Conseil communal du jeudi 27 février 2020 à 20 heures.

Pour la séance publique du conseil communal du 27 février, il faudra encore s'armer de patience puisqu'il faudra désigner par bulletins secrets des représentants pour

  • la holding communale en liquidation (où Huub Broers représentait la commune)
  • l'intercommunale de protection du patrimoine de la Hesbaye orientale
  • l'incommutable d'habitations sociales Woonzo (où il faudra remplacer Joris Gaens qui y siégeait comme président du C.P.A.S.)
  • l'interrégionale d'économie sociale
  • l'intercommunale des régie des quartiers

Comme d'habitude, le conseil commencera par les questions transmises par les conseillers communaux.

Le 17 janvier 2020, le gouverneur de la province a approuvé la décision du conseil communal du 28 novembre 2019 à propos de la fixation définitive du plan pluriannuel 2020-2025. Le conseil communal en prendra connaissance.

La liste comprenant les subsides nominatifs pour 2020 est soumise à approbation du conseil communal, conformément à l’article 41, 23° du Décret flamand relatif à l’Administration locale. Cette longue liste énumère des bénéficiaires aux montants très variables entre 38.970 euros pour le bureau local du tourisme et 100 euros pour Oxfam qui se charge de la vente de sacs à immondices. Entre les deux, relevons quelques bénéficiaires qu'un conseiller communal a notés:

  • Stebo qui reçoit 25.666 euros pour ses conseils en matière de logement,
  • 23.287 euros pour l'accueil de l'enfance "Stekelbees", 
  • 7.578 euros pour l'intercommunale de protection du patrimoine de la Hesbaye orientale,
  • 5.119 euros pour l'Union des villes et communes flamandes.

On reparlera évidemment de la fabrique d'église de Fouron-le-Comte, qui a encore demandé des moyens financiers pour payer ses dépenses courantes, mais l'échevin Jean Levaux a préféré renvoyer cette demande vers le conseil communal.

Comme le bourgmestre Broers l'avait annoncé en décembre 2019, la commune hériterait de la salle "ex-paroissiale" et du presbytère, en échange du remboursement de l'emprunt à charge de la fabrique d'église de Fouron-le-Comte. De plus, celle-ci reçoit un prêt de 100.000 euros sans intérêts de d'évêché, mais le remboursement de celui-ci imconberait à la commune. Grosso modo, la commune paiera donc, en plus des frais de fonctionnement de la salle devenue communale, 60.000 euros par an pendant les 10 prochaines années et ensuite 50.000 euros par an pendant les dix années suivantes, soit 1.100.000 euros, alors que l'église de Fouron-le-Comte a encore toujours besoin d'une importante restauration.

Le cadre du personnel a été examiné compte tenu des futurs départs à la retraite, de la poursuite de l’intégration entre la commune et le CPAS et des mesures à prendre pour résoudre certains problèmes. A cette fin, l’on souhaite apporter un certain nombre de modifications à l’organigramme. Ceci a reçu l’avis positif de l’équipe de management et a été discuté avec les syndicats.

Pour le reste, signalons que la commune fera appel à I&O Auctions pour la vente de ses "riquettes", qu'elle fera payer les frais de stationnement et de déplacement des véhicules saisis, qu'elle modifie son règlement sur le broyage du bois sur les propriétés privées, qu'elle modifie encore son règlement de taxe sur les habitations et bâtiments abandonnés, qu'elle modifie le règlement du parc à conteneurs notamment pour la récupération de l'amiante, etc.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel