Ce pro de la clarinette joue au philharmonique d’Oslo

Bien loin de chez nous, Pierre Xhonneux exerce sa passion pour la musique. Depuis Oslo, le Plombimontois en a fait son métier. Depuis cinq ans, il joue dans le prestigieux Orchestre philharmonique de la capitale norvégienne.

En janvier, cela fera cinq ans que Pierre Xhonneux a quitté la résidence de ses parents à Rémersdael et la Belgique pour la Norvège et sa capitale, Oslo, pour y rejoindre le prestigieux Orchestre philharmonique local en tant que petite clarinette solo. En Scandinavie, le Plombimontois a donné une nouvelle dimension à sa carrière, lui qui avait d’abord exercé son métier à Liège, à l’Orchestre philharmonique royal.

Voilà maintenant cinq ans que Pierre Xhonneux s’épanouit en Norvège (voir ci-dessous).

Mais après cinq années, comme à Liège, il y a cette petite voix qui lui dit qu’Oslo n’est qu’une étape.

« J’aimerais découvrir les Etats-Unis ou la Corée et le Japon. J’estime encore avoir l’énergie nécessaire pour préparer une audition. Nous effectuerons une tournée en Asie en 2020 avec l’orchestre, cela me permettra de déjà un peu découvrir les lieux. »

D'un article de JULIEN DENOËL à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 décembre 2019.

Un emploi du temps chargé

Prof au conservatoire, un 1er album et des festivals

À Oslo, Pierre Xhonneux est bien occupé. En plus de son poste de petite clarinette solo à l’orchestre, il s’est également vu offrir un poste de professeur au conservatoire d’Oslo. Rapidement, il a également été intégré à beaucoup de projets de musique de chambre dont l’un l’a finalement

conduit à sortir un album avec l’ensemble Oslo Kammerakademi. « Sortir des albums, cela se fait de moins en moins mais on avait envie de matérialiser notre projet. C’est mon tout premier CD avec mon nom en grand. C’était une expérience super enrichissante » Les retours sont très positifs selon

lui. Il prend pour preuves les offres pour venir jouer dans des festivals. « On nous a demandé de venir jouer en Allemagne mais aussi en Norvège, à Stavanger », dévoile-t-il. Les festivals, il en a déjà fait quelques-uns. « J’ai pu aller en Azerbaïdjan, en France, en Italie. »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel