- Page 2

  • Ce pro de la clarinette joue au philharmonique d’Oslo

    Bien loin de chez nous, Pierre Xhonneux exerce sa passion pour la musique. Depuis Oslo, le Plombimontois en a fait son métier. Depuis cinq ans, il joue dans le prestigieux Orchestre philharmonique de la capitale norvégienne.

    En janvier, cela fera cinq ans que Pierre Xhonneux a quitté la résidence de ses parents à Rémersdael et la Belgique pour la Norvège et sa capitale, Oslo, pour y rejoindre le prestigieux Orchestre philharmonique local en tant que petite clarinette solo. En Scandinavie, le Plombimontois a donné une nouvelle dimension à sa carrière, lui qui avait d’abord exercé son métier à Liège, à l’Orchestre philharmonique royal.

    Voilà maintenant cinq ans que Pierre Xhonneux s’épanouit en Norvège (voir ci-dessous).

    Mais après cinq années, comme à Liège, il y a cette petite voix qui lui dit qu’Oslo n’est qu’une étape.

    « J’aimerais découvrir les Etats-Unis ou la Corée et le Japon. J’estime encore avoir l’énergie nécessaire pour préparer une audition. Nous effectuerons une tournée en Asie en 2020 avec l’orchestre, cela me permettra de déjà un peu découvrir les lieux. »

    D'un article de JULIEN DENOËL à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 décembre 2019.

    Lire la suite

  • Incident au conseil communal du 19 décembre à cause de la salle paroissiale qui deviendrait communale

    Le bourgmestre, en fin de carrière, avait une bonne nouvelle à annoncer: la fabrique d'église de Fouron-le-Comte faisait un "cadeau" à la commune, d'après une négociation qu'il avait eue le jour même. La fameuse salle paroissiale (parcelle A362h sur le plan cadastral ci-dessus) et le presbytère (parcelle A360b), mais aussi le parking situé devant l'église sur la parcelle A362g deviendraient propriété communale. En échange de quoi? Sans doute le remboursement du million d'euros que la Fabrique d'église doit encore à la commune. Peut-on vraiment appeler cela un cadeau?

    Le parking devant l'église serait propriété de la Fabrique d'église. Vraiment curieux quand on sait que c'était précédemment le cimetière de Fouron-le-Comte et que, depuis Napoléon, les cimetières se trouvaient sur du terrain communal. D'où viendrait cette exception fouronnaise?

    Mais Clotilde Mailleu allait encore plus mettre le feu aux poudres en posant deux questions concernant les comptes des Fabrique d'église de Fouron-le-Comte. Ceux-ci montrent une dépense de plus de 1.800 € pour des frais de télécommunication, d'une part, et, d'autre part, un précompte immobilier ridicule payé par la Fabrique d'église (environ 120 € au total) pour la fameuse salle, le presbytère, les terrains qui les entourent et les autres prairies agricoles données en location. Lorsqu'on compare avec le précompte immobilier qui frappe la salle Furonis (environ 2.800 € par an), on est évidemment en droit de se poser des questions. Questions tellement importantes que la majorité a décidé de reporter le point à la prochaine séance du conseil communal en 2020.

    Pour le reste, les conseillers communaux ont approuvé toutes les taxes annoncées, les compositions des commissions consultatives, le règlement de travail, le changement de catégorie des cours d'eau, etc.

    Le point ajouté par Grégory Happart concernant la modification du logiciel comptable pour imprimer des tickets de caisse en français a été refusé par la majorité sous prétexte que l'application de la législation linguistique ne ferait pas partie des compétences du conseil communal. 

  • La parfumerie de la Fouronnaise triple sa surface

    Après un siècle passé place de Rome à Malmedy, la Parfumerie droguerie de Rome a déménagé pour agrandir sa surface commerciale. Dorénavant installée rue Devant les Religieuses, elle offre à ses clients deux zones bien Capture d’écran 2019-12-27 à 08.05.47.pngdistinctes. Une où l’on retrouve tout ce qui est parfum et cosmétiques et une autre où l’on retrouve tout ce qui est droguerie et herboristerie. Grâce à ce déménagement, la gérante, Nicole Herens est passée d’un petit commerce de 35m 2 à un magasin de 100m2 .

    « Le déménagement nous a permis de gagner en superficie et surtout, d’avoir de plus grandes vitrines ce qui augmente notre visibilité. Ensuite, les marchandises sont mieux exposées et mieux mises en avant. Nous sommes enfin en mesure de travailler en deux zones. Auparavant, tous les produits étaient mis dans une seule petite surface avec un seul petit comptoir. C’était moins ergonomique et moins avantageux pour faire connaître les produits », explique la gérante qui a repris le commerce depuis une petite dizaine d’années. 

    O.G. dans LA MEUSE VERVIERS du 27 décembre 2019.

     

    Lire la suite

  • Marcel Neven maïeur honoraire

    Marcel Neven, 76 ans, a exercé les fonctions de bourgmestre en titre de la Ville de Visé du 14 février 1989 au 3 décembre 2018, soit durant 29 ans et neuf mois !

    Le conseil communal de Visé a sollicité l’octroi du titre honorifique de ses fonctions de bourgmestre à Marcel Neven le 3 décembre 2018 et ce dernier a donné son accord écrit.

    Marcel Neven remplit les conditions d’ancienneté requises par la loi du 10 mars 1980 relative à l’octroi du titre honorifique de leurs fonctions aux bourgmestres, aux échevins et aux présidents des conseils des CPAS.

    Le 20 décembre 2018, le Gouverneur de la Province de Liège, Hervé Jamar, a émis par écrit un avis favorable quant à l’octroi du titre honorifique de ses fonctions de bourgmestre à Marcel Neven.

    Le Procureur général près de la Cour d’Appel de Liège, Christian De Valkeneer, a rendu, le 28 février 2019, un avis favorable et la conduite de Marcel Neven a été qualifiée d’irréprochable.

    Sur proposition du Ministre wallon des Pouvoirs locaux et de la Ville, Pierre-Yves Dermagne, le gouvernement wallon vient d’accorder en novembre dernier le titre de bourgmestre honoraire de la Ville de Visé à Marcel Neven. La Ville de Visé l’a félicité officiellement, en même temps que ses pensionnés, et l’invitera tout aussi officiellement lors des futures visites royales à Visé.

    Marcel Neven a été conseiller communal, échevin et bourgmestre de Visé ; député et député wallon. 

    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 27 décembre 2019

  • Décès de Madame Gabrielle (Gaby) GERAERTS

    La famille annonce le décès de Madame décès de  Gabrielle (Gaby) GERAERTS, née à Mouland le 14 mars 1948 et décédée à Liège le 25 décembre 2019. 

    Visites à partir de samedi de 17 à 19 h au crématorium de Robermont au salon « Les Pensées ». 

    Le moment de prières, suivi de l’incinération, aura lieu ce mardi 31 décembre 2019 à 9 h 35. 

    La dispersion des cendres est prévue vers 12 h 20. 

    Une veillée d’adieu aura lieu le lundi 30 décembre 2019 au moment des visites. 

    Lire la suite