Justice - Page 2

  • Début du procès "de José Happart"

    Aujourd’hui, devant la 18e chambre du tribunal correctionnel de Liège, débute le procès Liege Airport avec son lot de préventions : abus de biens sociaux, détournements, trafic d’influence. Une première audience durant laquelle, il faut bien l’avouer, il ne va pas se passer grand-chose.
    On l’a répété à maintes reprises, les personnages centraux de ce dossier sont José Happart, l’ex-président du parlement wallon et de Liege Airport, et Luc Partoune, l’actuel directeur général de Liege Airport, Christian Binet, etc.

    Au moment des faits, José Happart était président du parlement wallon et président du conseil d’administration de Liege Airport. Aujourd’hui, le hérisson fouronnais est retiré de la vie politique. Il a toujours nié avoir usé de son influence pour construire la villa de sa collaboratrice, Isabelle Kosobucki

    Des informations à lire dans LA MEUSE du 13 septembre 2016

  • Procès de l’horreur : violée pendant 13 ans par son père

    LIÈGE – UN PÉDOPHILE DE FOURON EN JUSTICE 

    Patrick S. a fait subir l’impensable à sa fille depuis ses 5 ans 

    Capture d’écran 2015-06-27 à 08.09.52.png 

    C’est un dossier d’inceste particulièrement terrifiant et écoeurant qui a été examiné par le tribunal correctionnel de Liège ce vendredi : celui d’un père qui a abusé de sa petite fille dès l’âge de 5 ans, et ce pendant 13 ans. La jeune femme en a conservé de graves séquelles psychologiques et physiques. Le père risque 9 ans de prison.

    Patrick S., un habitant de Fouron-le-Comte, ancien livreur de bonbons pour une société de Petit-Rechain (Verviers), a comparu devant le tribunal correctionnel de Liège ce vendredi pour des faits d’attouche- ments et de viol sur sa fille ainsi que des faits d’attentat à la pu- deur et outrage aux mœurs sur quelques jeunes garçons. L’évocation des sévices sexuels qu’il a fait subir à sa fille dès l’âge de 5 ans a jeté un silence de plomb dans la salle d’audience. 

    La suite de l'article de LAURENCE WAUTERS est à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 27 juin 2015 ou dans l'édition numérique.