Culture et loisirs

  • Marine Godin, de Visé, nouvelle Miss Liège

    Ce dimanche avaient lieu les finales provinciales wallonnes pour Miss Belgique 2021. Mesures Covid obligent, le théâtre Plopsa à La Panne n’a pas pu accueillir plus de 200 personnes, incluant les candidates, le jury, les membres de l’équipe technique et les familles. Les membres du jury étaient isolés tandis que les familles et supporters étaient installés par bulle.

    UNE MAMAN MISS EN 1963 Après un peu plus de 2h30 de spectacle a eu lieu le couronnement. Marine Godin, 24 ans, étudiante en hotel management, de Visé, est devenue la nouvelle Miss Liège. Elle a pour première dauphine Camilia Martinez, 21 ans, de Liège, étudiante en langues, et pour deuxième dauphine, Kelly Godefroid, 18 ans, d’Antheit, étudiante infirmière. Notons que la tante de Marine, Irène Godin, a été Miss Belgique en…

    1963.

    Abigail Steenacker, 19 ans, réceptionniste, d’Ovifat, est Miss Public tandis que Noémie Rosato, 23 ans, de Nandrin, diplômée en communication, est Miss Talent. Cinq autres candidates (Clara Just Petrella, de Vinalmont ; Estelle Léglise, de Viemme ; Loredana Sulejmani, d’Oupeye ; Marianne Butera Bicchielli, d’Olne et Aleyna Aslan de Glons/Bassenge) ont, elles, reçu une Crown Card. Elles participeront donc à la dernière sélection nationale qui devrait avoir lieu en octobre ou novembre pour choisir les finalistes de Miss Belgique 2021. Des finalistes qui s’envoleront, si les conditions sanitaires le permettent, en janvier ou février vers une destination ensoleillée avant la finale nationale, diffusée en télé, fin mars. -

    D'un article de L.B. à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 21 septembre 2020.

  • Un chèque culture en plus du chèque sport à Visé

    Un chèque culture de 25€ a été envoyé aux Visétois de 3 à 18 ans en plus d’un chèque sport de 25€ aussi, valables tous les deux jusqu’au 31 août 2021.

    Nouveauté en effet cette année à Visé, la Ville propose un «Chèque culture». «La volonté est de fournir à une majorité d’enfants visétois une aide fi-

    PUBLIREPORTAGE

    nancière qui réduira le montant de l’inscription à un stage, un atelier culturel, un cours de l’Académie, ... et les inciter ainsi à découvrir la culture sous toutes ses formes», se félicite l’échevin de la Culture, Mathieu Ulrici.

    Les jeunes Visétois, âgés de 3 à 18 ans, recevront donc en plus du chèque sport un chèque culture d’une valeur de 25€ également qu’ils pourront remettre au responsable de l’Académie ou de l’association culturelle de leur choix. Le chèque culture sera aussi valable jusqu’au 31 août 2021.

    Infos à l’échevinat de la Culture de Visé rue du Collège, 31 aux heures de bureau ou au 04/3748550 ou par mail à l’adresse culture@vise.be.

    D'un article de MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 28 août 2020

  • Vinciane Sauren interprétait des concerts en langue des signes

    La « petite étoile » de l’association “Musik’en Signes”, comme ses amis la surnommaient tendrement, s’en est allée… Vinciane Sauren (50 ans) est décédée dans la nuit du 17 au 18 juillet dernier à Mouland, dans les Fourons. La Verviétoise Teuvenoise d’origine était l’une des figures emblématiques de la communauté des sourds et malentendants, notamment après avoir signé des dizaines de concerts aux Francofolies de Spa, depuis 2003.

    Vinciane Sauren, bien connue des Francofous pour avoir signé de nombreux concerts depuis 2003, est décédée. Pour ses proches et amis, le choc est terrible, face à ce décès tant inattendu. La communauté des personnes sourdes et malentendantes pleure aussi Vinciane Sauren. Au sein du Centre Médical d’Audiophonologie de Montegnée, d’une part, où elle était logopède et interprète, mais aussi à la bibliothèque des Chiroux de Liège ou dans l’événementiel. Car en parallèle de sa profession, Vinciane Sauren (50 ans) était signeuse lors de nombreux concerts et festivals, comme les Francofolies de Spa depuis 2003. « Oui, on peut dire qu’elle faisait partie des tout premiers interprètes avec qui nous avons travaillé », se remémore Charles Gardier, codirecteur du festival. « C’est notamment avec elle que nous avons lancé cette idée novatrice… Et depuis, un travail comme le sien a percolé ailleurs. C’est incroyable. Car elle permettait au public sourd et malentendant d’être inclus dans la dynamique du festival et de sa musique, mais elle apportait aussi aux entendants une émotion supplémentaire. »

    Lire la suite

  • Étudiants en blocus à la bibliothèque

    En cette période de blocus et d’examens durant le mois de juin, les étudiants ont besoin de calme pour étudier et pour préparer leur session mais tous n’ont pas cette possibilité.

    La Ville de Visé propose, pour la première fois, à l’instar de nombreuses autres communes, un local pour les étudiants du supérieur qui ne peuvent bénéficier chez eux des conditions propices à cette période. Ils pourront donc jouir d’un endroit calme mis à leur disposition par la ville.Capture d’écran 2020-06-09 à 08.03.17.png

    L’échevin visétois de la Culture, Mathieu Ulrici, a proposé au Collège communal que ce local se situe à la bibliothèque, au centre culturel de Visé. Ce local possède une connexion wifi. La Ville de Visé répond ainsi à la demande de la Ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny.

    Les demandes des étudiants intéressés doivent être adressées, dès maintenant, à la bibliothèque de Visé par téléphone au 04/374.85.57 ou par e-mail à bib.communale@vise.be L’accès se fera sur rendez-vous. En cas de forte affluence, le hall omnisports de Visé pourrait lui aussi accueillir des étudiants du supérieur.

    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 9 juin 2020