Frédéric Tossens ferme sa supérette

Frédéric Tossens ne badine pas avec la sécurité. Le traiteur warsagien, également boucher et organisateur de banquets, était l’un des premiers dans la région à installer un système de sécurité digne de ce nom pour éviter la propagation du coronavirus dans son établissement. Ainsi, plusieurs protections sont de rigueur depuis des mois dans le magasin afin de réduire au maximum les contacts entre le personnel et les clients. Malheureusement, la supérette est fermée depuis lundi matin. Au grand dam des villageois ayant l’habitude de s’y rendre pour faire leurs courses… « J’ai pris la décision ne pas ouvrir les portes du magasin durant une semaine », nous confie Frédéric Tossens, soucieux de faire passer son message. « Je préfère être transparent avec mes clients, même s’il n’y a rien de grave à l’heure actuelle. Ainsi, je peux vous dire qu’il y a une suspicion de coronavirus au sein de mon personnel. Je n’étais pas obligé de fermer si rapidement la supérette, mais j’ai une image de marque à conserver et je ne souhaite prendre aucun risque vu la situation sanitaire. Bref, j’ai pris mes responsabilités. Oui, c’est mon choix. J’espère de tout mon cœur que les clients le comprendront ». Frédéric Tossens peut être apaisé. En effet, sur les réseaux sociaux, les commentaires vont dans le même sens : sa conscience professionnelle est mise en évidence. Dans le village, les gens comprennent aussi cette décision qu’ils qualifient de « sage ». -

YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 13 octobre 2020

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel