- Page 2

  • La fête de Claudine

    Claudine Jacquemin a débuté sa carrière d'institutrice à l'école communale de Rémersdael en 1966. Elle yClaudine_20121125_030.jpg a enseigné jusqu'à la fusion des écoles communales fouronnaises en avril 1977, puis elle a poursuivi sa carrière à l'école communale des Fourons (à Fouron-Saint-Martin) en devenant même institutrice en chef jusqu'au moment où cette école a changé de statut. D'école communale soumise aux tracasseries de la tutelle provinciale flamande, elle est devenue une école libre avec un pouvoir organisateur autonome.

    A l'occasion de ses 65 ans, Claudine Jacquemin a invité ses anciens élèves à une petite soirée à la salle Rimbiévaux à Rémersdael ce samedi 24 novembre. Les bénéfices de cette soirée lui permettront de financer des projets qui lui sont chers au Togo où elle réside maintenant une partie de l'année.

    Retrouver une partie de ses anciens élèves a été un moment émouvant pour Claudine, surtout lorsqu'elle a évoqué le souvenir de quelques familles nombreuses (Nix, Pinckaers, Beckers, Smits) dont les enfants sont passés par ses classes, enfants à qui elle a appris à lire et à écrire puisqu'elle a toujours été institutrice de première année.

  • Décès de Henri Montulet

    Henri_Montulet.jpgNous venons d'apprendre le décès de Henri Montulet, époux de Malou Kerff, de Fouron-le-Comte. 

    Henri Montulet était né le 19 août 1937 à Esneux et il est décédé ce dimanche 25 novembre 2012 à Hermalle-sous-Argenteau. Il a été durant de nombreuses années un militant actif de l'Action fouronnaise et c'est ainsi qu'il est aussi devenu un amoureux du Jura (Suisse) où il se rendait régulièrement et surtout à Châtillon où il était accueilli comme un membre de la famille.

    Henri Montulet repose au Funérarium Rion, rue Craesborn 10 à  4608 Warsage. Visites de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles aura lieu en l’église St-Pierre de Warsage le mercredi 28 novembre à 13h30.  Après l’incinération, inhumation au cimetière de Fouron-le-Comte vers 16h45.

  • Les cyclistes sont parfois dangereux (et en infraction !).

    20121114_009.jpg

    Interrogé à l’occasion de la réunion publique de la commission communale pour l’environnement, le bourgmestre avait répondu que les cyclistes ne pouvaient pas rouler en groupe sur des routes où circulent des transports publics.

     

    Que dit le Règlement général sur la circulation routière?

     

    43.2. Les cyclistes circulant sur la chaussée peuvent rouler à deux de front sauf lorsque le croisement n’est pas possible. En outre, en dehors de l’agglomération, ils doivent se mettre en file à l’approche d’un véhicule venant de l’arrière. (A.R. 20.7.1990, art. 17;entrée en vigueur : 1.1.1991).

    Lorsque les cyclistes peuvent circuler sur la bande de circulation réservée aux véhicules des services réguliers de transport en commun et aux véhicules affectés au ramassage scolaire ou sur un site spécial franchissable, ils doivent circuler l’un derrière l’autre. (A.R. 14.5.2002, art.9; entrée en vigueur: 31.5.2002).

     

    Et, commentant ma photo, le bourgmestre ajoute dans un billet sur son site web, que ces cyclistes ne roulent en fait pas à deux de front et qu’ils sont donc de toute façon en tort. On comprend donc que les autres usagers de la route, écrit-il, peuvent être fâchés, parce que, en cas d’accident, c’est généralement l’usager «faible» qui aura gain de cause car il est difficile de prouver contre un groupe qu’ils occupaient toute la largeur de la route.


  • Election de la femme, de l’homme, de la personnalité et de l’équipe sportive de la commune de Fourons

    S. Halders, président du Conseil sportif de Fourons, lance l’appel aux candidatures pour l’élection de la femme, de l’homme, de la personnalité et de l’équipe sportive de la commune des Fourons.

    Date limite d’introduction des candidatures : le 31 janvier 2013. Il s’agit de mérites sportifs prestés au cours de l’année calendrier écoulée.

    Toutes les candidatures sont examinées au cours d’une réunion du conseil sportif afin d’établir ainsi une liste définitive de candidatures par catégorie. Les derniers candidats seront ensuite proposés à l’approbation du Collège des Bourgmestre et Echevins.

    La proclamation des résultats aura lieu lors d’une cérémonie organisée par la commune des Fourons et le Conseil sportif communal.

    Pour obtenir les conditions d’admission et le bulletin d’inscription, on peut s’adresser au service culturel de la commune, tél. 04 381 99 48 ou par courriel ( erwin.pasmans@devoor.be ). Ces documents se trouvent aussi sur le site communal.

  • Maastricht reste interdit aux étrangers

    cannabis.jpg«Touristes de la drogue aux Pays-Bas:Choisissez votre ville!». C’est le conseil de Marc Josemans, président de l’association des coffee-shops de Maastricht. Lundi soir, le ministre néerlandais de la Justice a confirmé que chaque ville aurait la liberté de refuser ou non aux touristes l’accès à ses «coffee-shops».

    L’annonce lundi soir de l’abandon de la «carte cannabis» par le ministre hollandais Ivo Opstelten a confirmé les propos du maire d’Amsterdam, qui assurait début novembre que les établissements de la capitale resteraient ouverts aux touristes. Mais si Marc Josemans, président de l’association des coffee-shops de Maastricht, se réjouit du fait que les touristes pourront encore acheter du cannabis dans certaines villes des Pays-Bas, en tant que propriétaire de coffee-shop, il ne peut que pester contre son exécutif municipal: Maastricht, une des villes néerlandaises les plus touchées par les nuisances liées au tourisme de la drogue, a annoncé qu’elle continuerait à refuser aux touristes l’accès à ses 14 coffee-shops.

    Or, les centaines de milliers de Belges, Français et Allemands, principalement, qui venaient chaque année s’approvisionner en cannabis à Maastricht représentaient environ 65% de la clientèle des coffee-shops de la ville.

    Lire la suite