Commerce

  • La Jupiler est moins chère aux Pays-Bas

    L’Union européenne a infligé lundi une amende de 200 millions d’euros au brasseur belgobrésilien AB InBev, coupable à ses yeux d’avoir abusé de sa position dominante en Belgique en limitant la possibilité pour les commerçants belges de se fournir aux Pays-Bas, où sa bière est moins chère.

    Aux Pays-Bas, AB InBev vend de la Jupiler, la bière la plus populaire en Belgique, aux détaillants et aux grossistes à des prix inférieurs à ceux pratiqués en Belgique en raison d’une concurrence plus forte. Or, il a limité la possibilité pour les supermarchés et les grossistes basés en Belgique de se fournir aux Pays-Bas en Jupiler à

    moindre coût. Pour ce faire, AB InBev a utilisé quatre stratagèmes différents, dont la suppression de la version française des informations obligatoires sur l’étiquette. Il a aussi subordonné les promotions-clients offertes à un distributeur aux Pays-Bas à l’interdiction, pour ce dernier, d’appliquer les mêmes promotions à ses clients en Belgique.

    Désormais, AB InBev fournira les informations obligatoires en français et en néerlandais sur l’emballage de ses produits. Du fait de cette coopération avec la Commission, AB InBev a bénéficié d’une réduction d’amende de 15%.

    Une information AFP de LA MEUSE du 14 mai 2019

  • Michel Thiry, nouveau président du Commerce visétois

    Le nouveau président du commerce visétois est Michel Thiry. Il succède à Emilie Henry qui reste dans le comité et qui est chargée du calendrier des événements et des réseaux sociaux. Michel Thiry est bien connu dans toute la Basse-Meuse. Il a organisé des championnats d’hovercrafts sur l’île Robinson à Visé mais il a surtout mené une carrière importante au niveau du commerce visétois.

    « Je suis dans le commerce depuis 1972. Avec mes frères, j’ai ouvert un commerce de fruits et légumes au Marché couvert de Droixhe puis en 1983, je suis arrivé à Visé et j’ai dirigé le magasin « Nopri » de Visé qui est ensuite devenu GB puis Carrefour Market, à Visé et à Oupeye, dirigés désormais par mon neveu, Christophe Thiry », rappelle Michel Thiry, 64 ans.

    Lire la suite

  • Un distributeur à fruits chez Pom’One – Fouron-le-Comte

    FLC Automate.pngCe mardi 23 avril, un distributeur automatique a vu le jour chez Pom’One à Fouron-le-Comte. Suite à l’intérêt des clients pour une production familiale, Laura Heggen, étudiante-entrepreneuse de 20 ans, a décidé de développer son projet initial. L’intention est aujourd’hui réelle : l’automate est accessible à tout un chacun qui apprécie les denrées locales. Le principe est simple : 24h/24 et 7j/7, vous pouvez, dès à présent, vous rendre sur la Route de Warsage afin d’y acheter vos produits 100 % locaux.

    Au menu: jus de pomme naturel & pétillant, jus de pomme-poire, pommes et poires au kilo, FLC 58419651_2112454819044492_6201333588831502336_n - copie.jpgœufs frais, ... Bientôt, vous découvrirez davantage de produits locaux avec une nouvelle gamme qui vous sera proposée (fraises, fruits rouges, miel, …).
« Nous faisons notre possible pour travailler avec des producteurs locaux et des produits de qualité », voici une phrase chère au cœur de la jeune étudiante. « Ce sera un challenge, mais nous mettrons tout en œuvre pour parvenir à faire de cet automate un endroit où chacun trouvera son bonheur ».

    Pour compléter l'information, lisez l'article de YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 3 mai 2019.

     

  • De la glace artisanale est proposée mais pas que…

    Nouvel intérieur, nouvelle terrasse, nouvelle glace : voici le nouveau Pam Pam 2.0 à Visé dès ce samedi, à la grande satisfaction de tous.

    Il y a environ 80 places à l’intérieur, avec toujours une partie à l’étage mais également 45 places en terrasse.Capture d’écran 2019-03-29 à 08.27.13.png

    Celle-ci é été entièrement rénovée, avec vue sur la Meuse et sera semi-couverte. Le Pam Pam 2.0 ouvrira ses portes au grand public ce samedi 30 mars dès 8h du matin, toujours au même endroit, avenue du Pont, 27 à Visé.

    Tout le commerce visétois, à commencer par ses voisins directs de l’avenue du Pont, se réjouit de l’arrivée d’un glacier artisanal.

    Il s’agit de la Ferme de GérardSart à Saint-André (Julémont) qui a loué le bâtiment emblématique à l’entrée de la cité de l’oie où sévissait le célèbre Pam-Pam. « Les travaux ont duré six mois.

    D'un article de MARC GÉRARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 29 mars 2019.

  • Il y aura 100 places gratuites jusqu’au 15 juillet

    La Ville de Visé, ville commerçante et touristique, a besoin de places de parking au quotidien, mais aussi pour les nombreuses activités organisées tout au long d’une année.

    Elle va disposer d’une centaine de places supplémentaires dès le 14 avril prochain.

    Il s’agira de cent emplacements prévus dans le parking souterrain de l’avenue Albert Premier: 25 places à l’étage -1, 25 places au -2 et 50 places au -3.

    « Pour permettre aux Visétois mais aussi aux visiteurs d’un jour ou de plusieurs jours de découvrir ce nouveau parking souterrain et de pouvoir l’expérimenter en quelque sorte, le Collège communal a décidé de proposer la gratuité jusqu’au 15 juillet prochain », précise la bourgmestre de Visé, Viviane Dessart.

    Le principe de gratuité de ce parking sera proposé lundi prochain au conseil communal de Visé.

    Cette proposition devrait être adoptée à l’unanimité du conseil.

    « Après la date du 15 juillet, nous verrons comment nous allons procéder. Nous établirons tout d’abord un premier bilan du test de gratuité jusqu’au 15 juillet, puis nous pourrions peut-être proposer une demi-heure ou une heure gratuite de stationnement. Nous en discuterons aussi avec l’association des commerçants de Visé qui pourraient proposer ce système », ajoute Viviane Dessart. 

    D'un article de MARC GÉRARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 16 mars 2019.