Logement - Page 3

  • Meuse View, un méga projet immobilier

    Le projet imaginé par l’architecte Luc Spits à Hermalle-sous-Argentrau sollicite son permis

    À Hermalle, la vue le long de la Meuse devrait être transfigurée. L’architecte visétois Luc Spits ambitionne en effet d’y construire un méga projet immobilier alliant résidence services, logements, bureaux et commerces.

    Un méga projet immobilier estimé à 20 millions d’euros devrait voir le jour, d’ici 2020, sur les bords de Meuse de Capture d’écran 2016-06-29 à 07.51.26.pngHermalle-sous-Argenteau. Un projet ambitieux, mais de qualité et à l’architecture osée qui doit être construit de part et d’autre de la rue Preixhe, juste après l’ancien hôtel Mosa. Imaginé par Luc Spits, Meuse View alliera une multitude de fonctions puisqu’on retrouvera une résidence services, des appartements, des bureaux et des commerces. Le tout réparti dans quatre bâtiments et entourés de verdure. Le premier, celui qui se trouvera à côté de l’ancien hôtel, accueillera la résidence services de 50 appartements réservés aux seniors ainsi que 29 garages et huit places de parking extérieures. Le second bâtiment sera composé de 14 appartements, 22 garages et cinq rez-de-chaussée commerciaux. Vingt et une places de parking sont prévues aux abords, notamment pour les clients. Le troisième bâtiment alliera également travail et logements puisqu’il y aura 1.200 m2 de bureaux, 34 appartements, 48 garages et 31 places de parking. Enfin, le dernier immeuble sera composé de 37 appartements, 43 garages et 20 places de parking. Au total, ce sont 142 garages, quatre plateaux de bureaux, 80 emplacements de parking et cinq commerces qui seront aménagés. Mais surtout, ce seront 85 appartements (d’une à trois chambres) qui seront construits. Et si on ajoute les 50 résidence services, ce sont donc entre 200 et 300 personnes qui devraient venir habiter dans un projet qui, il est vrai, est idéalement situé. Car si la proximité avec l’autoroute et les commerces est indéniable, Meuse View sera aussi à un jet de pierre du Trilogiport.

    Lire la suite

  • 800 nouveaux habitants attendus grâce au Trilogiport

    HERMALLE-SOUS-ARGENTEAU – IMMOBILIER

    Un projet immobilier à 20 millions d’euros

    L’aménagement du Trilogiport booste l’immobi- lier à Hermalle-sous-Argenteau. Plusieurs projets ont déjà été présentés aux autorités communales, dont un premier qui attend son permis. Au total ce sont un peu plus de 250 logements qui devraient être créés dans les cinq à dix ans et 800 nouveaux habitants qui sont dès lors attendus à Oupeye.

    Si le Trilogiport doit avoir un impact positif sur l’emploi et l’économie, il va également avoir une influence sur l’immobilier, et plus particulièrement à Hermalle-sous-Argenteau. « Tous les terrains situés entre Visé et Hermalle sont sollicités par les promoteurs immobiliers et ce, grâce au Trilogiport, confirme Serge Fillot, bourgmestre ff d’Oupeye. Il faut dire que non seulement il y a la plateforme en elle-même, mais aussi tous les aménagements routiers qui viennent d’être réalisés. Grâce à ça, l’accès à l’autoroute est aujourd’hui aisé et rapide. À cela, il faut ajouter la proximité de ces terrains avec le RAVeL, les grandes surfaces et autres commerces, les écoles, la gare de Visé, la Meuse, le canal Albert... Et il y a aussi les 25 hectares d’aménagements paysagers qui ont été réalisés dans le cadre du Trilogiport. Tout ça séduit donc les investisseurs. » De quoi voir l’avenir le sourire aux lèvres : « Rien que pour les terrains situés entre Visé et Hermalle, on estime qu’il devrait y avoir 800 nouveaux habitants, avec un ratio de trois habitants par logements. À ça, il faudra encore ajouter les investissements qui seront réalisés dans le centre même de Hermalle et à proximité du Comte de Mercy, puisque nous venons d’abroger un PCA pour ouvrir les terrains de la rue Fachard à l’urbanisation. »

    Lire la suite

  • Fourons réfléchit au logement des seniors

    100 Fouronnaises et Fouronnais ont reçu un courrier de la commune pour leur proposer de participer à une enquête concernant la politique communale du logement en faveur des seniors.

    Pour respecter la loi sur la protection de la vie privée (que personnellement j'appelle "protection de la canaille"), "on" n'a pas mentionné le nom du destinataire du courrier, mais simplement "aan de bewoner" ou "aan de bewoonster". Ah oui, j'oubliais de dire que le courrier a été adressé en néerlandais exclusivement aux 100 personnes sélectionnées par tirage au sort sélectif.

    Mon nom est mentionné dans ce courrier parce que j'ai accepté de "ramasser" une partie des questionnaires complétés ou d'aller noter les réponses des personnes qui n'auraient pas complété le questionnaire elles-mêmes dans deux villages. Je ne cautionne pas du tout les irrégularités ou manques de courtoisie de l'administration communale par rapport aux facilités linguistiques.

    Si vous avez reçu ce document en néerlandais et que vous souhaitez le compléter en français, vous pouvez me le faire savoir ou passer par le canal habituel pour renvoyer le questionnaire à la commune. Le commissaire d'arrondissement-adjoint est également à votre disposition.

    Une fois de plus, l'administration communale des Fourons démontre son mépris à l'égard de la communauté francophone.

  • Nouvelle phase du projet MATEXI

    Capture d’écran 2015-06-23 à 07.07.46.png

    Un voisin (du projet) m'annonce 2 maisons + 22 parcelles à bâtir à vendre par Matexi à Fouron-le-Comte, sur la rue de Berneau.

     

    Capture d’écran 2015-06-23 à 07.09.25.png

    Donc, pas mal de possibilités à Fouron-le-Comte pour un investisseur qui voudrait habiter à la campagne en bénéficiant du fait qu'il fait bon vivre aux Fourons!