La Planck - Page 4

  • Vol de carburant à La Planck

    La police des Fourons a été informée du vol de 700 litres de diesel ce lundi matin dans les réservoirs de camions d'une entreprise de La Planck.

     

  • Incendie à La Planck

    Un incendie dans des caravanes résidentielles a été constaté ce lundi soir à La Planck chez le fruiticulteur Eric Loop. Les pompiers de Margraten sont intervenus rapidement. Le hangar voisin a pu être préservé. Six caravanes résidentielles inoccupées ont été détruites. Il n'y a pas de blessés.

    (Une information donnée par Nico Meens dans "Het Belang van Limburg").

  • Les larmes de Dimitri : un visage à la crise

    Ce week-end, comme tous les ans, avait lieu la foire agricole de Battice. Comme chaque année, des mouvements agricoles ont interpellé les politi- ciens présents pour leur exposer les problèmes du secteur. Cette année, le discours tenu par Dimitri, un jeune fils d’agriculteur a ému l’assemblée. Malgré les difficultés, le jeune garçon aimerait reprendre la ferme familiale.

    Depuis trois ans déjà, les différents syndicats et mouvements agricoles s’unissent pour interpeller le monde politique lors de la partie académique inaugurale de la foire agricole de Battice. Cette année, leur action a pris le visage de Freddy Debougnoux, éleveur laitier de la région (Olne), et de son jeune fils Dimitri. La saynète maladroitement jouée devant le parterre des offi- ciels a fait mouche par sa sincé- rité et son vécu, surtout lorsque le jeune homme a pu souligner du haut de ses douze ans sa volonté de marcher dans les pas tracés par son père malgré les difficultés du secteur telles que travail à perte, l’impossibilité de se diversifier et de trouver les fi- nancements nécessaires, la crainte des contrôles tatillons, administratifs et sanitaires, ou encore la gêne profonde devant le fournisseur impayé…

    Les larmes spontanées du garçon ont bien sûr entraîné celles de son père avant de susciter une belle vague d’émotion au sein de l’assemblée pourtant blasée et presque assoupie par les nombreux discours ayant précédé ce moment ô combien poignant. Pas de doute, cette année le visage de la détresse de tout le secteur agricole wallon a pris le visage de Dimitri, ce courageux Wallon désireux de reprendre un jour la ferme de ses parents mais qui ignore aujourd’hui ce qu’il pourra faire demain vu les nombreux pièges qu’il va devoir éviter…

    Capture d’écran 2016-09-05 à 10.45.42.png

    Des pièges encore soulignés par les banderoles fixées sur les tracteurs servant d’obstacles an- titerrorisme aux différents accès au site. Bref, cette année encore le cœur n’était pas vraiment à la fête du côté des professionnels et le grand public l’a parfaitement compris.

  • Incursion de la course Aubel-Thimister-La Gleize ce vendredi pendant 20 minutes sur territoire fouronnais

    La cinquantième édition d’Aubel-Thimister-La Gleize s’ouvre ce vendredi sur une Place Albert 1er à Aubel qui respire encore la liesse d’un départ du Tour de Wallonie. Et pour fêter ce demi-siècle, le VC Ardennes se présente au départ avec deux Juniors du cru : l’Aubelois Ernst et le Thimistérien Dethier.

    Après une première boucle vers Meckhof, Henri-Chapelle, Battice, Mortroux et Val-Dieu, les courront passeront une première fois la ligne d'arrivée à Aubel pour remonter vers Hagelstein et leur petit passage fouronnais.

    • Rémersdael (KM 39,7) 17h32 (Hagelstein)
    • La Planck (KM 43,5) 17h37 (direction Crindael et Fouron-Saint-Martin)
    • Ravitaillement Fouron-le-Comte (KM 50,9) 17h48 (rue de l'Arbre)
    • Warsage (KM 53,6) 17h52 

    Vers 18 h.25, ils arriveront de Saint-Jean-Sart pour prendre la N648 vers Hagelstein une première fois, puis une dernière fois vers 18 h.45, avant de franchir définitivement la ligne d'arrivée à Aubel vers 18 h.50

  • Encore un cambriolage à La Planck

    (photo Google Street)

    Dans la nuit de vendredi à samedi, des cambrioleurs se sont introduits dans un hangar à La Planck et ils y ont dérobé des outils, un tracteur-tondeuse, ainsi même qu'un millier de litres de mazout. Des voleurs bien équipés qui sont arrivés avec un véhicule par l'arrière des habitations et qui connaissaient apparemment les lieux. La police enquête évidemment.

    Un autre vol a été constaté à La Planck la même nuit et aussi dans la nuit de mercredi à jeudi.