Cinq éoliennes à proximité des Fourons : le gouvernement flamand est fâché et il le fait savoir

Le projet d’installation de cinq éoliennes à Dalhem continue à faire jaser. Le gouvernement flamand en a remis une couche avant le conseil politique de ce mardi soir. Et s’il s’agissait simplement d’une guéguerre énergétique ?

Ce sera à la Région wallonne de trancher et d’accorder ou non un permis éolien. 

Capture d’écran 2020-08-26 à 11.11.40.pngD’après nos informations, il s’agirait surtout d’une guéguerre énergétique. En effet, Dalhem, avec son éolienne citoyenne, serait la seule gagnante dans cette histoire. La commune bassi-mosane avait d’ailleurs proposé des parts aux Fourons, mais ces derniers auraient refusé.

De surcroît, nous avons appris que les Fourons auraient également un projet éolien à proximité de l’endroit où Engie-Electrabel souhaite implanter ses machines. Mais ils auraient au moins un an de retard dans leur projet !

Bref, du côté wallon, certains se demandent si ces critiques à répétition ne sont pas liées à ce projet flamand tenu secret… 

D'un article de YANNICK GOEBBELS à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 août 2020

Commentaires

  • De heer Geubbels beschikt over foute informatie. De gemeente Voeren werd een tiental jaren geleden gecontacteerd door een bedrijf dat windmolens wou plaatsen in de as 's-Gravenvoeren/Sint-Martens-Voeren. Er werd zelfs nooit een dossier ingediend!!!! De gemeente Voeren was er immers tegen. Toch bleven ze hopen tegen beter weten in en vertellen ze zelfs dat ze een akkoord hebben met de gemeente. Alle leden van het vorige (ikzelf, Jacky Herens, William Njjssen en Jose Smeets) en huidige college (Joris Gaens, Jacky Herens, William Nijssen en Jean Levaux) kunnen getuigen dat dit dossier nooit op de tafel van het college kwam omdat het gewoon nooit bestond in realiteit.
    Het enige dossier dat wel wat bijval kon krijgen was dit langs de autoweg met 2 of 3 molens die telkens ver genoeg van de dorpen lagen. Er kwam heel wat protest uit Lanaye en Eijsden. De Vlaamse overheid ging sowieso niet akkoord omdat men die zone in de toekomst wil beschermen. Er werden dus geen plannen meer ingediend. De heer Geubbels had zich dus beter eerst geïnformeerd bij de mensen die het dossier kennen in plaats van geruchten tot waarheid te maken en de gemeente Voeren in een slecht daglicht te stellen.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel