Personnalités - Page 5

  • Décès de Jean-Pierre Grafé

    (LA MEUSE du 18 mai 2019)

    Ces trois grands liégeois ont soutenu le combat fouronnais.

    Mais il faut savoir que Jean-Pierre Grafé est resté fidèle à ses amis fouronnais jusqu’au bout, même s’il le faisait parfois très discrètement.

    Jean Gol avait marché en tête d’un cortège à Fouron-le-Comte, mais vite oublié pour former un gouvernement avec Wilfried Martens, alors qu’André Cools n’avait pas hésité à traiter certains fouronnais d’ayatollahs lors d’un premier mai à Liège.

  • La famille la cherchait à Fouron-le-Comte, elle a été retrouvée à Herstal

    Alors que l’on pensait le corps du « passeur d’hommes » awansois, héros de guerre 14-18, disparu à jamais, il vient d’être retrouvé ! La tombe de Guillaume Valleye a été relevée au cœur du cimetière de Rhées à Herstal. Elle sera classée sépulture d’intérêt historique local.

    Durant 25 ans, Nicolas Gérard a arpenté les allées des cimetières d’Awans et répertorié minutieusement les sépultures présentes. Passionné d’histoire et des Grandes Guerres, son attention a été particulièrement attirée par Guillaume Valleye, né en 1885 à Villers-L’Evêque, véritable héros de la guerre 14-18, trop souvent méconnu du grand public et de la population locale. « Son corps a disparu, on ne l’a jamais retrouvé, ni même ses héritiers. C’était un véritable mystère », introduit-il.

    Tout juste sait-on que Guillaume Valleye est mort le 9 avril 1918 à Fouron-le-Comte. Il se fait électrocuter alors qu’il tente de passer la frontière hollandaise. Il est alors âgé de 32 ans. Cet ouvrier mineur, marié et père de trois enfants, était ce qu’on appelle « un passeur d’hommes ». « Son histoire est incroyable ! Il aidait les soldats à rejoindre les troupes derrière l’Yser, mais passait aussi des messages aux renseignements français, notamment concernant le chemin de fer », détaille le passionné. Durant ces missions secrètes, Guillaume Valleye se fait arrêter et emprisonner par les Allemands… à 9 reprises ! « Et, à chaque fois, il s’est échappé. C’est lors de sa dixième fuite qu’il se fait électrocuter. »

    Si l’histoire est belle et suscite le respect face au courage dont l’homme a fait face, son corps n’avait jamais été retrouvé.

    Lire la suite

  • J.-M. Happart et André Denis acquittés dans le dossier du circuit

    Jean-Marie Happart, alors président de l’intercommunale du circuit de Spa-Francorchamps, et André Denis, député provincial et vice-président du circuit, sont acquittés sur toute la ligne.

    Ils étaient poursuivis devant le tribunal correctionnel de Liège pour des suspicions d’infraction aux marchés publics dans le cadre de travaux réalisés sur le circuit de Spa-Francorchamps en 2006. Des travaux réalisés pour 19 millions d’euros liés au retour de la F1 sur le plus beau circuit du monde.

    Lors du réquisitoire, en avril dernier, le parquet avait demandé quatre suspensions du prononcé. Le ministère public estimait que les faits étaient avérés mais qu’en raison, notamment, de l’ancienneté des faits, ils ne devaient pas laisser de trace sur les casiers judiciaires.

    Lors du jugement prononcé jeudi matin devant la 18e chambre correctionnelle, le juge Philippe Claude à estimé qu’aucune infraction poursuivie n’était établie ou démontrée. Ce sont donc des acquittements sur toute la ligne.

    Adrien Masset défendait les intérêts de Jean-Marie Happart. À la sortie du jugement prononcé par la 18e chambrée correctionnelle Ecofin, le pénaliste analysait : « Il n’y a pas de preuve qu’un soumissionnaire pour ce marché public ait été favorisé par rapport à un autre. On ne peut pas imputer une faute à l’un des quatre prévenus dans un dossier où la Région wallonne était à la manœuvre. Et, une étape plus loin encore, une faute commise n’aurait pas pu être imputée à un des quatre prévenus mais à l’ensemble du conseil d’administration. »

    Capture d’écran 2019-05-02 à 11.45.59.png

    Une information du site numérique de La Meuse.

  • Acquittement plaidé pour Jean-Marie Happart

    Jeudi, quatre prévenus, dont le député provincial André Denis (MR) et l’ancien vice-président du Sénat Jean-Marie Happart (PS), comparaissaient devant le tribunal correctionnel pour des suspicions de faux et d’infractions à la loi sur les marchés publics dans le cadre de la rénovation du circuit de Spa-Francorchamps. Le parquet a réclamé des… suspensions du prononcé. La défense a plaidé pour des acquittements.

     

    Pour Me Masset, l’avocat de JeanMarie Happart, le dossier est limpide. « Toutes les décisions prises l’ont été, à l’unanimité, par le conseil d’administration, qui compte 14 membres, et puis par les quatre ou cinq membres du bureau exécutif. Dans ce dossier, M. Happart n’a pas plus de responsabilité que les 13 autres qui, eux aussi, ont siégé et décidé. Pourquoi le parquet cite-t-il le président et le vice-président et pas les autres ? C’est quelque peu discriminatoire. Dès lors, il aurait été plus évident de poursuivre l’intercommunale en sa qualité de personne morale plutôt que quelques personnes physiques. » Et l’avocat Masset de poursuivre : « On nous dit, aujourd’hui à l’audience, que l’intercommunale a toujours privilégié un entrepreneur (NDLR : Bodarwé) au détriment des autres. On ajoute que ces pratiques perdurent encore aujourd’hui. Or, si je ne me trompe pas, mon client n’est plus à l’œuvre dans cette intercommunale. Cela montre bien que les décisions sont collégiales. » Les avocats des prévenus ont tous sollicité l’acquittement.

    D'un article d'ARNAUD BISSCHOP dans LA MEUSE VERVIERS du 22 mars 2019.

  • Philippe Gilbert a retrouvé l’amour

    Tout roule pour Philippe Gilbert. En effet, en ce début de saison, son équipe Deceuninck-Quick Step a déjà goûté à la victoire à plusieurs reprises. Mais il n’y a pas que sur le plan sportif que le champion du monde 2012 semble bien entouré. Selon le magazine flamand Dag Allemaal, le Remoucastrien a en effet retrouvé l’amour depuis quelques mois.

    Philippe Gilbert aurait en effet affirmé être en couple avec une certaine Bettina Pesce, une jeune femme de 33 ans qui habite à Manosque, dans le sud de la France, rapporte le site numérique de La Meuse.

    Son ancienne femme, Patricia Zeevaert, avec qui le champion belge a deux enfants, a également retrouvé l’amour, selon sa propre page sur Facebook.