- Page 2

  • Décès de Monsieur Aimé LEVAUX, veuf de Madame Elza CROUX

    0CF4CF65-E071-4C35-9CE6-B53A0A9C9E64.jpegLa famille annonce le décès de Monsieur Aimé LEVAUX, veuf de Madame Elza CROUX, né à Fouron-le-Comte le 24 novembre 1928 et décédé à Hermalle le 20 juin 2019.
    Le défunt repose au funérarium Walpot à Eijsden où les visites sont attendues le vendredi 28 juin de 17h30 à 18h30.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation, aura lieu le samedi 29 juin 2019 à 10h30 en l’église Saint-Lambert de Fouron-le-Comte.
    Une veillée d’adieu aura lieu en la même église le vendredi 28 juin à 19 heures.

    Faire-part.

  • Décès de Madame Christine MULLENDERS, veuve de Monsieur Albert DEJALLE

    La famille annonce le décès de Madame Christine MULLENDERS, veuve de Monsieur Albert DEJALLE, née à Fouron-Saint-Martin le 4 mai 1929 et décédée à Aubel le 25 juin 2019.
    La défunte repose à la Résidence La Kan, Kan 79 à Aubel, où la famille recevra les visites ce mercredi 26 juin de 17 à 19h.
    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Aubel, aura lieu le jeudi 27 juin 2019 à 10h30.

  • Michaël HENEN posera des questions au conseil communal du jeudi 27 juin 2019

    Les conseillers communaux fouronnais ont le droit de poser des questions au collège (en fait au bourgmestre puisque les échevins n’ont pratiquement pas le droit à la parole sous le règne de H. Broers).

    19E0F7E6-E80B-4210-8C48-D8068F836066.jpegEn plus des points inscrits à l’ordre du jour, le conseiller communal Michaël Henen posera des questions qu’il a résumées pour ce billet:

    Les facilités linguistiques sont un droit inextinguible dans les Fourons depuis plus de cinquante ans mais il semble que cela ne constitue que quantité négligeable dans le chef de la majorité en place à l’heure actuelle. Prenons pour exemple les traductions (officielles ?) de l’ordre du jour des Conseils communaux et de l’Action sociale où les exemples ne manquent pas : l’orthographe, la grammaire, la syntaxe et la traduction en elle-même sont à la limite de l’inacceptable. D’où la demande dans le cadre d’un engagement futur d’une personne qui puisse tout du moins attester d’une connaissance approfondie de la langue française.

    Il en va de même pour les convocations électorales dont les Francophones fouronnais, lésés comme à leur habitude en cette matière, ont reçu originellement en langue néerlandaise avant de recevoir une version française sur laquelle était écrit une mention laconique « DUPLICATA », ce qui n’est évidemment pas le cas. Explication est demandée au Bourgmestre.

    Après le dossier scandaleux de la Salle paroissiale, Fouron-le-Comte occupe une nouvelle fois le devant de la scène, grâce aux travaux de prestige mayoral qui durent maintenant depuis plus d’un an : ceux-ci apportent certainement beaucoup de satisfaction au Bourgmestre et sa suite mais impactent toujours aussi fortement les habitants du village.

    La Rue Haute, qui sera prochainement fermée à la circulation, en sera certainement l’exemple le plus frappant : à l’heure d’aujourd’hui, il n’est toujours pas établi comment les habitants et les conducteurs en transit pourront se déplacer en venant de ou en retournant vers Fouron-Saint-Martin. C’est pourquoi la question du point de vue de la majorité à ce sujet est posée.

    Par ailleurs, il apparaît que les légendaires ponts qui surplombent la Voer de la rue Basse jusqu’ à la sortie de Fouron-le-Comte seraient raccourcis alors que de nombreux habitants ne semblent même pas au courant. On attend également le positionnement de la majorité à ce sujet.

    Enfin, et comment ne pas le souligner, il existe des informations recoupées indiquant des disparités entre commerçants et indépendants au niveau des primes octroyées pour « atténuer » (le mot est faible) l’impact dévastateur de ces travaux sur l’activité commerciale à Fouron-le-Comte. Même s’il s’agit d’une compétence exclusive de la tutelle régionale, le pouvoir communal est invité à réunir tous les acteurs du dossier pour éviter une situation discriminatoire.

  • Concours Tchaikovsky à St-Pétersbourg

    Jean Xhonneux, professeur de tuba à l’IMEP (Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur), est sélectionné pour participer au XVIème Concours Tchaikovsky à St-Pétersbourg. Ce prestigieux concours se déroulera du 17 au 29 juin 2019.

    Après avoir remporté le Concours international d’interprétation musicale de la Ville d’Avray – Paris en France, Jean Xhonneux a remporté en avril 2012 le 1er prix du célèbre Concours international de musique de chambre de Lyon en France avec son quintet “Eburon Quintet”. En novembre 2012, Jean a remporté le 3ème prix du prestigieux « 23ème Concours international Città di Porcia » en Italie. 

    International Tchaikovsky competition
    https://tchaikovskycompetition.com/en/contestants/#brass_instruments

  • L’hôtel Verviers réclame une taxe qui n’existe pas à Verviers !

    Qu’en est-il ailleurs?
    À Plombières, où les gîtes, chambres d’hôtes... foisonnent, un système complexe a été mis sur pied à partir de 2014, explique l’échevin des Finances et ancien directeur financier, Lucien Locht. Et cela pèse pour une recette escomptée de l’ordre de 180.000 €, explique l’échevin.

    Hanne Muermans, directeur financier des Fourons, nous signale que pour la taxe sur les séjours 2018, la commune des Fourons avait un revenu total de 53.800 euros et pour la taxe sur les terrains de camping 2018 un revenu total de 8.230,41 euros a été enregistré.

    Les chambres Airbnb sont aussi soumises à la taxe communale, même si Airbnb semble prendre un certain plaisir à ne pas révéler sur son site les emplacements exacts de ses hébergements. Le règlement communal fouronnais impose aux loueurs d’hébergements de les déclarer spontanément, avec des amendes à la clé. Du coup, l’administration communale scrute attentivement les offres d’Airbnb.