Faits divers - Page 4

  • Enquête rondement menée

    La police des Fourons a donné l'information sur sa page Facebook. 

  • Drogues dures trouvées pendant un contrôle

    Pendant un contrôle d’un véhicule suspect du vendredi soir, le 20 décembre, la ZP Fourons a trouvé des drogues dures et de l’argent liquide. Le conducteur du véhicule a pris la fuite pendant le contrôle. Il a été identifié, mais pas encore attrapé. ‘Le client’ a bien été arrêté.

    Vendredi soir vers 21.00 heures, la police locale de Fourons a contrôlé un véhicule suspect avec deux passagers près du garage Demez à Fouron-le-Comte. Pendant l’inspection plus approfondie du véhicule, les inspecteurs ont trouvé des drogues dures et de l’argent liquide. Ensuite, le conducteur a pris la fuite. Le parquet du Limbourg a été informé et une grande recherche avec un chien pisteur et l’aide des collègues de Bilzen-Hoeselt-Riemst a été réalisée dans les alentours de Fouron-le-Comte. Le fugitif a été vite identifié, mais il n’est pas encore arrêté. Dans le cadre de la recherche, la voiture, le portable, l’argent et les drogues ont été confisqués. En plus, deux perquisitions ont été effectuées en région liégeoise. L’étude sera poursuivie par la recherche des Fourons.

    Cet incident est la preuve qu’il y a bien des activités de trafic de drogue aux  Fourons. Quand vous apercevez quelque chose de suspect ou que vous voulez avertir en cas de découverte de déchets (de drogue); appelez le numéro anonyme 0800 208 77. Par ce numéro vous joignez le point de contact anonyme anti-drogue. Ce point a été créé l’année passé par le parquet du Limbourg.

    (Communiqué par la police).

  • Plus de 100 lapins ont été volés par des vegans, l’éleveur craint que le stress ne les tue

    Capture d’écran 2019-12-14 à 07.54.09.pngDimanche, un groupe de vegans s’est introduit dans un des hangars de Christian Teller, le plus gros éleveur de lapins en Wallonie, à Aubel. On lui a dérobé plus d’une centaine d’animaux. Les militants souhaitaient sauver ces charmantes créatures de l’abattoir. Sauf que, selon Christian Teller, les lapins seraient tellement stressés et perturbés par la situation qu’ils n’ont pas beaucoup de chances de survivre.

    D'un article d"ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 décembre 2019.

  • Le procès Liege Aiport débutera le 25 février

    José Happart, ex-président du parlement wallon et de Liege Airport, n’avait pas donné suite à la proposition de transaction pénale qui lui avait été proposée par le parquet : « parce qu’il souhaite prouver son innocence à l’occasion du procès », explique son conseil, Me Zevenne. Son amie et collaboratrice Isabelle K., dont la construction de la maison à Esneux sera l’objet de débats, figure également parmi les quatre prévenus qui vont comparaître. Les deux autres sont l’entrepreneur Christian Binet ainsi que la société BMB (Benelux Master Builders), qui avait été déclarée en faillite en mars dernier par le tribunal de commerce de Diekirch. Christian Binet avait, lui aussi, refusé la transaction qui lui aurait permis d’éviter un procès : « Ça va me servir de tribune pour dire ce que j’ai sur le cœur », avait-il déclaré à l’époque.

    EN DEUX AUDIENCES

    Puisque le nombre de prévenus a fondu par le mécanisme des transactions pénales, le procès se déroulera en deux audiences seulement : le 25 février aura lieu l’audition des prévenus et le réquisitoire du ministère public.

    Une semaine plus tard, le 3 mars, l’audience sera réservée aux plaidoiries de la défense. Il n’y a pas de partie civile dans ce dossier.

  • 600 plants de cannabis dans une villa de Visé

    Ce mardi, la police de la BasseMeuse, le laboratoire de la PJF, et la protection civile de Crisnée, étaient présents aux abords d’une villa cossue de l’allée des Platanes, à Visé. Un déploiement policier qui a évidemment attiré l’attention du voisinage, dans ce quartier calme et sans histoire.

    Et pourtant, derrière l’imposante haie qui cache la propriété des regards indiscrets, c’est du cannabis qui a été retrouvé!

    La veille, la police avait effectivement mis la main sur une plantation de 600 plants, retrouvés dans la cave de Capture d’écran 2019-10-30 à 10.41.20.pngl’habitation. Ce mardi, place au démantèlement.

    La police avait été prévenue par RESA. Le gestionnaire du réseau électrique avait effectivement noté une consommation anormale au sein de l’habitation, ce qui avait mis la puce à l’oreille des enquêteurs.

    Plusieurs suspects auraient été interpellés.

    A.MA (avec Pierre Neufcour) dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 30 octobre 2019