- Page 4

  • Il y a 50 ans... dans les Fourons

    A nouveau les extrémistes anversois de la Volksunie ont fait parler d’eux dans les Fourons dimanche dernier. Débarqués d’autos qu’ils s’empressèrent de mettre à l’abri en Hollande, quelque cent-cinquante énergumènes, sous la conduite du député Gomans, de la Volksunie, et brandissant gourdins, matraques, autres armes prohibées et calicots, rallièrent Teuven où déjà ils se signalèrent par des menaces à l’adresse du bourgmestre de l’endroit, M. Pinckers, et de sa dame. Ils gagnèrent ensuite Fouron-Saint-Martin où sans doute la présence du siège de la gendarmerie les empêcha de se livrer à des exactions. A Fouron-le-Comte, les choses se gâtèrent du fait que les manifestants arrivaient au moment où les fidèles sortaient de la grand-messe. Il y eut de vifs accrochages, notamment devant la salle des francophones «Au Drapeau Belge» et devant le local flamingant «Het Hof de Voer». Des propos vifs furent échangés, des vitres volèrent en éclats et des briques lancées firent des blessés. Des colonnes en pierre de taille furent brisées devant la maison du bourgmestre, M. Michiels qui baissa son volet au moment où des briques étaient lancées vers ses fenêtres.  Non sans briser d’autres carreaux sur le parcours, les manifestants prirent alors la direction de Mouland où le bourgmestre, M. Ulrici, préalablement alerté, avait pris d’urgence un arrêté interdisant tout rassemblement. Ici c’est à la limite de la commune que se produisirent les incidents. Rendus furieux, les commandos s’en prirent d’abord aux pare-brise des voitures, puis se conduisant comme des sauvages, ils s’attaquèrent aux personnes. C’est ainsi que M. le bourgmestre Ulrici, sous l’œil des gendarmes, fut piétiné et roué de coups. Il en fut de même de plusieurs autres personnes, dont M. Vandormael, dont les locaux de l’agence en douane subirent des dégâts. M. le sénateur Baltus, bourgmestre d’Aubel, qui se rendait au congrès du P. S. C. et avait été mandé sur les lieux, fut lui aussi pris à partie par les excités qui le blessèrent à la tête. Un seul des blessés cependant, un jeune homme de Mouland, dut être soigné à l’hôpital, où des points de suture lui furent appliqués. Finalement, les manifestants furent refoulés au-delà de la frontière.

    Lire la suite

  • De nouvelles de HAFABRA Music

    CD.gif

    La maison d'édition musicale HAFABRA (Louis MARTINUS) a produit un nouveau CD:  "Lexicon of the Gods" enregistré par  "Ad Hoc Wind Orchestra" sous la direction de Jean-Pierre HAECK et Hardy MERTENS." Pour en savoir plus, cliquez ici.

    Louis Martinus et sa compagne font actuellement la promotion de leurs éditions au Midwest Sheet Music à Chicago USA).

  • Mère Majella, centenaire...

    Il y a 50 ans, le 15 décembre 1965, le Journal d'Aubel consacrait un article de sa chronique régionale au centenaire de Mère Majella, née Catherine Cabolet à Fouron-le-Comte:

    FOURON-LE-COMTE — A l’occasion du centenaire de Mère Majella, dans le monde Mlle Catherine Cabolet, des messes d’action de grâces seront célébrées le vendredi 17 et le dimanche 19 décembre prochains dans la chapelle du couvent des Sœurs Ursulines de Fouron-le-Comte. Y assisteront les parents et les délégations venues d’autres communautés. Les connaissances pourront en outre présenter leurs vœux à la jubilaire les mêmes jours, de 15 à 16 heures. En 1865, 43 enfants ont été baptisés à Fouron-le-Comte, Marie-Catherine Cabolet était la dernière d’entre eux. On trouve dans le registre paroissial cette inscription: «L’an 1865, le 18 décembre, a été baptisée Marie-Catherine Cabolet, fille de Jean-François Cabolet et de Marie-Catherine Heynen, qui se sont épousés dans cette paroisse. Le parrain: Pierre Loneux, la marraine : Marie-Catherine Cabolet. (s). C. Vlecken, curé». Nous présentons à la Révérende Sœur nos sincères félicitations.

    Mère Majella est décédée la veille de son 105ème anniversaire, le 16 décembre 1970.

    Ne cherchez pas sa tombe au cimetière de Fouron-le-Comte. Les soeurs ont été enfouies dans une tombe unique sous une dalle unique.

     

  • Pas de trêve de Noël pour les conseillers communaux fouronnais

    Le conseil communal des Fourons se réunira le mercredi 30 décembre prochain. On annonce déjà une modification du plan pluriannuel et le vote du budget 2016.

  • Succès et titre européen pour la confrérie de l’oie de Visé

    Capture d’écran 2015-12-15 à 16.45.17.pngUne fête digne de ce nom, ne se conçoit pas sous nos latitudes sans manger des choses qui réjouissent les papilles et encore moins sans boire un coup, les boissons de fête s’apparentant généralement très peu à de l’eau de source..

    Si pour certains, la mode est à la cuisine à la vapeur et moléculaire, pour d’autres, il existe les bonnes vieilles recettes de nos terroirs, faites avec les produits du cru, une cuisine pas nécessairement raffinée, mais toujours très goûteuse.

    C’est pour cela que se sont créées de nombreuses confréries gastronomico-folkloriques, qui défendent qui une bière, qui un vin, qui une recette traditionnelle non revisitée par un chef moderne.

     

    Lire la suite