La frontière avec les Pays-Bas est fermée

La ville de Visé a pris un arrêté de police qui régit la fermeture des routes entre Visé et les Pays-Bas. L’arrêté stipule la fermeture de la circulation des conducteurs et des piétons sur les axes provenant ou menant au royaume des Pays-Bas.

Des barrières Nadar munies de panneaux de signalisation ont été installées sur les routes entre la Ville de Visé et les Pays-Bas… Le message est donc clair et il n’est pas question de déplacer ces barrières : les policiers de la Basse-Meuse veillent. Depuis une quinzaine de jours déjà, les frontières étaient déjà virtuellement fermées et des contrôles de police réguliers empêchaient les déplacements touristiques ou non-indispensables entre la Belgique et les Pays-Bas notamment dans le Limbourg et en province de Liège.

Ces nouvelles mesures « physiques » interviennent dans le cadre de la politique sanitaire mise en place dans la lutte contre la propagation du coronavirus. En effet, les Pays-Bas ont décidé de laisser se développer le virus sur leur territoire afin de favoriser une immunité collective de sa population. Tout le contraire des mesures mises en place en Belgique qui a opté pour un confinement quasiment total. Dans cette optique, laisser la frontière ouverte aurait manqué de cohérence. 

A.B. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 30 mars 2020

Commentaires

  • Malgré que les frontières sont fermées, ,les fermiers avec tracteurs immatriculés en
    hollande, viennent avec leur fumier et engrais par les chemins de campagne, ( Snauenberg ) même la nuit, et se permettent de venir par le chemin de détournement qui est en sens unique

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel