- Page 3

  • Un automobiliste alcoolisé renverse un cycliste

    Violent accident mardi à Warsage où, vers 13h, un cycliste a été heurté par une voiture. Il est lourdement tombé au sol, sur son épaule. Cette dernière le faisait énormément souffrir. Il a donc dû être emmené aux urgences. Les faits sont arrivés en face de la pharmacie locale. La route a été fermée à la circulation durant plusieurs heures et une déviation a été mise en place. Selon les premiers éléments de l’enquête, il semblerait que le conducteur avait consommé des boissons alcoolisées en nombre.

    (Y.G. et A.B. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 24 juillet 2019)

  • Le parking de l’avenue Albert 1 er est ouvert à Visé

    Il est tout beau, il est tout neuf et il saura certainement satisfaire les besoins des visiteurs de la cité de l’Oie ! À l’heure où le stationnement, comme dans beaucoup d’autres centres-villes, est régulièrement problématique pour les conducteurs, il pourrait bien devenir de l’histoire ancienne à Visé.

    Depuis ce vendredi après-midi, le parking souterrain de l’avenue Albert 1 er a en effet ouvert ses portes ! « Il est vraiment pratique, spacieux et agréable, avec un total de 100 places supplémentaires au cœur de la ville », informe la Ville. Niveau pratique, le lieu est actuellement gratuit et le sera jusqu’au 15 septembre. Il est accessible de 6 heures à minuit (mais la sortie est possible 24h/24).

    Par la suite, la première heure sera gratuite, mais les suivantes vous seront comptabilisées à 1 € l’heure. Et, comme dans tous les parkings, c’est grâce à un ticket que le payement s’effectuera. Notez que la vitesse y sera limitée à 10km/h.

    Le reste de la ville reste bien entendu gratuit : zone bleue 1h30 dans l’hypercentre, sans compter les autres emplacements hors zone bleue sans limite de temps. 

    E.D. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 20 juillet 2019

  • Décès de Madame Mariette WOUTERS, veuve de Monsieur Jean RADEMAKER

    La famille annonce le décès de Madame Mariette WOUTERS, veuve de Monsieur Jean RADEMAKER, née à Fouron-le-Comte le 17Capture d’écran 2019-07-19 à 16.04.40.png juin 1936 et décédée à Liège le 17 juillet 2019

    La défunte repose au Funérarium Hauben-Nihant, 66, rue Porte de Souvré à Visé, où les visites sont souhaitées de 17 à 19 heures, à partir du vendredi 19 juillet 2019.
    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Fouron-le-Comte, sera célébrée en l'église de Warsage le lundi 22 juillet 2019 à 11 heures.

    Faire-part.

  • Un automobiliste très pressé

    La police locale des Fourons a signé un protocole avec la police fédérale des routes du Limbourg en ce qui concerne la surveillance par la police d’un tronçon de l’autoroute E25 sur le territoire de Fourons.

    Le 16 juillet, elle a procédé à un contrôle de la vitesse sur cette partie de l'autoroute pendant quelques heures. Sur les 1956 véhicules contrôlés, 85 (4,35%) roulaient plus vite que la vitesse maximale autorisée de 120 km / h + marge de correction.

    Le permis de conduire d'un "chauffard" est immédiatement retiré suite au constat qu'il roulait à une vitesse de 185 km/h!

     

     

  • Noces d'or parmi les Promeneurs fouronnais

    Irène Muytjens (née en 1949 à Fouron-le-Comte) et Edouard Meens (né en 1943 à Fouron-Saint-Martin) se sont mariés en 1969 à Fouron-le-Comte. Ils habitent à Visé et ont été reçus il y a quelques jours à l'hôtel de ville de Visé par la bourgmestre Viviane Dessart, entourée de ses échevins avec notamment Mathieu Ulrici, lui aussi fouronnais. 

    Traditionnellement, les jubilaires reçoivent une copie de leur acte de mariage, mais l'administration communale des Fourons n'a pas donné suite (dans les temps) à la demande des autorités visétoises. Malgré cette déception, ils gardent un excellent souvenir de la magnifique réception offerte par la Ville de Visé.

    Hier, c'était au tour de leurs amis promeneurs fouronnais de les fêter après une promenade à Warsage où on a rappelé qu'Irène était bricoleuse dans sa jeunesse, qu'elle démontait toutes sortes d'appareils, mais qu'il lui arrivait d'avoir trop de pièces au remontage. On a aussi rappelé le rôle hilarant d'un évêque tenu par Edouard au cours d'une pièce présentée par le groupe théâtral de Fouron-Saint-Martin.