- Page 8

  • Il y a 120 ans, l’incendie de Gronsveld

    Gronsveld est, on le sait, un gros bourg campagnard non loin de Maestricht, à mi-chemin entre Eysden et Heer.

    Il offre un aspect tout spécial ; c’est en effet un groupement de grosses fermes rangées des deux côtés de la route de Maestricht. Peu de maisons de commerce ou de petites maisons de campagnards.

    C’est vers le milieu du village, à l’endroit où la route fait un léger coude et où elle devient très étroite que le désastre s’est produit.

    « Het vuur!»

    Vers 2 1/2 h., lundi, alors que le village était presque complètement abandonné, la plupart des habitants étant occupés à la moisson, aux champs, ceux-là qui étaient restés virent tout à coup s’élever d’une grange de la ferme de M. Frans Dasche, côté gauche en venant de Liège, une fumée légère.

    Intrigués, des voisins allèrent voir ce qui ce passait. Mais déjà des flammes sortaient de la grange et avant qu’à leurs cris « Het vuur! het vuur! » (le feu ! le feu !) des hommes valides furent accourus, déjà de longues flammes s’échappaient de la grange où était déjà remisée une grande partie de la récolte et menaçaient non seulement le bâtiment d’habitation du fermier Dasche, mais, ce qui était plus grave, les granges et fenils des fermes voisines.

    Lire la suite

  • Le championnat de football commence pour Fouron

    Le Royal Avenir Fouron jouera en 4ème Provinciale B cette saison et la compétition commence ce dimanche 16 août.

    Fouron recevra MCS Liège.

  • Un stand à l’Expo de Milan pour Didier Smeets, le jeune chocolatier

    FOURONS – EXPOSITION UNIVERSELLE 2015 

    Capture d’écran 2015-08-11 à 07.42.47.png 

    Deux ans et demi après la création de son entreprise de confection de chocolat, la success-story se poursuit pour Didier Smeets. Le Fouronais de 25 ans est à Milan, où il représente les couleurs de la Belgique à l’Exposition universelle 2015.

    C’est avec une immense fierté que Didier Smeets explique, depuis le pavillon belge : « Je suis arrivé vendredi, et je repars samedi prochain. Ce sont les organisateurs qui m’ont demandé de venir afin que je présente au public mon chocolat. Depuis, c’est de la pure folie ! Le pavillon noir-jaune-rouge est pris d’assaut par les touristes. J’en vois des centaines défiler devant mes confections. Malgré la foule, la convivialité est de mise, et d’autres pays comme la Suisse n’hésitent pas à faire notre publicité ».

    Pour rappel, le thème de l’Expo est consacré à la nourriture. « La question est de savoir comment nourrir 9 milliards d’humains après-demain. Cette année, 96 pavillons, soit 96 pays, sont représentés. Il faut minimum 3 jours pour tout visiter... Et goûter ! »

    « JE TREMPE LEUR SPÉCULOOS »

    Le pavillon belge est l’un des endroits les plus prisés de l’Exposition. Son architecture particulière en bois est déjà très étonnante au moment de pénétrer les lieux.

    Capture d’écran 2015-08-11 à 07.42.58.png« Les visiteurs sont accueillis avec un spéculoos, Ensuite, ils passent par mon stand, visitent les innovations du pays, puis se retrouvent dans une grande bulle en verre où ils peuvent déguster une bière spéciale belge et prendre goût à notre gastronomie dans un restaurant mis à disposition à l’extérieur, avec une immense terrasse. Les frites connaissent un énorme succès. Quant aux autres pavillons, ce sont plus des petits musées : ils n’ont pas cette approche ultra-conviviale ».

    Le Liégeois est heureux de faire partie de cet événement international : « C’est une super-expérience, j’ai la chance de représenter mon pays et l’un des plus beaux savoir-faire au monde. Mais les conditions de travail sont difficiles... Le thermomètre affiche 30°, réaliser des pièces montées en chocolat relève du défi ! J’ai créé une pièce d’un mètre, mais une demi-heure après, il n’en restait plus rien ! Les visiteurs sont super-contents de me voir et n’hésitent pas à poser des questions. Ça fait énormément plaisir de savoir que notre pays est connu dans le monde entier pour son or noir. De temps à autre, je trempe le spéculoos des visiteurs dans le chocolat: une file de 300 personnes se forme rapidement. Et devant moi, je vois des centaines de sourires.»

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 11 août 2015 

    Le succès: une vidéo de Didier à l'oeuvre à l'expo, placée sur la page Facebook de Didier (https://www.facebook.com/didier.smeets.7?fref=ts ) a déjà été vue près de 18.000 fois.

  • Nid de guêpes ?

    Avec le beau temps qui s’annonce, les premières guêpes font également leur apparition. 

    Vous avez un nid de guêpes que vous voulez faire enlever par le service des pompiers ? 
    Rendez-vous sur le site www.bwol.be et introduisez une demande sur ce site ou téléphonez le 089 65 33 33

    Si vous consultez le site communal, vous ne trouverez que ce renseignement. Et si vous suivez le lien vers la "Brandweerzone Oost-Limburg", vous ne trouverez évidemment plus un mot en français. En cherchant bien, vous trouverez que l'enlèvement d'un nid de guêpes vous coûtera 30 euros.

    Alors, voici quelques renseignements utiles:

    Capture d’écran 2015-08-10 à 17.55.24.png

    L’abeille domestique, la plus courante en Belgique, est rayée de brun et d’un jaune terne.
    La guêpe, elle, est plus velue et a plutôt des rayures noires et d’un jaune éclatant.

    Question taille, les deux insectes mesurent environ 15 mm. Leur bourdonnement n’est pas tout à fait identique, mais il faut être initié pour le différencier.

    Un indice fiable pour les différencier est : la nourriture qu’elles convoitent. Tout attire les guêpes: viande, poisson, sucre… Les abeilles, elles, ne boivent que du liquide sucré, le nectar des fleurs ou votre verre de soda.

    Conseil lorsque vous êtes sur votre terrasse : Il vaut donc toujours mieux vider les canettes de soda dans des verres et y jeter un œil avant d’avaler : une guêpe ou une abeille peut s’y repaître.

    Et en cas de présence d’un nid/essaim de guêpes ou d’abeilles dans votre jardin, restez calme …

    Méfiez-vous de la saison des guêpes !

    Le soleil brille, il fait bien chaud et les plantes dans le jardin sont en fleurs. Juin, c’est le temps de l’année où arrivent les guêpes, c’est réglé comme du papier à musique ! Du printemps à l’automne, la saison des guêpes dure longtemps.

    Au cœur de l’été, les nids sont beaucoup plus grands et ils comptent beaucoup plus d’habitants, qui s’irritent facilement lorsque vous voulez éliminer leur nid.

    Mais une chose est d’ores et déjà certaine : il faut traiter les guêpes avec respect! Une piqûre de guêpe peut avoir de graves conséquences, surtout si vous développez une réaction allergique.

    Quelques conseils pour vous protéger :

    1. Rappel : Il vaut donc toujours mieux vider les canettes de soda dans des verres et y jeter un œil avant d’avaler : une guêpe ou une abeille peut s’y repaître.

    2. Recouvrez la viande et les mets sucrés lorsque vous mangez sur la terrasse ou dans le jardin.

    3. Accordez leur propre festin aux guêpes, placez quelque chose de sucré à une certaine distance d’où vous et vos hôtes sont installés pour manger.Comment faire avec un nid de guêpes ?

    Chacun sait la douleur qu’entraîne une piqûre de guêpe. Donc, il va sans dire qu’il ne faut surtout pas prendre de risque en tentant de les détruire seul. Les pompiers viennent avec des combinaisons intégrales, qui les protègent des attaques. Ils ne peuvent en aucun cas être piqués, ce qui n’est pas votre cas, à moins que vous ne disposiez à la maison d’un scaphandre de plongée !

    Par conséquent, face à un nid de guêpes, appelez les pompiers, ils se déplaceront. Appelez donc le 089 65 33 33 ou le 112 (appels urgents)

    Et s'il s'agit d'abeilles?

    En Belgique, les abeilles sont une espèce protégée, qu’il ne faut donc sous aucun prétexte détruire de façon consciente et délibérée. Si vous appelez les pompiers, ils sécuriseront éventuellement le périmètre, puis appelleront de toute façon un apiculteur pour récupérer l’essaim. Donc, si vous êtes sûr d’avoir affaire à des abeilles, appelez vous-même l’apiculteur le plus proche de votre domicile . Vous éviterez des frais et un déplacement aux pompiers.

  • Vente publique des bois de la commune de Büllingen

    20110629_002.gif

    Vente publique de résineux, bois sur le pied en 2 lots, au "Bois des Dames" (Vrouwenbos) à Fouron-Saint-Pierre 

    Samedi 5 septembre, à 11h00, à l’hôtel Blanckthys, Kinkenberg 6 à Fouron-le-Comte. 

    Les offres, sous enveloppe fermée, portant la mention « Vente de bois Fourons du 05 septembre 2015 » sont à adresser à Monsieur le Bourgmestre de Büllingen et doivent parvenir à l’administration communale avant la séance de vente. Elles peuvent également être remises personnellement avant l’ouverture des soumissions. 

    Vidange des lots : avant le 31 décembre 2016 

    Visite des lots : sur rendez-vous avec l’agent technique des eaux et forets, Jan Wuytack au 0479 679 537 

      
    Plus d’info : 
    Commune de Büllingen 
    Postfach 1 – 4760 Büllingen 
    tél. 080/64.00.20