Mobilité - Page 3

  • Des travaux sur la E25 Liège-Wandre

    Les congés d’été et leur baisse de trafic vont être mis à profit pour mener un chantier pendant deux semaines sur l’autoroute E25/A25 entre Cheratte et Wandre, uniquement en direction de Liège, indique la Sofico.

    Ces travaux permettront de procéder, en fonction du tronçon, à la réfection de la couche de roulement ou des couches supérieures du revêtement. Sur certaines zones, l’intervention sera localisée.

    Pendant les travaux, la vitesse sera limitée à 70 km/h.

    Le chantier se découpera en deux phases.

    Du lundi 10 août, 21h, au jeudi 13 août, 6h :

    Les usagers circulant sur l’autoroute E25/A25 en direction de Liège devront emprunter l’ellipse de l’échangeur de Cheratte qui les ramènera directement sur l’autoroute.

    Du lundi 17 août minuit, au jeudi 20 août, 6h :

    Les usagers circulant sur l’autoroute E40/A3 depuis l’échangeur de Loncin et souhaitant se diriger sur l’E25/A25 en direction de Liège devront suivre une déviation mise en place dans l’échangeur de Cheratte. 

    L.C. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 7 août 2020

  • La ponctualité des trains à Visé, de 72,5% !

    En juillet 2020, la ponctualité des trains (retards de moins de six minutes) atteignait 95,9 % sur le réseau belge contre 92,4 % un an auparavant à la même période, peut-on lire mercredi sur le site Open Data du gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel. Cette ponctualité s’élevait à 94,4 % en juin.

    L’ensemble des gares du pays ont enregistré le mois dernier un taux de ponctualité dépassant les 90 %, à l’exception de Visé, en province de Liège (72,5 %).

    Les gares d’Ostende et de Blankenberge, qui voient leur fréquentation fortement augmenter en période estivale ont enregistré des taux de ponctualité respectifs de 93,9 % et 92,9 %.

    Le mois dernier, 442 trains ont été totalement supprimés et 1.209 partiellement.

    L’incident qui a provoqué le plus de perturbations est survenu le 8 juillet. Le heurt d’une personne à hauteur de Malines-Nakkerspoel a engendré 2.791 minutes de retards cumulés et 80 trains supprimés.

    Le dérangement à la signalisation survenu à Jabbeke vendredi dernier, le 31 juillet, a provoqué 1.114 minutes de retards et 3 trains supprimés. Le chaos constaté à la gare d’Ostende était lié à cet incident.

  • 1.697 p.-v. pour des plaques étrangères non radiées

    Les personnes qui s’installent en Belgique disposent de six mois pour troquer leur plaque étrangère contre une Capture d’écran 2020-07-14 à 07.53.19.pngimmatriculation belge. L’année dernière, les forces de l’ordre ont verbalisé 1.697 conducteurs qui ne s’étaient pas mis en ordre. C’est plus que les années précédentes : 1.376 en 2018, 1.491 en 2017 et 1.596 en 2016. À elle seule, la Wallonie Picarde (Mouscron, Tournai, Ath et leurs environs) a généré 555 procès-verbaux.

    Il s’agit d’une infraction du 2e degré, passible d’une amende de 116 € en perception immédiate ou de 160 à 2.000 € en cas de comparution devant un tribunal. « La principale raison pour laquelle l’ancienne plaque est conservée est la volonté d’échapper à la taxe de mise en circulation », pointe Benoît Godart de l’Institut Vias. Certains contrevenants espèrent aussi que la verbalisation n’arrivera jamais à destination. Mais ils sont loin de représenter la majorité des cas.

     

    Lire la suite

  • N608 : une toute nouvelle piste cyclo-piétonne !

    La N608 entre Berneau et Warsage était l’une des routes les plus accidentogènes de la région. L’état déplorable de la voirie, son étroitesse et la présence d’arbres contrecarrant la vue des automobilistes ont causé pas mal de dégâts matériels et humains. Ainsi, plusieurs personnes ont perdu la vie suite à un crash en traversant les lieux. La commune devait réagir et c’est ce qu’elle a fait, bien aidée par la Région wallonne. « Cette dernière a pris totalement en charge ce dossier de réfection en investissant 1.650.000 euros. Ce dossier avait été repris en 2015 dans son plan infrastructure », explique Arnaud Dewez, le bourgmestre.

    Concrètement, les travaux ont débuté le 17 février pour une durée de 100 jours ouvrables. « Malgré le Covid-19, le délai a été respecté. Je suis très satisfait que les principales demandes de la commune aient été prises en compte par le SPW, à savoir la piste cyclo-piétonne séparée de la route, la prolongation du trottoir piétonnier jusqu’au chemin qui part vers Bombaye (NDLR vers le refuge des ânes) ainsi que l’effet de porte-ralentisseur du côté de Warsage. Il restera à installer, début août, le rail de sécurité à droite en allant vers Berneau. Sans oublier la plantation de plusieurs arbres en automne entre ce dernier et la piste cyclopiétonne. »

    Et ce n’est pas fini : le plan infrastructure de la Région wallonne reprend également la réfection de la N608 entre Berneau et Visé, la réfection du pont et la création d’une piste cyclable en montant vers la Cité de l’Oie. « J’espère que ce dossier pourra aboutir pour 2022 au plus tard. Notre vieux rêve de relier Warsage à Visé à vélo et à pied est en passe de se réaliser », conclut Arnaud Dewez qui espère aussi à terme l’éclairage du ralentisseur warsagien ainsi qu’un effet de porte et une traversée piétonne du côté Berneau au début de l’agglomération. « Cette demande n’a pas été acceptée par la Région wallonne mais elle sera réétudiée. » 

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 13 juillet 2020

  • Le Tunnel inauguré au son de la musique Bandas !

    Un air de Bandas à Dalhem ! Non, il ne s’agit pas de l’événement annuel, estival et musical, ce dernier ayant été annulé à cause des règles sanitaires en vigueur. Si le Delirium Tremens Band a animé le début de journée des Dalhemois ce samedi, c’est pour un événement majeur en Province de Liège : l’inauguration de la réhabilitation du Tunnel et du pont du Trimbleu.
    Ces festivités auraient dû être organisées le 28 mars dernier. Mais c’était sans compter sur le coronavirus… Le tunnel de l’ancienne ligne de chemin de fer vicinal ayant retrouvé une deuxième jeunesse et des rassemblements mineurs pouvant enfin avoir lieu, la date du 1 er samedi de juillet avait été choisie par les élus communaux.
    Mais attention, ce rendez-vous était accessible uniquement sur réservation. 200 personnes avaient ainsi répondu à l’appel. La distanciation sociale était de rigueur alors qu’un masque était offert à l’entrée. Du gel hydroalcoolique pouvait également être utilisé gratuitement.
    Plusieurs discours ont animé la première partie de l’événement. Arnaud Dewez, bourgmestre de Dalhem, a tout d’abord effectué un bref historique, avouant que cette réhabilitation avait été digne d’une série à suspense. Il est vrai que les prémices de cette restauration datent de 2009…
    Daniela Crema-Wagmans, échevine notamment de la culture et du patrimoine, est ensuite revenue sur les tristes événements du 5 octobre 1991, jour où 7 personnes ont perdu la vie lors d’un violent accident de train à Dalhem. Après cette partie protocolaire, tout le monde a pu traverser le tunnel, long de 144 mètres, et une cérémonie commémorative, près d’une stèle en mémoire des défunts, a eu lieu de l’autre côté de l’eau.
    En guise de conclusion, on précisera que, grâce à cette importante restauration, le site dalhemois retrouve une vocation touristique et assure le lien entre Val Dieu, Mortroux et Blegny. Le chaînon manquant est donc à présent comblé !
    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 6 juillet 2020