Une nouvelle place Reine Astrid verdurisée

Les travaux, évalués à 4,3 millions €, vont rendre un nouveau souffle à la Ville et au commerce de Visé.

Après dix ans d’attente, le projet définitif de la place Reine Astrid à Visé a été adopté au conseil communal. Exit les Capture d’écran 2020-06-26 à 10.49.48.pngvoitures et place à un bel espace.

La nouvelle place de Visé, on en parle depuis dix ans. Elle est revenue au devant de la scène au conseil communal.

« Le dossier a été lancé en 2010 avec un concours d’architecture remporté par le bureau liégeois d’architecture BGHP. Un dossier qui a beaucoup évolué par rapport au plan initial car un accent très fort a été mis sur la convivialité et la verdurisation », précise Xavier Malmendier, échevin de l’Aménagement du Territoire.

« Les nouveaux plans ont été présentés la semaine dernière en Commission avec les ingénieurs, les architectes et le chef des Travaux et les discussions ont été constructives », se félicite Xavier Malmendier.

Il y aura une zone de plantations d’arbres sur un quart de la place du côté gauche (côté Lehaen) avec du mobilier urbain de différentes tailles dont un grand banc sur lequel on pourra se coucher.

De l’autre côté (côté Poste), il y aura, en dénivelé, une zone de détente avec des gradins en bois fixés dans la pierre et une fontaine d’eau sous un immense auvent en métal avec des miroirs (comme à Marseille) pour refléter les eaux de la fontaine. « Toutes les bordures de la place seront enlevées pour obtenir une place plate qui sera réalisée avec des pierres bleues (pas des chinoises mais des locales et irlandaises) de différentes tailles et de différents revêtements pour créer un dessin de vague. Aux entrées de la place, il y aura un plateau surélevé avenue du Pont et avenue Albert 1er. Il y aura un éclairage LED spécifique et évolutif sur la place (rythme lié aux événements, couleurs différentes, en fonction d’une présence humaine ou non, ...). On va installer plusieurs schuffles, des pylônes d’éclairage intelligents dans lesquels on intègre des caméras, de la musique, du wifi...) », détaille Xavier Malmendier.

Capture d’écran 2020-06-26 à 10.48.31.png

PLACETTE

De l’autre côté de l’avenue, il y a une placette sur laquelle sera installé un kiosque pour cacher tous les coffrets techniques et de gestion. Il pourra accueillir la Maison du Tourisme en été et sera doté d’un mur digital pour annoncer les manifestations. Il y aura une place pour recharger les voitures et les vélos électriques. Il restera 19 places de parking en zone bleue, contre 60 mais il y a le parking Albert 1er avec 100 places. « Un budget total de 4,320 millions € dont une part communale de 2,775.000€ +TVA (moins le subside de revitalisation urbaine de la Région wallonne de 687.000€) tandis que la Ville de Visé a déjà inscrit dans son plan PIC 790.000€. Il faut profiter de l’élan commun et on fonce. L’objectif est d’attribuer ce marché en décembre, un marché conjoint avec les impétrants (RW, AIDE, CILE, Resa, Proximus). » « La place de Visé est un lieu symbolique. Il faut lui rendre son vrai rôle. Le parking en bitume n’est plus à l’ordre du jour. Il faut donner une nouvelle image à la Ville et un nouveau souffle au commerce pour rendre Visé encore plus attractive », conclut Xavier Malmendier. Un point approuvé par 22 voix sur 25 avec 3 abstentions de OUI Visé. 

MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 juin 2020

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel