- Page 5

  • Un cycliste suisse bat un record du Guinness Book en arrivant aux Fourons

    Stéphane Cand, un cycliste suisse, a battu seul, samedi en début d’après-midi, un record du Guinness Book à Mouland, sur la commune de Fourons, après avoir traversé plusieurs communes verviétoises. Il a parcouru seize pays en six jours avec, au total, plus de 2.200 km et plus de 300 km par jour en dormant seulement trois à quatre heures. Il bat ainsi le record de quatorze pays en sept jours établi par le polonais Marek Dzienisiuk.

    Lire la suite

  • Une course-poursuite entre une voiture et la police commencée à Gronsveld se termine… à Namur!

    La police belge est parvenue à coincer, dans la nuit de vendredi à samedi, une voiture avec trois occupants à son bord à Namur, après une course-poursuite de plusieurs dizaines de kilomètres. Le véhicule était pris en chasse par des policiers néerlandais depuis la commune de Gronsveld, non loin de Maastricht, où le conducteur avait refusé de s’arrêter à un contrôle de police. De la drogue a été découverte dans la voiture. Les trois occupants ont été interpellés.

    La police avait sommé le conducteur de s’arrêter à Gronsveld parce que l’un des phares de son véhicule était cassé. Au lieu d’obtempérer, l’automobiliste a accéléré et s’est engagé sur l’A2 en direction de la Belgique. Au cours de sa fuite, le conducteur a essayé à plusieurs reprises de heurter la voiture de la police à ses trousses, mais celle-ci a toujours pu éviter le choc.

    En Wallonie, les agents de police néerlandais ont reçu le soutien de leurs confrères belges. Ces derniers sont finalement parvenus à mettre un terme à la fuite des malfrats et leur ont passé les menottes. Les trois occupants de la voiture sont actuellement détenus dans une prison belge, mais seront jugés aux Pays-Bas.

  • Le championnat commence à Juprelle pour le Royal Avenir Fouron

    Ce dimanche à 15 heures, destination JUPRELLE CS A pour le Royal Avenir Fouron en P4D.

  • Une police incompétente ou sans moyens ?

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, des personnes ont volé des dizaines de mètres de câbles cuivrés du côté des Fourons. Du côté d’Infrabel, on ne veut pas communiquer sur la quantité dérobée, mais on confirme que le vol était important. « Il s’agit d’une véritable bande organisée qui attaque nos infrastructures », souligne Frédéric Sacré, porte-parole. « Depuis le mois de mai, on est proche des 30 vols dans la région liégeoise. Avec, à chaque fois, le même mode opératoire. » Actuellement, en cas de vol de câbles en cuivre, ceux-ci sont remplacés par de l’aluminium. Une solution qui n’est pas idéale, car ceux-ci sont moins durables et moins bons conducteurs. Dans certaines zones, les câbles sont sous terre, dans une chape de béton et la seule porte d’entrée se fait via une trappe. De plus en plus de gestionnaires décident de faire couler une chape de béton au-dessus de cette trappe.

    La dernière solution a des allures futuristes. Il s’agit de faire patrouiller des drones au-dessus des lignes. « Deux possibilités sont envisagées : faire patrouiller un drone de manière aléatoire au-dessus des lignes. Le drone serait piloté à distance. Le problème actuel est que la législation demande qu’un drone soit toujours dans le champ de vision de son pilote. »
    Ce système se ferait en collaboration avec la police des chemins de fer. Le deuxième système envisagé consisterait à faire patrouiller des drones seuls, qui seraient munis d’un capteur de chaleur. «Une fois qu’il identifierait des hommes la nuit à l’arrêt autour de voies ferrées, il préviendrait la police par exemple. Mais il faudra pour ça que la législation change en matière de protection de la vie privée. Mais ce n’est pas du tout de la science-fiction», conclut le porte-parole. 

    (A.R. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 17 août 2019.)

    LA MEUSE VERVIERS donne plus de détails:

    La nuit du 14 au 15 août était paisible du côté des Fourons. À 4h du matin, dans cette commune rurale, il est l’heure pour certain de commencer à travailler. Un agriculteur a été particulièrement surpris de voir un curieux manège se tramer. Une camionnette circulait tous feux éteints dans les petits sentiers de la commune non loin de la voie ferrée. Elle avait un pneu crevé et était suivie d’un autre véhicule qui circulait lui aussi dans le noir le plus complet. Alerté, l’agriculteur a immédiatement contacté la police. Il se trouve que ces personnes volaient les câbles de cuivre qui servent pour les trains.

    ET UN TEMOIGNAGE :

    "Bêtise humaine ou manque de moyen??????! [...] une nuit cette semaine j'ai été témoin d'un drôle de manège de véhicule avec plaque roumaine. Après appel à la police, le résultat est le suivant : tentative de vol de câbles au chemin de fer! Un de leurs véhicules a un pneu crevé et est immobilisé dans un chemin pierreux et eux ... pas de traces. La police met un sabot sur une des roues mais ne juge pas utile de retirer le vehicule avant la semaine prochaine et, résultat, cette nuit, ils sont revenus récupérer leur véhicule avec au passage emprunt d'un tracteur chez un voisin pour le dégager! Ah ils doivent jubiler en Roumanie! Et moi et mon voisin on n'a plus qu'à réparer les dégâts dans nos clotures…. Manque de moyens ou police incompétente, je ne jugerai pas mais c'est réellement regrettable."

    Le tracteur a en effet traversé trois prairies au mépris des clôtures. « Le tracteur est dans un sale état. Il y a des barbelés qui se sont enroulés autour de ses roues. Il a été aussi abîmé par la voiture. Et puis il faudra refaire les clôtures. Tout ça coûte de l’argent. »

    De son côté, la police regrette que certains témoins et/ou préjudiciés n'ont pas trouvé nécessaire de téléphoner immédiatement au 101... R. Cox, Chef de corps de la police des Fourons insiste: Si vous disposez donc d'informations utiles, n'hésitez pas à contacter la police des Fourons. T. 04/3819999 pendant les heures de bureau et/ou appels non urgents et 101 24 heures sur 24 et 7 jours sur  7 pour tout appel urgent. 

    On rapporte aussi qu'un rémersdaelois a surpris en flagrant délit des voleurs qui cherchaient à s'emparer d'une roue de sa camionnette, mais la police regrette qu'il ne l'aie prévenue que 7 heures plus tard.

  • Un marché à la ferme à Berneau

    Vu le succès croissant qu’il recueille chaque vendredi en fin de journée, le marché couvert est désormais aussi organisé le mardi à Berneau. Une success-story qui met en évidence l’intérêt des Dalhemois pour les produits de petits producteurs locaux engagés pour la qualité, le respect de l’environnement et la proximité.Capture d’écran 2019-08-16 à 15.19.05.png

    Mardi 17h. Plusieurs voitures arrivent dans le parking de la ferme Deru-Lambert, située rue des Trixhes à Berneau. « Nous nous rendons chaque vendredi au marché couvert et local », nous lance une automobiliste en quittant son véhicule en compagnie de son mari et de ses deux enfants. « Nous avons appris son ouverture chaque mardi depuis la semaine dernière. Eh bien, ça ne pouvait pas mieux tomber. En effet, il me manque des légumes pour terminer ma soupe ».

    À quelques mètres du parking se hisse une énorme grange. « Suivez-nous ! C’est là-bas que le marché est organisé ».

    De fait, plusieurs commerçants sont présents à l’intérieur de celle-ci. Ces derniers proposent aussi bien des légumes que du fromage ou encore du pain.

    « Bienvenue dans le petit marché des producteurs locaux », confirme alors Céline Lambert, bien connue pour sa grande ferme berneautoise.

    D'un article de YANNICK GOEBBELS à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 16 août 2019.