Jura - Vellerat - Page 5

  • Sarah Forster revient couverte de bronze

    image.jpg


    Un moment d’intense émotion pour Sarah Forster. La citoyenne de Vicques est rentrée dans le Jura lundi soir, après son exploit aux Jeux olympiques de Sotchi. La Jurassienne s’est parée de bronze avec ses coéquipières de l’équipe de Suisse féminine de hockey sur glace.

    Sarah Forster a été accueillie à Kloten par sa famille, ses amis, ses voisins et ses collègues de travail. Une quarantaine de personnes a fait le déplacement en car pour venir fêter la championne. Les derniers médaillés suisses des JO ont été reçus par Swiss Olympic et leurs supporters dans un complexe sportif. Sarah Forster a donc côtoyé les Dario Cologna, Patrizia Kummer et autre Beat Hefti, dans une ambiance très bon enfant et très festive.
  • JO: une médaille de bronze pour une Jurassienne

    Forster.jpg

    Sarah Forster a écrit jeudi une nouvelle page de l’histoire du sport jurassien. La citoyenne de Vicques a décroché une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Sotchi. Elle et ses coéquipières de l’équipe suisse féminine de hockey sur glace ont pris la troisième place du tournoi en dominant la Suède 4-3 lors de la petite finale.

    La Jurassienne est ainsi devenue la première femme du canton médaillée lors de Jeux olympiques. Seuls Eric Hänni (médaille d’argent en judo aux JO de Tokyo en 1964) et Steve Guerdat (médaille de bronze par équipe en saut d’obstacles aux JO de Hong Kong en 2008 et titre olympique en individuel aux JO de Londres en 2012) ont réussi un tel exploit avant elle. Sarah Forster est aussi la première citoyenne du Jura à remporter une breloque lors de joutes hivernales.

  • Résultat négatif pour nos amis du Jura

    Jura.jpg

    Provocation des probernois devant l’hôtel de la Gare de Moutier où se rassemblent traditionnellement les partisans jurassiens.

    Ce dimanche avait lieu la votation sur l’avenir institutionnel de la région jurassienne. Le Nord a dit « OUI » à plus de 76 %, tandis que le Sud a dit « NON » à 71,8 %. Seule la ville de Moutier a dit « OUI » à 55, 4 % et elle pourrait donc demander son rattachement au Canton du Jura. "Moutier n'est pas devenue jurassienne, mais n'est plus bernoise", a dit Maxime Zuber, maire de Moutier, interrogé sur l'issue du vote.

    « Le débat amorcé voilà deux décennies par la pacificatrice Assemblée interjurassienne s’achève. Une page se tourne, sans pour autant que la Question jurassienne ne soit enterrée; la solution communaliste devrait s’engager dans les deux ans. La Prévôté, dont le caractère jurassien domine le gène bernois, regarde vers le Nord. Les Probernois mettront tout en œuvre pour empêcher ce départ et Berne aura un rôle déterminant à jouer pour éviter les heurts.

    Accueillir Moutier dans le canton du Jura, et toute autre commune qui le souhaiterait: voilà qui marquerait de fort belle manière le bicentenaire du Traité de Vienne qui, en 1815, avait placé de manière autoritaire le Jura francophone dans la patte de l’ours bernois.
 », écrit Rémy Chételat dans son éditiorial du « Quotidien Jurassien ».

  • Le « J.C. » de Dikkenek est une star en Suisse

    Face caméra, il est aussi le boss de Marie Curie et devrait jouer « à poil »

    Après avoir tenu le rôle deJ.C. dans Dikkenek, tuné la R4 de Rien à déclarer, roulé des mécaniques dans Taxi 4 et Les barons, joué dans Titeuf et Mon pire cauchemar etc., Jean-Luc Couchard n’est pas près de déserter les génériques. Ses projets s’enchaînent même au cinéma.

    Win-Win.jpg

    Petit hic : la sortie du film Win Win, réalisé par le Suisse Claudio Tonetti et où il tient la vedette, sortira plus tard que pré- vu chez nous, en raison d’un changement de distributeur. Mais ce long-métrage, dans lequel jouent aussi Anne Comte (la fille de notre ami Pierre-André Comte, le maire de Vellerat), Jean-Luc Bideau et Guy Lecluyse (un des postiers des Ch’tis), est déjà sorti en Suisse romande, où il a fait 20.000 entrées la premièresemaine, et en Suisse alémanique. Au pays des montres et des montagnes, l’accueil a été très chaleureux. Et le journal de référence Le Temps, souvent très critique dans ses pages ciné, a balancé un beau bouquet d’edelweiss à cette comédie originale. On y lit: «WinWin n’est évidemment pas un chef- d’oeuvre du 7e art, mais, tout à fait joyeux, il témoigne de la vitalité de la cinématographie suisse. » Mieux encore : « les scènes alignent les situations cocasses et n’engendrent pas la morosité. »

    MISS CHINE

    Le scénario, inspiré d’un fait réel, raconte le coup de génie du conseiller national jurassien suisse Pierre Kohler qui, pour se donner de la visibilité électorale et promouvoir le fromage de sa région, va organiser en Helvétie la demi-finale de l’élection de miss Chine. Une aventure pleine d’exotisme et de rebondissements...

    Les Fouronnais reconnaîtront, en plus des vedettes citées et d’Anne Comte, l’intérieur de l’Hôtel-Restaurant « La Croix Blanche » à Courfaivre, le sympathique café du tonitruant Marc Beuchat à la barbe blanche, le chef qui « cuisinait les hommes politiques », comme il l’affichait dans son établissement.

    Lire la suite

  • Une réserve forestière de 26 hectares à Vellerat


    http://www.canalalpha.ch/actu/une-reserve-forestiere-de-26-hectares-a-vellerat/


    Vidéo

    Vingt-six hectares de la forêt de Vellerat seront prochainement classés comme réserve forestière. Les bûcherons ne pourront donc plus exploiter le bois de cette forêt, et cela pendant 99 ans. Cette décision a été prise jeudi dernier, lors de l’assemblée bourgeoise de Vellerat, selon le voeu du Conseil communal. Le maire du village, Pierre-André Comte, et Frédéric Schaffter, garde-forestier, expliquent que l’exploitation de la forêt n’était plus rentable, et que le but est surtout de favoriser la biodiversité, en laissant la nature reprendre ses droits. La commune recevra une indemnité de 62.000 francs suisses.