- Page 2

  • Décès de Monsieur Fabrice ERNST

    Ses parents ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de leur fils Monsieur Fabrice ERNST, Major de la Capture d’écran 2016-12-25 à 20.24.30.pngCompagnie des Anciens Arbalétriers Visétois Membre et Ancien Président du Rotary Club de Visé, Ancien Président de la Table Ronde de Visé, Ancien Vice-président National de la Table Ronde, né à Hermalle-sous-Argenteau le 2 avril 1970 et décédé à Fouron-Saint-Martin le 25 décembre 2016.
    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation dans le caveau familial au cimetière de Fouron-Saint-Martin, sera célébrée en la collégiale de Visé, le samedi 31 décembre 2016 à 11 heures
    Fabrice repose au funérarium Massin, rue des Carmes, 23 à Visé où la famille sera présente à partir du mercredi 28 décembre de 17 à 19 heures.
    La veillée de prières aura lieu au funérarium le vendredi 30 décembre 18 heures 30.
    Un registre de condoléances est ouvert sur www.funeraillesmassin.be

    Faire-part.

  • Un Visétois de 30 ans se tue à Cheratte!

    Dans la nuit de vendredi à samedi, un accident s’est produit à Cheratte, à proximité du terminus TEC, situé le long de la N653, près du passage à niveau. Un scooter s’est encastré dans un bus. Le conducteur du deux-roues, Steven Braibant, est décédé : il avait 30 ans.

  • "Il n'y a pas à discuter"

    C'est la réponse de la commune des Fourons à une interpellation de la Commission permanente de Contrôle linguistique qui l'interrogeait à propos du fait qu'elle refusait un bulletin de virement à un contribuable francophone.

    Sûr de son affaire, comme d'habitude, le bourgmestre prétendait qu'il s'agissait d'un formulaire et qu'il n'était donc pas question de le délivrer en français.

    La C.P.C.L. lui a donné raison en disant qu'un avis de paiement constitue un formulaire qui, en vertu de l'article 11 § 1 des lois linguistiques et conformément à l'arrêt du Conseil d'Etat n° 14.241 du 12 août 1970 doit être rédigé dans la langue de la région. CEPENDANT il acquiert la nature d'un rapport entre un Service public et un particulier lorsqu'il est demandé par le particulier.

    En application de l'article 12, alinéa 3 des lois linguistiques, les services locaux des communes de la frontière linguistique s'adressent aux particuliers dans celles de deux langues - le français ou le néerlandais - dont ils ont fait usage ou demandé l'emploi. Et ici la CPCL rappelle subtilement sa jurisprudence qui dit que cette demande ne doit pas être renouvelée, contrairement aux exigences des fameuses circulaires du gouvernement flamand.

    Un cadeau de Noël de la Commission permanente de Contrôle linguistique pour les Francophones fouronnais et une fameuse mise au point pour celui que prétendait qu'il "n'y a pas à discuter"!

    Texte complet de l'avis.

  • Pont des Allemands : 2 ans de travaux

    Utilisé pour le transport de marchandises en direction de la gare de triage de Montzen, le pont des Allemands va subir un sérieux relifting à partir du mois prochain. « Un chantier mené par Infrabel va en effet débuter en janvier 2017. Deux ans de labeur seront nécessaires pour mener à bien cette rénovation », confirme Luc Lejeune, l’échevin visétois des Travaux. « Le permis a été délivré par la Région Wallonne. Quant à la société qui va gérer ce chantier, il s’agit de Franki. Des réunions au sujet de la logistique et de l’organisation des travaux ont évidemment été organisées au préalable. De surcroît, un rendez-vous d’information avec la population est d’ores et déjà fixé : ce sera le 19 janvier prochain ». Durant les deux prochaines années, c’est donc la totalité de la structure métallique qui sera rénovée. « De surcroît, il y aura la pose d’un tablier en béton sur cette structure afin d’éviter d’éventuelles nui- sances sonores à l’avenir. Il est également important de préciser que certains matériaux, nécessaires pour cette rénovation de grande envergure, seront amenés par voie d’eau. Attention, j’ai bien dit certains matériaux : il ne faut ainsi pas s’attendre à voir tout arriver par bateaux sur la Meuse ».

    Ce n’est donc qu’à la fin de l’année 2018 que ce pont surplombant la Meuse du côté de Visé sera totalement rénové. À noter qu’il s’agit de l’un des plus vieux viaducs ferroviaires du pays. Vu « son état de santé », ce dernier a bel et bien besoin d’une cure de jouvence. 

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 décembre 2016

  • Jost achète plus de la moitié du Trilogiport

    Le transporteur liégeois va construire 180 000 m2 de halls, car il croit en l’avenir du transport fluvial

    C’est une excellente nouvelle qui vient de tomber pour le Trilogiport de Liège. Le transporteur liégeois Jost vient d’acquérir 30 ha de terrains de la zone logistique. Il croit en l’avenir du transport fluvial et engage 50 personnes dès l’an prochain.

    Cela faisait tellement de temps qu’on disait que le Trilogiport était un élément d’avenir pour l’économie liégeoise qu’on finissait par ne plus y croire. Et pourtant ! Le groupe Jost vient d’acquérir 300 000 m2 de terrains dans la zone logistique.

    « Oui, c’est beaucoup, confirme Véronique Huskin, la porte-parole du groupe. Mais nous avons été séduits par l’emplacement du site au cœur de l’Euregio et sa trimodalité (voire la quadrimodalité avec l’aéroport voisin). »

    Dans un premier temps, en septembre 2017, ce sont 37 000 m 2 de halls qui vont être aménagés :

    « Nous avons des demandes précises de plusieurs clients qui veulent utiliser le transport par le fleuve, reprend la porte-parole. Ils ne veulent pas être cités, mais sachez que nous transportons de tout, sauf du nucléaire et des voitures. Puis, progressivement, nous utiliserons l’espace restant pour disposer de 180 000 m 2 de bâti à l’horizon 2021. » Les 120 000 m 2 restants devant servir aux espaces entre les bâtiments.

    Le groupe Jost est déjà présent à quatre endroits en province de Liège : à Liège Airport (42 000 m 2), aux Hauts-Sarts (70 000 m 2), à Battice (40 000 m 2) et à Malmedy (32 000 m 2). À terme, la surface détenue par le Groupe Jost en Belgique avoisinera donc les 500 000 m 2 !

    Pour cette première extension, il est déjà prévu de recruter une cinquantaine de personnes :

    « On va demander des logisticiens, des caristes et des employés parce qu’on ne fera pas que de l’entreposage dans les halls. Il y aura aussi des opérations logistiques et des préparations de commandes. »

    250 EMPLOIS AU MINIMUM C’est d’ailleurs une condition indispensable émise par le Trilogiport pour ne pas que ces terrains très bien situés ne se transforment en simples halls de stockage procurant peu d’emplois. Il faut aussi proposer de la valeur ajoutée comme le montage de produits semi-finis ou la préparation de commandes pour occuper un plus grand nombre de travailleurs.

    Capture d’écran 2016-12-23 à 07.26.43.png

    Si on conserve le ratio de 50 emplois pour 37 000 m2, on peut estimer sans trop se tromper que les 180 000 m2 fourniront au minimum 250 emplois directs. Né à Bullange en 1958, le Groupe Jost emploie actuellement 2300 personnes en Belgique, dont 1800 chauffeurs, et possède 1300 camions. Il y a à peine un an, il avait racheté TTS installée à Bierset avec ses 200 camions et ses 260 travailleurs. À coup sûr, les camions au kangourou comme emblème ont le vent en poupe.

    LUC GOCHEL dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 décembre 2016