José Happart poursuivi pour corruption

José Happart, ancien président du parlement wallon, est accusé d’être intervenu auprès de différentes autorités publiques pour faciliter l’octroi de permis de lotir à son ami Christian Binet. En échange, ce dernier aurait aidé à la construction de la maison de sa maîtresse à Esneux.

José Happart, ancien président du parlement wallon et président de Liège Airport, comparaissait ce mardi devant le tribunal correctionnel de Liège. Il y est poursuivi pour corruption et trafic d’influence.

En clair, il est accusé d’avoir usé de sa position et de son influence pour avantager certains entrepreneurs dans le cadre de la réalisation de plusieurs projets immobiliers, avec en toile de fond, la construction de la maison de sa maîtresse à Esneux.

D'un article de STEFANO BARATTINI à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 février 2020

Capture d’écran 2020-02-26 à 08.07.57.png

« C’est un procès politique »

Toutes ces accusations, José Happart les conteste. Il dénonce une instruction qui a été menée à charge et un procès à caractère politique visant un mandataire populaire : « Nous solliciterons l’acquittement. José Happart conteste avoir réalisé des démarches autres que celles qui entrent dans le cadre de ses fonctions. Il conteste avoir effectué des démarches en vue de favoriser un entrepreneur. On a parlé d’une maison où mon client n’a jamais passé une seule nuit », a indiqué son avocat, M e Philippe Zevenne.

« On a tout fait pour essayer de me faire trébucher parce que faire tomber José Happart, c’est secouer méchamment le parti socialiste. Il ne faut pas oublier que je suis le premier élu de tous les temps, pas seulement au PS mais aussi en Wallonie. Pour eux, c’est un bon coup à faire trembler et secouer l’arbre. Les deux attaques sont survenues pendant des campagnes électorales. Ce n’est pas un hasard », termine José Happart. 

Commentaires

  • Ben , c' est ça, les hommes politiques " jouent leur rôle d' homme politique"! Ils n' ont jamais rien à se reprocher.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel