Deux ans de prison pour le chauffard du carnaval de Mouland

Ivre, il avait tué un piéton avant de prendre la fuite.

Fabian, 37 ans, a été condamné à 2 ans de prison avec sursis, 8 mois de déchéance de son droit de conduire, 160 heures de travail d’intérêt général et une amende de 1.750 €. On lui reprochait un homicide involontaire en état d’imprégnation alcoolique et un inadmissible triple délit de fuite.

Capture d’écran 2020-09-22 à 07.39.01.pngLe 27 février 2017, vers 20h40, Xavier Rutten, 50 ans, de Warsage, avait été percuté par une VW Tiguan, rue de Fouron à Mouland, alors qu’il revenait du carnaval. Le conducteur de la voiture, Fabian, 37 ans, de Fouron-le-Comte, ne s’était pas arrêté après le choc. Il n’avait pas non plus pris la peine de prévenir les secours. Pire, il était repassé à deux reprises devant le corps sans vie de Xavier Rutten avant de terminer sa soirée au café où il a rejoint des amis, toujours sans prévenir les secours. Bref, son cas était très mal embarqué lors de son procès pour homicide involontaire et délit de fuite en état d’imprégnation alcoolique. Lors de son réquisitoire, le ministère public, représenté par le substitut Levatino, réclamait, pour le délit de fuite, 18 mois de prison, 16.000€ d’amende et deux années de déchéance du droit de conduire. Pour l’homicide involontaire et la prévention d’imprégnation alcoolique, il réclame 12 mois de prison, 8.000€ d’amende, deux ans de déchéance du droit de conduire et l’obligation de repasser les quatre examens : théorique, pratique, médical et psychologique.

RESPONSABILITÉ CONTESTÉE

Fabian contestait la responsabilité lors de ce dramatique accident. « Dans ce dossier, il n’existe, à mon sens, aucune preuve de la responsabilité de mon client or la justice a besoin de preuves », insistait son conseil. « Il existe des obligations pour les piétons et ce soirlà, M. Rutten marchait à droite alors qu’il est obligatoire de marcher à gauche, pour faire face aux voitures qui arrivent. Il était vêtu de noir et marchait non pas sur un accotement mais sur la chaussée. M. Rutten s’était rendu invisible pour mon client au moment de l’accident. Il a constitué un obstacle imprévisible. ». L’avocat sollicitait des mesures alternatives « intelligentes ».

LE JUGE A TRANCHÉ

Mardi dernier, le juge du tribunal de police a estimé que les préventions d’homicide involontaire en état d’imprégnation alcoolique et de délit de fuite étaient établies à charge de Fabian. Le juge soulignait le « triple » délit de duite commis par le chauffard tout comme il soulignait la responsabilité, à 75 %, du conducteur dans cet accident ainsi que celle de la victime, à 25 %, qui, ce soir-là, marchait du mauvais côté de la chaussée.

Pour l’homicide involontaire, Fabian est condamné à 160 heures de travail d’intérêt général, une amende ferme de 1.750 €, une déchéance de 4 mois de son droit de conduire avec sursis et le passage des quatre examens théorique, pratique, psychologique et médical.

Pour le « triple » délit de fuite, Fabian est condamné à 2 ans de prison avec sursis total, une déchéance ferme de son droit de conduire de 8 mois. 

ARNAUD BISSCHOP dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 septembre 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel