- Page 8

  • Une surprise de la traduction automatique

    Dans le rapport 2018 de la Commission permanente de Contrôle linguistique, par ailleurs très intéressant, nous avons relevé une bourde provenant de la traduction automatique: "voeren" devient "Fourons", mais ce n'est pas du tout le sens de la phrase.

    La traduction habituelle n'est pas toujours meilleure. Nous avons trouvé dans un document communal, traduit par un bureau chèrement payé, la traduction étrange de "Teuven" devenu "Touvain". Logique puisque Louvain est la traduction de Leuven?

  • J.-M. Happart et André Denis acquittés dans le dossier du circuit

    Jean-Marie Happart, alors président de l’intercommunale du circuit de Spa-Francorchamps, et André Denis, député provincial et vice-président du circuit, sont acquittés sur toute la ligne.

    Ils étaient poursuivis devant le tribunal correctionnel de Liège pour des suspicions d’infraction aux marchés publics dans le cadre de travaux réalisés sur le circuit de Spa-Francorchamps en 2006. Des travaux réalisés pour 19 millions d’euros liés au retour de la F1 sur le plus beau circuit du monde.

    Lors du réquisitoire, en avril dernier, le parquet avait demandé quatre suspensions du prononcé. Le ministère public estimait que les faits étaient avérés mais qu’en raison, notamment, de l’ancienneté des faits, ils ne devaient pas laisser de trace sur les casiers judiciaires.

    Lors du jugement prononcé jeudi matin devant la 18e chambre correctionnelle, le juge Philippe Claude à estimé qu’aucune infraction poursuivie n’était établie ou démontrée. Ce sont donc des acquittements sur toute la ligne.

    Adrien Masset défendait les intérêts de Jean-Marie Happart. À la sortie du jugement prononcé par la 18e chambrée correctionnelle Ecofin, le pénaliste analysait : « Il n’y a pas de preuve qu’un soumissionnaire pour ce marché public ait été favorisé par rapport à un autre. On ne peut pas imputer une faute à l’un des quatre prévenus dans un dossier où la Région wallonne était à la manœuvre. Et, une étape plus loin encore, une faute commise n’aurait pas pu être imputée à un des quatre prévenus mais à l’ensemble du conseil d’administration. »

    Capture d’écran 2019-05-02 à 11.45.59.png

    Une information du site numérique de La Meuse.