Conseil communal du 23 janvier 2020

Changements de places pour les conseillers de la majorité: le bourgmestre s'installe entre les dames.
De gauche à droite: Alicia Dodémont, Shanti Huynen, Yolanda Daems, Joris Gaens, Lizzy Buijsen-Baillien, Steven Heusschen et Jean-Marie Geelen.

IMG_0558.jpgAvant d'entamer le conseil communal, Grégory Happart a présenté ses meilleurs voeux à l'assemblée et au public présent. Il l'a fait dans les deux langues (!), mais même cela ne plaît pas "au chien de garde linguistique" de la majorité. L'échevin Herens, désormais réduit à un rôle de "vieux schnock", a en effet immédiatement demandé au président du conseil d'interrompre Grégory Happart.

Le conseil a commencé par la prestation de la jeune conseillère Alicia Dodémont entre les mains du président du conseil communal, sous les yeux attendris de son père et de son grand-père.

Sans une question de Clotilde Mailleu sur le ramassage des immondices selon la nouvelle formule imposée par Limburg.net, on n'aurait peut-être même pas eu l'occasion d'entendre la voix du nouveau bourgmestre. En réponse à la question de la conseillère de l'opposition, il a lu un long rapport sur les sacs ramassés ou pas, sur les rues trouvées ou pas, par les camions de Limburg.net (dont l'utilisation réduit encore un peu l'emploi local).

A l'exception du principe de l'installation d'un collecteur d'eaux usées à Teuven (unanimité) et de la composition d'un jury pour la nomination d'un inspecteur de police (13 voix pour et Grégory Happart contre), tous les autres points à l'ordre du jour ont été votés par la majorité contre les 4 membres présents de l'opposition, Michaël Henen étant absent pour raisons professionnelles.

Les commentaires sont fermés.