Les parents de Julie et Mélissa en visite chez leur vieil ami, qui avait célébré les funérailles des fillettes

L’image est joyeuse et émouvante à la fois. Gaston Schoonbroodt, le prêtre qui avait crié sa révolte aux funérailles de Julie et Mélissa, pose fièrement pour une photo avec les parents des deux fillettes disparues. Le prêtre va sur ses 90 ans et a reçu ses amis à Herve, dans le home où il réside désormais. Gaston Schoonbroodt était aussi ce prêtre qui venait célébrer la messe pour les communiants francophones à Rémersdael il y a une trentaine d'années.

« En visite chez notre ami Gaston Schoonbroodt ». C’est ainsi que Jean-Denis Lejeune, le papa de Julie, a légendé la photo, postée sur son Facebook. On y voit Gaston Schoonbroodt, 89 ans, entouré de Louisa (la maman de Julie), de Gino Russo et de Jean-Denis Lejeune. Tous ont le sourire et un geste d’amitié envers le vieil homme : une main posée sur l’épaule, un bras appuyé dans le dos…

Il y a déjà plusieurs années que Gaston Schoonbroodt a quitté ses paroisses de Jemeppe et de Seraing, et aussi son travail à Cockerill et à la Stil (il était chauffeur de bus). L’âge venant, il est parti vivre chez son frère en région verviétoise avant de se retirer dans une maison de repos, à Herve, où il réside désormais. « On y est allé tous ensemble, samedi après-midi. C’est notre ami à tous », nous dit Jean-Denis Lejeune. « Gaston est un homme fatigué mais, d’après sa nièce, qui est allée le voir ensuite, il était très content de nous avoir revus ». L’homme, bien qu’amoindri, n’a pas oublié les fillettes assassinées. « Il y avait une coupure de presse collée sur son armoire (intitulée : « Nos deux petites filles seront toujours vivantes ») et aussi une photo de nous quatre avec Gaston, aux funérailles. Ces souvenirs dans sa chambre, ça ne m’étonne pas de lui ! » Les milliers de Belges présents aux funérailles de Julie et Mélissa, à Liège, en la basilique Saint-Martin, en août 1996, se souviennent des mots terribles prononcés par l’abbé Gaston Schoonbroodt. « À quoi ont servi nos actions et nos prières ? Le bon Dieu est-il sourd ? », avait-il hurlé, la voix tremblante et en serrant un mouchoir dans sa main. Des propos teintés de colère, peu courants venant d’un homme d’Église.

D'un article de F. DE H. dans LA MEUSE du 18 janvier 2020.

Commentaires

  • Dans un autre contexte et plus proche de nous, Gaston Schoonbroodt est aussi le prêtre qui est venu célébrer la messe pour le 800ème anniversaire du village de Saint-Jean-Sart !
    C'était en 2016, le dimanche 21 août pour la messe à 9 heures 15.
    Partit chercher le prêtre Gaston sur les hauteur de Seraing, je me souviens que ce dimanche-là, le matin le temps était venteux et pluvieux, un peu comme aujourd'hui.
    Cela s'est nettement améliorer après notre messe célébrée en Wallon.
    Nous étions heureux d'avoir pu célébrer avec le prêtre Gaston, car la tonalité du wallon semble nous rapprocher les uns des autres. C'est ce qu'a fait le prêtre Gaston ce jour-là.
    Au nom de notre communauté de Saint-Jean-Sart, je le remercie encore aujourd'hui pour cette célébration au village.
    J'ai envie de lui dire que non ! le bon Dieu ne reste pas sourd...il reste avec nous

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel