleuse s’est manifestement libérée. Ce sont des chants racistes dans les stades de football, des propos sexistes, homophobes, que certains dirigeants, dans le monde du foot, osent mettre sur le compte d’un prétendu folklore. C’est l’assimilation, relayée par des politiques, des migrants à des délinquants. Les demandeurs d’asile fuient des pays en guerre, ce ne sont pas des criminels. Nous l’avions rappelé à l’époque de la mort de la petite Mawda. On vient encore de franchir un nouveau degré dans l’ignominie, avec une campagne du Vlaams Belang sur la sécurité des enfants. Sur une affiche, une jeune fille blanche avec une main sur la bouche, la main de quelqu’un qui l’attaque. Une main noire. Tout est dans la suggestion, mais le message est clair : le danger, c’est l’étranger.
    Et dire que certains prétendent que ces gens sont devenus fréquentables. C’est en leur donnant une légitimité que l’on ouvre la porte à leurs idées nauséabondes. Plus que jamais, il faut se montrer intransigeants avec les messages de haine.