- Page 7

  • Décès de Monsieur Claude Van Risseghem

    Capture d’écran 2015-10-16 à 08.39.03.pngOn annonce le décès de Monsieur Claude Van Risseghem, domicilié à Berneau, né à Uccle le mercredi 25 février 1942  et décédé à Wonck (4690) le mercredi 14 octobre 2015 à l'âge de 73 ans.

     

    Le défunt repose au funérarium Dedée à Visé ou les visites sont attendues de 17 à 19 heures.

     

    Un hommage lui sera rendu au Centre funéraire NEOMANSIO de Welkenraedt le samedi 17 octobre à 10 heures 15

  • Des manifestants espagnols font étape chez nous

    PAYS DE HERVE – MANIFESTATION ANTI-TTIP DU 15 OCTOBRE 

    Partis à pied le 1er octobre de Gibraltar 

    Ce jeudi, une grande manifestation anti traité transatlantique se tiendra à Bruxelles, à l’occasion du sommet européen des chefs d’État, point d’arrivée de la grande marche européenne. Des Européens de différents pays manifesteront contre le traité et l’austérité. Parmi eux, 45 Espagnols qui ont fait une escale à Teuven.

    Le 1er octobre, ils sont une soixantaine d’Espagnols à avoir pris la route, à pied, destination le sommet européen de Bruxelles du 15 octobre et la manifestation anti-TTIP (pour traité transatlantique) y étant associée.

    Mardi soir, 45 d’entre eux ont fait étape chez Luc Hollands, du MIG et d’Alliance 19-20, aux Fourons, qui participera aussi avec des agriculteurs de la région à la manifestation de ce jeudi. « Je les ai rencontrés lors de l’Alter Sommet (ex-forum social européen, NDLR) où nous nous sommes rendu compte que nous avions des combats communs à mener, surtout au niveau du TTIP avec lequel l’agriculture est en première ligne », raconte l’agriculteur-militant des Fourons. « Ils cherchaient un logement près de Liège dans le cadre de l’Euromarche, c’était presque une évidence qu’ils viennent ici. » 

    Lire la suite

  • Le président de Liège Airport a déjà annoncé qu’il faisait appel

    La chambre du conseil de Liège a tranché : José Happart, président du conseil 

    Capture d’écran 2015-10-14 à 09.19.47.pngd’administration de Liège Airport, et Luc Partoune, son directeur-général, sont renvoyés devant le tribunal correctionnel. On reproche à ces derniers des faits de trafic d’influence et de détournements d’argent public, notamment. Le hérisson fouronnais annonce d’ores et déjà avoir mandaté son avocat pour fait appel auprès de la chambre des mises en accusation.

    Avec 19 inculpations, le dossier « Liège Airport » était examiné ce mardi par la chambre du conseil de Liège. Le parquet de- mandait le renvoi en correc- tionnelle pour Happart, Par- toune et consorts. Il aura été entendu puisque seules quatre personnes bénéficient d’un non-lieu, tandis que trois autres ont négocié une transaction fi- nancière avec le parquet.

    La justice liégeoise suspecte Jo- sé Happart d’avoir usé de son influence auprès des entrepre- neurs habitués à travailler pour Liège Airport, dont le Fouron- nais est président du CA, afin que ces mêmes sociétés participent à la construction de la villa d’une proche. Ces sociétés ne travaillaient pas mais elles étaient priées d’écraser leurs prix en échange de promesses d’autres marchés. Des pratiques assimilées à un trafic d’influence. 

    Extrait d'un article de Gaspard Grosjean à lire dans LA MEUSE du 14 octobre 2015.

  • JOSÉ HAPPART ET LUC PARTOUNE RENVOYÉS DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DANS LE DOSSIER DES DÉTOURNEMENTS D’ARGENT PUBLIC

    La chambre du conseil de Liège a ordonné mardi en début d’après-midi le renvoi devant un tribunal correctionnel de José Happart, président du conseil d’administration de l’aéroport de Liège, et de Luc Partoune, son directeur général.

    Lire la suite

  • 1 Hollandais et 4 Albanais en prison à Tongres

    Le 21 septembre, deux habitants de Fouron-le-Comte avaient été garrottés et enfermés dans une chambre à coucher pendant plusieurs heures.

    On apprend aujourd'hui que 4 Albanais et un Néerlandais de 55 ans sont en prison à Tongres depuis ce week-end.

    Le Néerlandais est l'ex-compagnon d'une des filles du couple. C'est lui qui est à la base de ce home-jacking. Il avait promis un gigantesque butin aux Albanais, mais le cambriolage leur a rapporté moins que prévu. Par la suite, les Albanais se sont attaqués à leur "ami" hollandais pour obtenir ce qu'il leur avait promis. Du coup, il a demandé la protection de la police... qui a évidemment compris.