- Page 3

  • Conseil communal des Fourons du mardi 26 février 2019 à 20 heures 30.

    Le sentier n° 90 (voir ci-dessous) longe actuellement ce bâtiment à l'abandon. Selon le plan proposé au conseil communal, le sentier contournerait la parcelle qui deviendrait le jardin de la maison réaménagée.

    Le conseil communal qui a traditionnellement lieu le jeudi sera avancé au mardi, car les clés de la maison communale seront cédées aux protagonistes du carnaval jeudi prochain. 

    Le conseil commencera par des questions de la conseillère Clotilde Maileu, notamment sur les désagréments des travaux en cours pour les riverains à Fouron-le-Comte.

    Un nouveau règlement de rétribution sur les travaux sur la voie publique sera soumis au conseillers. Il s'agit en fait de tarifs  pour des occupations de la voirie ou des ouvertures de celle-ci.

    Le conseil de l'aide sociale aura désigné ses représentants pour les réunions de concertation entre le CPAS et la commune deux heures plus. Le conseil communal est appelé à en faire autant pour constituer des délégations équilibrées.

    Pour bénéficier de meilleurs tarifs pour ses travaux informatiques, la commune des Fourons deviendra partenaire de l'intercommunale CIPAL.

    Le conseil communal approuvera aussi une modification du règlement de travail. Cette modification a déjà été approuvée par les syndicats.

    Pour la période 2019-2022, la commune des Fourons fera appel à des entreprises extérieures pour le fauchage des accotement et talus. Un premier fauchage d'une bande d'un mètre aura lieu après le 15 juin et le fauchage complet se fera à l'automne.

    Le sentier n° 90 passe à la ferme de la Kys. Pour permettre de créer un jardin derrière une maison à restaurer, le sentier sera déplacé de quelques mètres. L'essentiel est de préserver les autres jonctions que permet ce sentier n° 90, par exemple de Rémersdael vers la Schaans à Aubel.

    Ensuite, le conseillers seront amenés par désigner des représentants pour assister aux assemblées d'une série d'intercommunales, avant de prendre connaissance de l'approbation du budget de la zone de police des Fourons pour 2019. Pour terminer, la compte annuel 2017 de la zone de police des Fourons sera présenté pour approbation au conseil communal (qui est aussi conseil de police aux Fourons).

  • Le duty free de Liege Airport ferme ses portes

    Si vous prenez l’avion jusqu’au 31 mars prochain à Liege Airport, vous passerez encore dans l’espace duty free. Mais vous n’y trouverez plus que des rayons quasi vides, larges promotions à l’appui. « Oui, ils bradent les prix pour liquider leurs derniers produits, mais la société qui l’exploitait a décidé d’arrêter fin du mois prochain », confirme Christian Delcourt, le porte-parole de Liege Airport. La raison principale qui a poussé Baltona (la société polonaise exploitante qui gère également huit autres duty free en Europe) à mettre la clé sous le paillasson est bien sûr la fin des vols charters chinois. « En 2016, il y a eu durant quelques mois six vols charters chinois par semaine. Et là, ils ont bien gagné leur vie », reprend Christian Delcourt.

    Et il est vrai qu’à l’époque, les 350 passagers chinois quotidiens effectuaient une véritable razzia dans le magasin. Comme ils étaient venus en Europe essentiellement pour effectuer des achats, une fois revenus de leur périple à l’aéroport, ils avaient le droit de dédouaner leurs achats et ils se retrouvaient souvent avec des centaines d’euros qu’ils voulaient dépenser avant de repartir.

    Tout y passait alors : alcool, cigarette, parfums, chocolat… Et bien d’autres choses encore.

    FAILLITE DU TRANSPORTEUR

    Mais en septembre dernier, le transporteur russe auquel la compagnie charter chinoise faisait confiance (VIM Airlines) faisait faillite, laissant sur le carreau liégeois 300 touristes chinois qu’il avait fallu rapatrier. Depuis lors, l’aéroport liégeois n’a plus eu de contact précis.

    « Actuellement, il n’est pas prévu, ni à court ni à moyen terme, de retour des vols charters chinois à Liège, reprend José Happart, le vice-président de l’aéroport. Certains aéroports voisins ont joué la surenchère pour les attirer. Et nous, notre politique n’est pas d’utiliser l’argent que nous avons gagné avec le fret pour le dépenser pour les vols passagers. » L’an dernier, le nombre de passagers est retombé à 170.000. Actuellement, il ne reste plus qu’une quinzaine de vols à destination du pourtour méditerranéen exploité par la compagnie TUI. « Et ce n’est pas ce public familial, qui quitte Liège pour aller en vacances, qui peut suffire à la rentabilité du duty free, reprend Christian Delcourt. C’est plutôt au retour qu’on achète des produits détaxés. » Mais c’est un service de moins aux passagers. 

    LUC GOCHEL dans LA MEUSE du 22 février 2019.

  • Décès de Madame Jeanine PINCKAERS

    La famille annonce le décès de Madame Jeanine PINCKAERS, née à Rémersdael le 25 avril 1955 et décédée à Verviers le 19 février 2019.
    La liturgie des funérailles, suivie de la crémation. sera célébrée au crématorium de Welkenraedt, rue de l’Yser 146-148, le lundi 25 février 2019 à 14 heures.
    La défunte repose au funérarium Hausman, rue de l’Ecole, 51b à Welkenraedt (parking à côté de la Croix-Rouge), où la famille sera présente le vendredi 22 et le samedi 23 février 2019 de 17 à 19 heures.

    Faire-part.

  • Petite fête pour la signature de l'acte d'achat de l'école francophone

    Comme nous l'annoncions la semaine dernière, la signature de l'acte d'achat de l'école francophone a été fêtée avec le corps enseignant, les écoliers, leurs parents et quelques personnalités qui avaient fait le déplacement à Fouron-Saint-Martin.

    En regardant bien, les spécialistes reconnaîtront deux fois l'ancien bourgmestre et échevin José Smeets sur cette photo puisqu'il figure aussi sur la photo noir et blanc reproduite dans le coin supérieur droit, à l'époque où il prenait un autobus à Mouland pour aller suivre l'enseignement primaire à Visé.

    Sur la photo, nous reconnaissons Albert Stassen (qui représentait la ministre Marie-Martine Schyns qui, avec le ministre Flahaux, ont été les deux ministres de la Communauté Wallonie-Bruxelles qui ont porté le dossier), José Smeets, Roger Liebens, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer, Liliane Herens, directrice de l'école, le ministre Jean-Claude Marcourt, Grégory Happart, président du P.O. de l'école, Frédéric Daerden, député-bourgmestre de Herstal, et l'ancien sénateur Jean-Marie Happart, ancien président du P.O. de l'école. Bernard Liégeois, qui n'apparaît jamais sur les photos et ne se pousse pas pour y apparaître, a été ajouté en médaillon, parce qu'il a suivi le long, très long, cheminement administratif de ce dossier.