- Page 8

  • Séance publique du collège des bourgmestre et échevins

    COLLEGE_IMG_0001.jpg

    (Photo de Grégory Happart: de g. à droite, Jean-Louis Xhonneux, auteur de la plainte, D. Markovic, secrétaire communal, H. Broers, bourgmestre-rapporteur, et les échevins Nyssen et Herens)

    Siégeant exceptionnellement en séance publique, le collège des bourgmestre et échevins des Fourons examinait hier une plainte (motivée par l'arrêt Lang du Conseil d'Etat) contre la rédaction en néerlandais uniquement des listes d'électeurs pour les élections du 25 mai prochain.

    La plainte a été rejetée par le collège unanime, José Smeets, l'échevin de l'opposition, étant retenu par un avion en retard. Sans cela, il y aurait probablement eu une suite au conseil communal puisqu'il n'y aurait pas eu de consensus.

    Le collège a donc décidé à l'unanimité des 3 membres présents que la plainte ne pouvait pas être examinée parce que, selon sa version, "la compétence légale sur la affaires linguistiques revient exclusivement au bourgmestre". 

    L'affaire sera maintenant transmise à la Cour d'Appel d'Anvers où elle devra être examinée avant le 23 mai prochain.

    Une autre plainte, déposée par Grégory Happart, au Tribunal de Première Instance est toujours en cours d'examen devant cette juridiction administrative.

  • Beau temps pour la brocante

    2014-05-14-08.55.06.jpg

    La météo annonce du beau temps pour dimanche. Une bonne occasion d'aller se promener sur la brocante qu'organise l'Harmonie Royale Saint-Martin dans les rues du village de Fouron-Saint-Martin dimanche matin.

    Capture-d’écran-2014-05-14-à-09.38.02.jpg

  • Marc Warrimont raconte son calvaire

    Marc, un Verviétois qui était beaucoup dans notre région il y a quelques années, raconte son calvaire dans une prison marocaine

    Warrimont_Capture-d’écran-2014-05-14-à-07.51.49.jpgLa bouteille à la mer lancée par un Verviétois de 58 ans. Ce chauffeur routier est accusé d'avoir transporté du hashish, découvert par la douane marocaine à l'arrière de son camion. Depuis 3 ans, il est incarcéré dans une prison de Tanger où les conditions de détention sont inhumaines, dit-il. Son transfert vers la Belgique est actuellement toujours refusé par la ministre belge de la Justice.

    L'appel à l'aide d'un prisonnier verviétois incarcéré dans une prison de Tanger au Maroc. Marc Warrimont, 58 ans, dénonce des conditions de détention inhumaines. La ministre de la Justice refuse son transfert en Belgique. Ce chauffeur routier belge vit actuellement entassé avec 35 autres détenus dans une pièce de 25 m². Manque d’espace, manque d’intimité, mais surtout de gros problèmes d’hygiène.

     L'appel à l'aide d'un prisonnier verviétois incarcéré dans une prison de Tanger au Maroc. Marc Warrimont, 58 ans, dénonce des conditions de détention inhumaines. La ministre de la Justice refuse son transfert en Belgique. Ce chauffeur routier belge vit actuellement entassé avec 35 autres détenus dans une pièce de 25 m². Manque d’espace, manque d’intimité, mais surtout de gros problèmes d’hygiène.

    Trois ans d'incarcération

    Marc Warrimont raconte dans les colonnes des journaux du groupe SudPresse, que dans sa cellule, seul un trou fait office de toilettes et de douche à la fois. À côté de ce trou, un petit réchaud. Les détenus sont trop nombreux pour le nombre de lits et certains dorment sur une couverture à même le sol. Ce calvaire, Marc le vit depuis trois ans depuis qu'il a été arrêté à la douane pour détention de drogues dans son camion. Il a toujours clamé son innocence, mais demandait de purger le reste de sa peine en Belgique.

    27 kilos perdus

    Il y a un mois il reçoit le feu vert des autorités marocaines et de l’administration de la Justice, mais Annemie Turtelboom, ministre de la Justice, refuse de signer le transfert. L’avocate de  Marc compte attaquer l’État belge pour participation à des actes inhumains. Depuis son incarcération, Marc aurait déjà perdu 27 kilos.

  • Grégory Happart dépose plainte

    GREG_IMG_0705.jpg

    Le conseiller communal fouronnais et candidat aux élections du 25 mai prochain, Grégory Happart, s'est présenté au bureau de poste de Fouron-Saint-Martin hier pour y déposer un envoi recommandé adressé au Président du Tribunal de Première Instance de Tongres. Il a en effet écrit à ce Président pour lui demander de constater la nullité de la liste des électeurs dressée par le Collège des Bourgmestre et Echevins des Fourons.

    Comme je l'ai rappelé sur ce blog, le Conseil d'Etat a en effet jugé en 1986 que les listes des électeurs devaient être bilingues et la loi linguistique n'a pas été modifiée depuis lors.

    Grégory Happart est sur tous les fronts en même temps. Dimanche, il a terminé le Marathon de la Meuse à Visé en 3h51 à la 372ème place sur 692. Bravo.

  • Erreur intentionnelle ou simple oubli?

    Heures_DSCN1900.jpg

    Les convocations que les Fouronnais ont reçues pour aller voter à Fourons ou à Aubel ne mentionnent que l'horaire des bureaux de votes (électroniques) des Fourons. Or, à Aubel, les bureaux ferment à 14 heures.

    Pour tenter de corriger cette erreur (intentionnelle?) ou cet oubli (malheureux?), le commissaire d'arrondissement adjoint ff. a affiché un avis à la population sur la porte du commissariat. C'est en endroit relativement visité puisque c'est par là que passent beaucoup de Fouronnais qui souhaitent recevoir leur convocation en français.