- Page 3

  • Marcel Neven n'a pas tranché sur sa présence en 2018

    Capture d’écran 2016-06-25 à 10.51.21.png

    Quelques extrait de l'entretien avec Marcel Neven publié dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 25 juin 2016:

    Parlons de votre avenir. Vous serez de la partie aux élections communales de 2018 ?
    Je deviens vieux (rires). Je n'ai pas encore pris ma décision pour tout vous dire. Je pense qu'à moment donné, il faut pouvoir s'en aller. Mais d'un autre côté, on ne peut pas abandonner comme ça des dossiers importants qui doivent être traités.
    Mais vous seriez plutôt là pour tirer la liste MR ou la pousser ?
    Je pourrais effectivement être là pour pousser la liste. Au-delà de l'âge, ce qu'il faut surtout, c'est l'adhésion de la population. Quand on est tête de liste, cette adhésion vient « naturellement ». Ailleurs ou à la dernière place, il faut aller la chercher. Et je pense qu'arrivé à un certain âge, c'est ce soutien qui doit primer.
    En 2012, c'était chaud pour la première place, tant au niveau des partis PS et MR, que des individus avec vous et Gil Simon. Vous avez des craintes en ce sens pour 2018 ?
    Il ne faut pas se tromper. La campagne électorale du PS avait été axée sur Gil Simon uniquement. Moi, c'était l'inverse, avec une belle campagne de mes colistiers.
    Vous pourriez envisager une majorité PS-MR ?
    L'équipe d'aujourd'hui (MR-cdH, Ndlr) marche bien...

  • Conseil communal des Fourons le jeudi 30 juin

    Le conseil communal des Fourons se réunira le jeudi 30 juin à 20 h.30 avec l'ordre du jour suivant:

    1. Questions des conseillers

    Les membres du conseil communal peuvent poser des questions en dehors des points d’ordre du jour du conseil. Les réponses seront données par le bourgmestre et échevins.

    Finances

    2. Modification des centimes additionnels: décision de principe

    La Flandre change la législation et il y aura donc des modifications à faire au niveau local.

    3. Compte annuel 2015 commune de Fourons

    Le compte annuel 2015 est soumis à l'approbation du conseil communal.

    4. Modification budgétaire n° 1 pour 2016

    La modification budgétaire qui est soumise s’inscrit dans le plan à long terme et clôture avec un résultat positif sur base trésorière de 1.230.632 euros.

    Affaires internes

    5. Prise de connaissance compte annuel 2015 du CPAS de Fourons

    Le conseil du CPAS a approuvé le compte annuel 2015 dans la séance du 17 mai 2016. Il est demandé de prendre connaissance du compte annuel de la séance du 17 mai 2016 et si nécessaire à formuler des remarques pour le gouverneur de la province.

    Personnel

    6. Désignation du secrétaire remplaçant

    "Le premier secrétaire faisant fonction Judith Voets nous a fait savoir qu’elle désire renoncer à sa désignation comme premier secrétaire remplaçant. La raison est que cela est très difficile à combiner avec la fonction actuelle comme chef de service des affaires territoriales et de fonctionnaire de durabilité. Après réunions internes la fonctionnaire de communication Erika Brouwers a été désignée comme premier secrétaire remplaçant. Ses tâches actuelles sont liées aux tâches du secrétaire. De plus elle possède aussi un certificat ‘de pratique administrative’."

    Affaires culturelles et sociales

    7. Désignation nouveau membre conseil consultatif des aînés.

    Il est demandé au conseil communal d’approuver une nouvelle candidature pour le conseil consultatif des aînés.

    Affaires de territoire

    8. Holding SARL communal en settlement – Assemblée générale, ratification

    9. Publifin SCiRL Assemblée Générale Ordinaire, ratification

    10. Assemblée Générale des Actionnaires WOONZO, ratification

    11. Assemblée Générale ERSV Limburg vzw, ratification

    12. Déplacement partiel du sentier 54 à Fouron-le-Comte en vue de la construction d’une station d’épuration

    La commune souhaite déplacer le chemin n° 54 (un “sentier” de 1,20m de largeur) pour la partie qui se trouve dans le périmètre de la mise en œuvre d'une station d’épuration au « Grijzegraaf ».

    13. Approbation caractéristiques et conditions d’attribution pour la création d’un plan d’application spatiale communal "zone de services communale"

    14. Modification règlement interne et règlement de rétribution des cimetières

    15. Modification règlement de police sur les cimetières

  • Harmonie Royale Saint-Martin à la Basilique de Chèvremont

    Chers amis mélomanes,

    Les projets s'enchaînent... et ne se ressemblent pas !
    N'oubliez pas que vous pourrez retrouver notre Harmonie lors d'un concert exceptionnel dans le cadre de la magnifique Basilique de Chèvremont le dimanche 26 juin prochain à 15h.

    Vous pouvez d'ores et déjà réserver vos places auprès du Foyer Culturel de Chaudfontaine au 04/361.56.36

    Le programme y sera varié et adapté à ce lieu magnifique afin de profiter au maximum de l’acoustique de cet édifice !

    N'hésitez donc pas, soyez des nôtres !

  • 4 blessés dans un accident de moto à Mouland

    A la suite d'une inattention, il y a eu une collision entre une voiture et des motards ce mercredi vers 19 heures sur l'autoroute à Mouland. Quatre blessés ont été conduits à la Clinique de Hermalle.

     

  • L’accord rectifiant la frontière belgo-néerlandaise vient d’être signé

    Moment historique pour la Belgique

    Hier après-midi, des représentants des Pays-Bas et de la Belgique ont signé le protocole d’accord portant sur la rectification de la frontière belgo-néerlandaise à Visé. Un moment doublement historique puisque non seulement la frontière belge était inchangée depuis 1843, mais aussi parce que cette rectification se fait de manière tout à fait pacifique.

    Un moment historique pour la Belgique était organisé, hier après-midi, dans l’Hôtel de Ville de Visé. Représentants belges et néerlandais ont signé le protocole d’accord qui redessine la frontière belgo-néerlandaise à Visé et Eijsden-Margraten. « La modification d’une frontière est finalement quelque chose qui se fait assez souvent », commente Annemarie Pennte Strake, bourgmestre de Maastricht. « Mais ces corrections de frontière résultent généralement d’une guerre. Alors qu’ici, nous avons réussi à nous mettre d’accord pour améliorer une situation existante ». En 1843, la frontière belgo-néerlandaise avait en effet été dessinée en suivant le lit de la Meuse. Mais en 1961, des travaux ont été entrepris pour rectifier certains méandres du fleuve. Résultat, des parcelles belges se sont re- trouvées sur le territoire néerlan- dais et inversement. « Ce qui engendrait des problèmes pour les forces de l’ordre qui n’avaient plus accès à ces zones », précise Hervé Jamar, gouverneur de la Province de Liège. « Des trafics divers ou de la pêche illégale étaient organisés. Il fallait donc clarifier la situation en rectifiant la frontière ».

    AU MILIEU DE LA MEUSE

    Celle-ci se situera donc, d’ici quelques mois, au milieu du lit actuel de la Meuse. Le protocole d’accord prévoit que la presqu’île de l’Ilal et la presqu’île d’Eijsden deviendront néerlandaises, soit 16,37 hectares. Quant à la presqu’île Petit-Gravier (3,09 ha), elle deviendra belge. À cela il faut ajouter 33,94 hectares de plans d’eau qui seront majoritairement néerlandais. Et si Ecolo Visé s’inquiétait récemment que la presqu’île de l’Ilal et surtout l’eau qui l’entoure allaient perdre leur statut Natura 2000 et bénéficier d’un statut moins protecteur, Théo Bovens, commissaire du Roi pour la Province du Limbourg néerlandais, s’est voulu rassurant. « La  protection de la nature est garantie à 100 %. Cette zone gardera le même niveau de protection qu’elle a aujourd’hui. Il y a juste eu confusion entre les terminologies que nous employons ». Ce qu’a également confirmé Hervé Jamar. Quant à Marcel Neven, bourgmestre de Visé, il s’est lui aussi montré confiant : « Les Pays-Bas et la Belgique ont confiance l’un envers l’autre. Et s’il est vrai qu’on a rajouté dans le protocole d’accord que si les Pays-Bas voulaient donner un autre statut à la zone, ils devraient en avertir l’Europe, c’était pour mettre un verrou supplémentaire. Mais je suis sûr que nous n’en aurons pas besoin ». Le protocole d’accord signé, un traité rectifiant officiellement la frontière devra être rédigé et signé par les deux pays d’ici la fin de l’année. Le transfert de terres devrait entrer en vigueur au 1 er janvier 2017. 

     

    AURÉLIE DRION dans LA MEUSE du 24 juin 2016