Coronavirus

  • Evolution de la COVID-19

    Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 29 mai 2020, pour les FOURONS et environs, pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 38 cas recensés à Aubel (+0/semaine, 18 jours consécutifs)
    • 144 cas à Herve (+1/semaine)
    • 38 cas à Dahlem (+1/semaine)
    • 30 cas à Fourons (+1/semaine)
    • 56 cas à Plombières (+0/semaine, 19 jours consécutifs)
    • 30 cas à Thimister-Clermont (+0/semaine, 9 jours consécutifs)
    • 55 cas à Welkenraedt (+0/semaine, 12 jours consécutifs)
    3 nouveaux cas cette semaine sur l'ensemble des communes répertoriées ici (~ 60.000 habitants) contre 8 la semaine précédente. A titre de comparaison, il a été recensé 56 cas en tout pour toute la Province de Liège sur la même période. On voit donc ici qu'il y a de moins en moins de cas détectés dans les environs, mais qu'il reste néanmoins un "réservoir".
    Pas de panique, pas de paranoïa non plus: les chances de se faire contaminer sont minces, surtout en continuant d'appliquer les gestes barrière, la distanciation sociale et le port du masque lorsque c'est nécessaire.
    • Graphique 1: progression cumulée des cas sur Aubel, depuis le 31 mars (ci-dessus).
    • Graphique 2: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes.

      courbes.jpg

    • Graphique 3: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes, en fréquence (cas/1000 hab.).

      courbes_par_1000.jpg


      La moyenne dans la Province de Liège est d'environ 6,1 cas pour 1000 habitants.
    Rappel: je compile ces graphiques à partir des données publiques disponibles (source: https://epistat.wiv-isp.be/Covid/) afin de permettre à mes concitoyens proches de visualiser les données locales nous concernant, ce qui n'est pas chose aisée sinon. Ensuite, à chacun de se faire une opinion informée. 
    Je vous souhaite un bon week-end, prenez-soin de vous et de vos proches.
    A vendredi prochain!
     
    PIERRE BOULLE
  • M’Poku, Carcela et Edmilson violent le confinement à Visé

    La police de la Zone Basse-Meuse est intervenue ce mercredi vers 16h30 à la Plaine des Sports de Visé, située derrière le terrain de rugby et de football, à l’angle des rues des Trois Rois et de Mons. Sur un terrain synthétique de football se trouvaient pas moins d’une soixantaine de personnes ! Et pas n’importe lesquelles puisqu’il y avait Paul-José M’Poku et Junior Edmilson (ex-Standard), Mehdi Carcela et Samuel Bastien (Standard) ainsi que des joueurs du RFC Liège et d’anciens de Visé !

    D'un article de MARC GERARDY dans LA MEUSE du 28 mai 2020

    Lire la suite

  • Ouverture des frontières dès le 1er juin : c’est à l’étude

    Les experts du GEES se penchent, mardi, sur l’ouverture des frontières. Celle-ci pourrait se faire en deux temps.

    L’ouverture à 100 % ne se fera que parallèlement à la phase 3, en principe le 8 juin. Logique. On ne va pas autoriser les Belges à aller faire du tourisme en France, à aller s’éclater au parc d’Efteling aux Pays-Bas ou aller au resto en Allemagne tant qu’ils ne peuvent pas mener ces mêmes activités dans leur propre pays.

    Juste pour voir sa famille

    En revanche, on pourrait autoriser les Belges à quitter le pays dès le 1 er juin, mais dans un cadre très strict. Uniquement pour rendre visite à un membre de sa famille qui réside à l’étranger. Cette visite suppose-t-elle que l’on élargisse le fameux principe du silo et de la règle de 4, dans les contacts sociaux ? Pas sûr…

    Donc cette ouverture de frontières pourrait n’être réservée qu’à ceux qui n’ont pas encore fréquenté leurs 4 proches ou amis (toujours les mêmes).

    Cette ouverture des frontières du 1er , si elle a lieu, ne vous permettra pas de vous évader pour aller boire un verre en terrasse à Maastricht (déjà possible) ou pour aller manger un bout en Allemagne (où des restaurants ont déjà rouvert leurs portes).

    F. DE H. dans LA MEUSE du 26 mai 2020

  • Evolution de la COVID-19

    Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 22 mai 2020, pour les Fourons, pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 38 cas recensés à Aubel (+0/semaine)
    • 143 cas à Herve (+2/semaine)
    • 37 cas à Dahlem (+2/semaine)
    • 29 cas à Fourons (+0/semaine)
    • 56 cas à Plombières (+0/semaine)
    • 30 cas à Thimister-Clermont (+2/semaine)
    • 55 cas à Welkenraedt (+2/semaine)
    8 nouveaux cas cette semaine sur l'ensemble des communes répertoriées ici contre 16 la semaine précédente.
      • Graphique 1: progression des cas sur les Fourons depuis le 31 mars (voir ci-dessus).
    • Graphique 2: progression à Aubel et dans les communes limitrophes.

      courbes.jpg

    • Graphique 3: progression à Aubel et dans les communes limitrophes, en fréquence (cas/1000 hab.). La moyenne dans la Province de Liège est d'environ 6,6 cas pour 1000 habitants.

      courbes_par_1000.jpg

    Rappel: je compile ces graphiques à partir des données publiques disponibles (source: https://epistat.wiv-isp.be/Covid/) afin de permettre à mes concitoyens proches de visualiser les données locales nous concernant, ce qui n'est pas chose aisée sinon. Ensuite, à chacun de se faire une opinion informée. Gardons la tête froide et restons courtois dans les commentaires
    Je vous souhaite un bon week-end, prenez-soin de vous et de vos proches.
    A vendredi prochain!
     
    Pierre Boule

    Lire la suite

  • Du côté de Comines: les villages frontaliers désormais déserts

    En Belgique, dans le village du Bizet, les commerces étaient presque exclusivement fréquentés par des Français, attirés par des prix plus compétitifs, avant la crise du coronavirus. Depuis le mois de mars, les clients ont simplement disparu. La frontière est presque invisible, mais bel et bien fermée. Le village de 3000 habitants s’est endormi. "C’est la première fois depuis 40 ans que la frontière est fermée", raconte un habitant.

    Une amende de 250 euros

    -30% de chiffre d’affaires ont été observés pour le pharmacien, -90% pour le chocolatier. Même les grandes enseignes ont dû fermer certaines boutiques. Les rares enseignes qui restent ouvertes, comme le tabac, sont presque vides. Le constat est le même pour le magasin de bière. Le propriétaire a même été contraint de fermer certains après-midi, faute de clients. "Les Français représentent 95% du chiffre d’affaires dans le magasin, c’est compliqué", rapporte un salarié. En cas de dépassement de la frontière, les Français s’exposent à une amende de 250 euros.