Dans les environs - Page 4

  • Étudiants en blocus à la bibliothèque

    En cette période de blocus et d’examens durant le mois de juin, les étudiants ont besoin de calme pour étudier et pour préparer leur session mais tous n’ont pas cette possibilité.

    La Ville de Visé propose, pour la première fois, à l’instar de nombreuses autres communes, un local pour les étudiants du supérieur qui ne peuvent bénéficier chez eux des conditions propices à cette période. Ils pourront donc jouir d’un endroit calme mis à leur disposition par la ville.Capture d’écran 2020-06-09 à 08.03.17.png

    L’échevin visétois de la Culture, Mathieu Ulrici, a proposé au Collège communal que ce local se situe à la bibliothèque, au centre culturel de Visé. Ce local possède une connexion wifi. La Ville de Visé répond ainsi à la demande de la Ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny.

    Les demandes des étudiants intéressés doivent être adressées, dès maintenant, à la bibliothèque de Visé par téléphone au 04/374.85.57 ou par e-mail à bib.communale@vise.be L’accès se fera sur rendez-vous. En cas de forte affluence, le hall omnisports de Visé pourrait lui aussi accueillir des étudiants du supérieur.

    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 9 juin 2020

  • Réouverture du carrefour de la rue de Maestricht à Visé

    Après un peu plus d’un mois de fermeture, le carrefour Acacias, Croix Rouge et de Maestricht est enfin rendu à la circulation. Un trou de 100 m3 s’était formé. Tout est rentré dans l’ordre.

    A la mi-avril dernier, des ouvriers communaux visétois ont constaté la présence d’un petit trou au carrefour des rues des Acacias, de la Croix Rouge et de Maestricht à Visé. L’endroit a été balisé mais finalement c’est un énorme trou de 100m 3 (8 mètres de long, 4 mètres de large et 3 mètres de haut) qui s’est formé et qui a été mis à jour par les engins de chantier. Des déviations ont été mises en place durant la fin du mois d’avril et tout au long du mois de mai.

    Les travaux ont débuté le lundi 20 avril dernier et viennent enfin de s’achever. « Il pourrait s’agir d’une fuite d’eau qui s’est produite il y a plusieurs années et qui, soit aurait raviné le sol près d’une faille géologique ou soit aurait raviné le fond d’une chambre de visite. Cette fuite d’eau cumulée avec une fuite du réseau d’égouts a provoqué cet affaissement de la route », explique Luc Ligot, chef du Service des Travaux de la Ville de Visé.

    Le carrefour a été rendu à la circulation ce lundi 1er juin à midi, y compris pour les transports en commun. « Le timing a été respecté. Les entreprises du SPW, Service public de Wallonie et de la Ville de Visé se sont bien succédé puis le SPW a refait en surface cette voirie régionale », ajoute Luc Ligot. 

    MARC GERARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 8 juin 2020

     

  • Fermeture de la E25 Wandre-Jupille

    L’autoroute E25/A25 sera totalement fermée dans les deux sens de circulation entre les échangeurs n°5 Wandre et n°6 Jupille du samedi 13 juin à 20h au dimanche 14 juin à 8h. « Cette fermeture permettra de démonter un portique situé au-dessus des voies de circulation et sera également mise à profit pour y réaliser divers travaux d’entretien. L’avenue de l’Indépendance devra également être fermée à la circulation au même moment, depuis l’intersection avec la rue de Visé jusqu’au croisement avec la rue du Pont de Wandre . »

  • Un projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs inquiète la Basse-Meuse

    Capture d’écran 2020-06-05 à 08.15.00.pngLa perspective de voir peut-être un jour le Pays de Herve accueillir un centre d’enfouissement de déchets radioactifs inquiète jusqu’en Basse-Meuse. Outre les conséquences environnementales, le projet engagerait des générations sur plusieurs centaines de milliers d’années et aurait un coût minimum de 10 milliards d’euros. Les conseils communaux de Bassenge et Blegny viennent de faire connaître leur opposition.

    Une interpellation citoyenne au conseil communal, il y a longtemps qu’on n’avait plus vécu pareil événement à Blegny. C’est Mathieu Simonis, avocat au barreau de Liège, qui l’a effectuée. Et cette dernière a été couronnée de succès, la commune ayant formulé sa plus vive inquiétude vis-à-vis de ce projet, tout en refusant à l’unanimité une implantation dans son territoire sans une enquête sérieuse et complète au préalable.

    D'un article de YANNICK GOEBBELS & AURÉLIE DRION à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 juin 2020.

  • M’Poku, Carcela et Edmilson violent le confinement à Visé

    La police de la Zone Basse-Meuse est intervenue ce mercredi vers 16h30 à la Plaine des Sports de Visé, située derrière le terrain de rugby et de football, à l’angle des rues des Trois Rois et de Mons. Sur un terrain synthétique de football se trouvaient pas moins d’une soixantaine de personnes ! Et pas n’importe lesquelles puisqu’il y avait Paul-José M’Poku et Junior Edmilson (ex-Standard), Mehdi Carcela et Samuel Bastien (Standard) ainsi que des joueurs du RFC Liège et d’anciens de Visé !

    D'un article de MARC GERARDY dans LA MEUSE du 28 mai 2020

    Lire la suite