Visé - Page 5

  • L’URSL Visé a repris avec 23 joueurs

    C’était l’heure de la reprise, ce lundi soir, pour l’URSL Visé. Les Oies ont refoulé pour la première fois cette saison la pelouse de Lixhe, sur le coup de 19h. Après un petit speech dans le rond central du président Guy Thiry puis de l’entraîneur Stéphane Huet, 23 joueurs (seul Edwin Oluoch était absent tandis que le défenseur central Martin Selak était présent en test) ont effectué plusieurs ateliers basés entre autres sur la précision, la vitesse d’exécution, la technique et la musculation, pendant plus d’une heure et demie. Une préparation cruciale pour Visé, qui s’apprête à découvrir une série bien plus relevée avec la D1 Amateurs.

    M.H. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 16 juillet 2019.

  • Les quais rehaussés à Visé

    Un souci mis sur la table des négociations concernait l’accès des personnes à mobilité réduite (PMR) à la gare de F77A4F59-1C60-4700-BE39-04BC385C22AC.jpegVisé. « Mais la SNCB a expliqué qu’elle n’avait pas assez de place pour faire ces aménagements. L’idée est donc d’attendre la réalisation d’un projet plus complexe, qui prévoit de reculer la gare, pour les mettre en œuvre. Mais en attendant, la SNCB prévoit de rehausser les quais de la gare de Visé.»

    D’une page à propos du plan de transport SNCB 2020-2023 dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 juin 2019

  • Un jeune dealer arrêté

    Mardi, peu après minuit, la police de la Basse-Meuse a été appelée à Visé pour du tapage nocturne. À son arrivée, elle a constaté la présence de trois jeunes en train de fumer un joint. Elle a aussi trouvé deux pacsons de cannabis et Tom, un Visétois de 18 ans, Corentin, un Visétois de 19 ans et Pablo, 17 ans de Dalhem. La police a fouillé les trois jeunes. La fouille s’est révélée négative pour Pablo et Corentin. Par contre, dans le sac à dos de Tom, les policiers ont trouvé quatre pacsons de cannabis, une balance de précision et 20 sachets vides. Au domicile de Tom, les policiers ont trouvé une autre balance de précision. Ils ont aussi découvert des messages suspects dans son GSM. Tom a été privé de liberté et déféré au parquet. Pablo et Corentin sont partis libres. Tom a avoué qu’il vendait du cannabis depuis un mois à des amis.

    (LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 juin 2019)

  • Patrick a été retrouvé vivant en Espagne


    Âgé de 34 ans et diagnostiqué comme schizophrène, il était porté disparu depuis le 18 juin 2018.

    En Basse-Meuse, Patrick Rinder est bien connu de la population. Croatia Wandre, Hermée, Vivegnis, l’homme a écumé les clubs de football de la région avec un succès non-négligeable. Attaquant, il a fait les beaux jours de plusieurs matricules en première et deuxième provinciales, envoyant avec panache de nombreux ballons dans les filets adverses.
    Côté face, Patrick souffrait également d’une vilaine maladie. Diagnostiqué comme schizophrène il y a de nombreuses années, il vivait avec son papa. Et en juin 2018, c’est avec le véhicule de ce dernier qu’il a pris la route vers l’Espagne. Sans dire un mot à personne. Depuis le 18 juin de l’année dernière, il n’avait donc plus donné signe de vie à ses proches. Des proches qui étaient, on peut le comprendre, morts d’inquiétude.

    D’un article d’ALLISON MAZZOCCATO à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 20 juin 2019.

  • Troisième arrestation pour le pervers visétois

    Sullivan (23) a fait chanter des centaines de jeunes filles sur Facebook en leur extorquant des photos dénudées.

    Sullivan, un Visétois de 23 ans, avait écopé en mars 2017 d'une peine de 15 mois de prison avec sursis pour avoir attiré une centaine de jeunes femmes via Facebook afin de leur extorquer, par la ruse, des photos dénudées. Il les faisait ensuite chanter. A nouveau intercepté en février 2018, il vient encore d'être arrêté !

    Un article à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 19 juin 2019.