Santé - Page 3

  • Victor Taeter recommande la conférence du Professeur Burny

    (Photo TéléVie)

    L’Amicale des Ainés de la F.W.A. du Pays de Herve-Aubel invite à la conférence « Derniers développements de la recherche pour lutter contre le cancer » donnée par le Professeur ARSENE BURNY, Professeur à l’U.L.B.(Facultés Agronomiques de Gembloux), le JEUDI 6 AVRIL 2017 à 14 h à la Salle Saint-Brice, rue Belven, 12 à 4852 Hombourg.

    Arsène Burny est Professeur honoraire de la faculté des sciences agronomiques de Gembloux, Docteur en sciences zoologiques à l’Université Libre de Bruxelles et Président du Télévie. Il a accepté de nous présenter les nouveaux progrès de la recherche contre le cancer. Cet après-midi se terminera par un goûter amical autour d’une tasse de café.

    P.A.F. 10 € par personne (goûter compris).

    Inscription obligatoire auprès de Victor Taeter par téléphone au 087/301 326 ou 0496/74 23 06 pour le 28 mars 2017 au plus tard. Paiement au compte n° BE 30-1030-1586-3511 (Paiement faisant foi) avec la communication « conférence A. Burny + nombre de personnes ».

  • Des sanctions à retardement

    Toute personne de plus de 25 ans habitant sur le territoire d'une commune située en Flandre doit payer 50 € (ou 25 € dans certains cas) à cette caisse, soit via sa mutuelle, soit directement à la La Vlaamse Sociale Bescherming (Protection sociale flamande), souvent aussi appelée "Zorgkas".

    Loin d'être un modèle en matière de tolérance linguistique, ce service du gouvernement flamand sème même l'inquiétude en Flandre. C'est le journal "Het Belang van Limburg" qui rapporte aujourd'hui le cas d'un couple âgé pour lequel les interventions de la "Zorgkas" seront retardées de 8 mois parce que ces gens ont eu deux retards de paiement de leur cotisations.

    700.000 "Flamands" seraient concernés par ces sanctions. Et parmi eux, combien de Francophones qui ont d'abord dû réclamer les bulletins de paiement en français, sans nécessairement les recevoir de cette administration malveillante?

    Besoin d'aide pour régulariser votre situation? Allez voir votre mutuelle ou un assistant social du C.P.A.S. des Fourons.

  • Une conférence et un débat sur l’e-cigarette jeudi à Visé

    L’e-cigarette a le vent en poupe. De nouvelles enseignes commerciales se développent et proposent ce produit au Capture d’écran 2017-01-07 à 08.03.01.png
    public. Souvent présentée comme efficace et sans danger, les effets de la cigarette électronique sur la santé n’ont pourtant pas encore été évalués.

    Pour faire le point sur ce sujet qui fait débat, une conférence-débat intitulée « Le point sur la cigarette électronique – La vape en Belgique » sera proposée le jeudi 12 janvier 2017, à 19h30 à l’Institut du Sacré-Cœur de Visé (rue de la Trairie, 27 à 4600 Visé). Cet événement aura lieu en présence du Professeur Pierre BARTSCH, spécialiste en Tabacologie, Pneumologie, Allergologie – Physiologie du travail à l’ULg.

    L’entrée est gratuite mais la réservation souhaitée au 04/237.94.84 ou par e-mail à l’adresse iproms@provincedeliege.be.

  • Des rugbymen visétois sauvent un joueur d’un arrêt cardiaque

    Dimanche, le match de rugby entre Visé et Nivelles a été stoppé net peu avant 14h. Un joueur de Nivelles, Ludovic Dumont, s’est effondré au bord du terrain, terrassé par une crise cardiaque. Des rugbymen et supporters de l’équipe adverse se précipitent, prodiguent un massage cardiaque et le choquent avec le défibrillateur installé dans la buvette.

    Mercredi, Ludovic a pu rencontrer ses sauveurs dans sa chambre d’hôpital à Liège. De quoi rappeler l’importance des formations aux premiers secours.
    Un papa qui va pouvoir assister à la naissance de son quatrième enfant, tenir la main de sa femme et voir grandir sa famille. Ludovic Dumont serait sans doute passé à côté de ces instants de bonheur sans l’intervention de quelques Liégeois. Des vrais héros du gazon !

    Lire la suite

  • La Flandre lance sa sécurité sociale propre

    Ce n'est pas une surprise: une sécurité sociale "à la flamande" figure dans l'accord de gouvernement de l'équipe menée par le N-VA Geert Bourgeois et c'est aussi la volonté du ministre de tutelle de la Santé, le CD&V Jo Vandeurzen.

    Dans le cadre de ses compétences encore élargies par la sixième réforme de l’État au 1er janvier 2014, la Flandre entend en effet jeter les bases d'une protection sociale flamande. Avec une politique de soins à part entière et une assurance maladie ciblée sur les personnes âgées, handicapées ou celles nécessitant des soins de longue durée ou une assistance plus ou moins permanente. Avec des droits et des prestations personnalisées accordées sur base d'une résidence en Flandre.

    Le Parlement flamand approuvera aujourd’hui un décret sur la protection sociale flamande. Elle couvrira provisoirement trois secteurs pour ceux qui ont besoin de soins et d’aide de longue durée. Le but est d’étendre la sécurité sociale flamande en une couche flamande se superposant à la sécurité sociale belge.

    Toute personne de plus de 25 ans paie en Flandre 50 € (ou 25 € au tarif réduit) de participation à la caisse Capture d’écran 2016-06-15 à 09.56.34.pngd’assurance sociale flamande (Agence Soins et Santé ou « Vlaamse Zorgkas »). Celle-ci offre aux personnes fortement dépendantes, qui résident par exemple en maison de soins, une intervention mensuelle de 130 € pour des soins non-médicaux. Il s’agissait en 2013 de 231.517 personnes. 

    Grâce à ses nouvelles compétences, la Flandre va donc ajouter des secteurs, comme l’aide aux personnes âgées. 106.000 personnes avec un degré réduit d’autonomie en bénéficieront l’an prochain et recevront, sur base des revenus, entre 1000 et 6.500 euros par an. Elle y ajoutera aussi l’aide budgétaire de base pour un handicap reconnu. Il s’agit d’un montant forfaiture mensuel de 300 € dont 6.200 adultes pourront bénéficier.

    Le ministre Vandeurzen (CD&V) estime qu’environ 350.000 personnes seront aidées financièrement pour un montant total annuel de 700 millions d’euros. Concrètement, les mutuelles sont les interlocuteurs pour obtenir cette aide et la fameuse « Zorgkas » dont nous connaissons l’intransigeance linguistique.

    Vandeurzen promet aussi qu’aucune augmentation de la cotisation individuelle de 50 € n’est à l’ordre du jour. Mais d’autres changements sont déjà prévus pour 2018.

    (D’après un article du journal « De Standaard » du 15 juin 2016).