Politique communale - Page 5

  • Conseil communal des Fourons du jeudi 22 août 2019

    La séance du conseil communal proprement dit n'a commencé qu'à 21 h.20 car les conseillers ont d'abord dû écouter les explications d'un représentant de Limburg.net leur expliquant, en long et en large, les avantages d'OPTIMO, le système de récolte des déchets en 6 sacs différents qui sera d'application à partir du 1er janvier 2020 dans la commune.

    Ce n'est donc qu'à 21 h. 20 que Grégory Happart a pu poser ses questions concernant l'immeuble de Rémersdael-Village 10 + 12.

    En premier lieu, Grégory Happart voulait savoir ce que la vente publique annulée du 5 juillet 2019 avait coûté. Réponse du bourgmestre: exactement 3.376 euros.

    Le bourgmestre ayant affirmé précédemment que cet immeuble coûtait cher à la commune, Grégory Happart voulait savoir ce qu'il coûtait exactement puisque la commune n'y fait rien pour l'entretenir. L'impôt foncier coûte 308 euros par an pour le n° 10 (habitation) et 30 € par an pour l'ancienne école. Suit alors une longue liste de travaux à faire d'après le bourgmestre pour rendre le bâtiment habitable. Rien que pour les techniques spéciales (électricité, sanitaire, etc.), il faudrait dépenser 100.000 euros, d'après le bourgmestre. 

    La vente du 5 juillet n'a pas pu être conclue parce que la valeur estimée par le géomètre était de 161.000 euros et il fallait au moins atteindre cette somme, précise le bourgmestre. On peut difficilement croire que l'expert a réellement vu l'immeuble en janvier avant de faire son estimation quand on entend toute la description négative qu'en fait le bourgmestre. A moins que le terrain à construire dans le village de Rémersdael ne soit estimé à 257 € le mètre carré... en ayant l'intention de construire un nouveau bâtiment à la place.

    Clotilde Mailleu pose ensuite des questions de bon sens en relation avec les travaux à Fouron-le-Comte. 

    1. Puisqu'il y a déjà tellement peu de places disponibles pour le stationnement dans le village, pourquoi les camionnettes des entreprises restent-t-elles sur la place de l'église la nuit au lieu de laisser des places pour les riverains?
    2. Pourquoi les habitants de la rue Haute ne peuvent-ils emprunter une partie de la piste cyclable (Mennekensput - Schophem) pour arriver près de leurs domiciles?
    3. Pourquoi ne trouve-t-on pas une solution pour les usagers des services publics (TEC et De Lijn)? 
    4. Pourquoi n'indique-t-on pas près du fameux nouveau théâtre du Fouron que l'eau y est fort polluée?

    La seule réponse concrète du bourgmestre concerne la troisième question: les transports wallons ont fait un effort pour assurer le service à la population fouronnaise, alors que, à son grand désappointement, le bourgmestre n'a rien pu obtenir de DE LIJN. Il cite même l'exemple de dames de 87 et 92 ans qui ont été déchargées d'un bus DE LIJN à 5 km de leur destination (parce que DE LIJN a décidé, sans avertir, de ne plus passer par Visé, en allant de Mouland à Tongres).

    Deux points sont ensuite votés à l'unanimité des 14 membres présents.

    1. Une motion en faveur des communes rurales pour améliorer la mobilité (à la suite du Mobiscore fort négatif pour certaines communes rurales).
    2. L'achat de 10 m2 pour améliorer le carrefour de Vitchen à Fouron-le-Comte (illustration ci-dessus).

    Puis, il est question du bâtiment "Stekelbees" où la commune va investir 127.000 € pour les techniques spéciales et de la vente du bâtiment de Rémersdael par le système Biddit (internet).

    A 22 heures, il est temps de passer au conseil de police.

     

  • Conseil communal du jeudi 22 août 2019 à 20 heures (et non 20 h 30).

    Le conseil communal se réunira le jeudi 22 août à 20 heures 30.

    Après les traditionnelles questions des conseillers communaux et la prise de connaissance de l'approbation par l'autorité de tutelle des comptes 2018, le conseil est invité à désigner un délégué et un délégué suppléant auprès de CIPAL (informatique).

    Ensuite, le conseil est invité à soutenir une motion de différentes communes rurales qui se focalise particulièrement sur les transports publics, la politique d’aménagement du territoire et les moyens financiers accordés aux communes rurales. Les communes rurales se sont inquiétées parce que le "mobiscore" de toutes les communes a été publié et celui-ci était particulièrement défavorable pour les communes rurales. L'illustration ci-dessus nous montre que la pire situation dans le Limbourg se trouvait à Rémersdael, comme l'écrivait le journal "Het Belang van Limburg" le 19 juin dernier.

    Les jours fériés tombant un samedi ou un dimanche en 2020 donneront lieu à des compensations qui permettront d'accorder 2 jours de congé au carnaval et de faire des ponts à l'Ascension et à la fête nationale belge (même la NVa en profite).

    A l’occasion des travaux actuels d’Aquafin en vue de l’aménagement d’un collecteur d’égouts à Fouron-le-Comte, l’aqueduc de la promenade du moulin sis au carrefour “Vitschen-rue Haute-rue Dr. Goffin” est remplacé. Ceci offre la possibilité d’élargir la connexion en Y de Vitschen sur l’axe routier rue Haute-rue Dr. Goffin” pour les camions et les gros véhicules agricoles. Pour ce faire, une prolongation de l’aqueduc est nécessaire et, par conséquent, une petite emprise de terrain sur la parcelle privée adjacente. Le conseil communal doit approuver l'achat de ces quelques mètres carrés.

    Le 28 mars 2019, le conseil communal avait donné son accord de principe pour la collaboration avec Limburg.net pour la collecte des déchets ménagers. Il est à présent demandé au conseil de s’inscrire dans le système de collecte de déchets Optimo d’une part, et de donner son accord de principe pour travailler sur base d’une perception directe de la facture de déchets via Limburg.net d’autre part. Limburg.net viendra donner des explications concernant cette future collaboration à partir du 1er janvier 2020 pendant la séance du conseil communal.

    La commune a décidé d’ériger un bâtiment pour l’accueil des enfants après école sur un terrain sis sur le campus de l’Ecole provinciale. Un architecte a été désigné et a développé un projet, en collaboration avec la commune et avec le représentant de la garderie après école. Récemment, un permis environnemental a été délivré pour ce bâtiment. Le cahier des charges pour le “Gros œuvre fermé” a déjà été approuvé. A présent, la partie “Finition et Techniques” est prête pour approbation.

    Aucune offre acceptable (par le bourgmestre et le notaire) n’a été émise pour les habitations situées à Remersdaal-Village 10 +12 lors de la séance qui s’est tenue à Rémersdael, le 5 juillet 2019. Le prix d’estimation n’a pas été atteint. Le conseil doit décider de quelle manière il compte poursuivre la procédure.

    Le chef de police démissionnaire et le chef de police remplaçant présenteront tous les deux les chiffres du rapport annuel 2018 de la police des Fourons et donneront en plus une vue du fonctionnement actuel et futur de la police.

     

  • 6 sacs pour trier vos déchets

    La montre illustre 5 sacs de Limburg.net pour le tri des déchets. Les sacs pour Fourons devront évidemment être bilingues.

    Selon les informations reçues d'un conseiller communal, à partir du 1er janvier 2020, la commune des Fourons devrait passer au système Optimo de Limburg.net. Aux cinq sacs de la photo s'ajoutera un sixième sac plus petit pour les déchets de cuisine. Le service "communication" de la commune informera sans doute complètement la population avant la mise en application du nouveau système.

    Ce ne seront plus les ouvriers communaux qui ramasseront les poubelles, mais Limburg.net sera chargé de la collecte. Ce sera aussi Limburg.net qui vous fera payer le service.

  • L'enchère de 106.000 € jugée insuffisante par le bourgmestre

    L'ancienne école de Rémersdael a été mise en vente en même temps que la maison voisine.

    Il y a avait quelques curieux, quelques observateurs (comme Grégory Happart qui ne pouvait pas être acheteur parce qu'il est conseiller communal) et quelques amateurs à la vente publique organisée par la commune des Fourons vendredi après-midi. Après la longue lecture des conditions de la vente et les explications. Il était 15 h 23 lorsque la première enchère a été émise par Isabelle Xhonneux, jeune rémersdaeloise très intéressée par l'immeuble. 

    Le notaire a annoncé une pause à 15 h 37. Les enchères étaient montées à 106.000 €. Son estimation était supérieure et il devait avoir l'accord de la commune pour adjuger définitivement, mais la vente publique a été relancée à 16 heures, la commune (qui ?) n'ayant pas donné l'accord, mais plus personne n'a fait une offre.

    Une après-midi perdue pour tout le monde, principalement pour Isabelle Xhonneux qui est indépendante... Le conseil communal devra relancer la procédure.

     

  • Une énième vente publique, ce vendredi 5 juillet 2019, d’un bâtiment communal fouronnais qui saborde la vie culturelle et associative francophone

    Dans un communiqué de presse diffusé ce mercredi, le conseiller communal Grégory Happart s'insurge contre la vente d'un immeuble à Rémersdael, au nom du Groupe RAL.

    Après avoir vendu les bois communaux, après avoir vendu les habitations - on se rappellera les incidents graves qui avaient émaillé la vente en 2001 à la buvette du SK Moelingen-, après avoir vendu l’école francophone abritant l’enseignement maternel et primaire aux Fourons, la majorité communale fouronnaise (VBL) organise, ce vendredi, la vente publique de l’ancienne école de Rémersdael. Un immeuble qui abrite un logement actuellement inoccupé faute d’entretien et de volonté, mais surtout le local des jeunes et le local de l’harmonie de Rémersdael.

    Une fois encore, la Commune des Fourons qui souhaite faire belle figure avec ses comités de participation, ses chartes du bien-être, de bonne santé… mais uniquement à l’attention des citoyens néerlandophones - la langue néerlandaise ayant seule le droit de cité - tente de saborder, sans état d’âme, la vie culturelle de tout un village trop francophone à ses yeux.

    Les associations culturelles rémersdaeloises se croyaient pourtant protégées par un bail en bonne et due forme. La majorité fouronnaise n’en a cure et organisera la vente publique, ce vendredi 5 juillet à 14h30, à la salle du Conseil de la Maison communale des Fourons (Place Communale 1 à 3798 Fourons). 

    Nous condamnons ces méthodes d’un autre temps et poursuivrons dans le calme et la dignité notre combat pour le respect des droits des Francophones des Fourons, le mandat que nous a confié une nouvelle fois la population fouronnaise aux dernières élections communales.