Culture et loisirs

  • Hommage à Valérie, bibliothécaire d'exception

    Par ce petit message, nous voudrions sincèrement vous remercier pour toutes ces années de services rendus aux enfants de notre école et aux enseignantes.
    Grâce à votre expérience, à votre dévouement et à votre écoute , vous aviez toujours l’art de nous dénicher la petite perle, le chef d’œuvre qui réjouiraient nos instants de détente ou nos recherches.
    Lorsque vous veniez à l’ école, les bras chargés de livres, les enfants étaient toujours heureux . Grâce à la magie des mots, vous avez su toucher le coeur de nos élèves en leur lisant des histoires soigneusement sélectionnées et ils en redemandaient ! Vous leur avez ouvert des mondes d’imagination en faisant vivre les livres de votre bibliothèque. Vous avez aussi  donné le goût de cette belle passion qu’est la lecture à beaucoup d’entre eux. Lors de vos expositions, les enfants entraient dans un monde enchanté avec des décors judicieusement soignés. Oui, vous avez été une passeuse de rêves, de poèmes, de légendes, d’horizons ouverts sur le monde... Le chapitre d’une nouvelle fonction s’ouvre à vous et nous vous souhaitons le meilleur pour l’avenir.
    Encore mille pages de mercis, Madame Valérie, d’un livre d’or qui restera toujours ouvert !

    Les enseignantes de l’école

    Album de photos

  • Liège annule la tenue de la Foire d’octobre

    La Ville estime que le risque d’évolution de la situation sanitaire vers un stade difficilement gérable est important.

    Alors que la Ville venait de revoir complètement l’organisation de la Foire d’octobre en tenant compte des impératifs sanitaires, elle a pris la décision, ce mardi, d’annuler l’édition 2020. En cause, une dégradation inquiétante de la situation, notamment en région liégeoise.

    D'un article à lire dans LA MEUSE du 6 octobre 2020

  • Découvrez le LADAKH au Centre culturel des Fourons

    En 1978 Michèle et Jean Meuris découvrent le Ladakh qui vient de s’ouvrir aux étrangers. Cette petite région majoritairement bouddhiste se situe sur les hauts plateaux Himalayens du Cachemire, musulman.

    Et ce fut le début d’une passion pour une culture tibétaine et sa population qui vit dans un univers minéral de toute beauté.

    40 ans plus tard, après de nombreux séjours, ils y retournent, probablement pour la dernière fois. Ils choisissent l’hiver, plus rude mais plus authentique.

    Ce film est en quelque sorte le point final à une rencontre qui a duré quatre décennies. Le Ladakh, malgré ses mutations, reste une terre d’exception où passé et présent se cherchent un avenir.

    Capture d’écran 2020-10-05 à 15.05.18.png

  • Marine Godin, de Visé, nouvelle Miss Liège

    Ce dimanche avaient lieu les finales provinciales wallonnes pour Miss Belgique 2021. Mesures Covid obligent, le théâtre Plopsa à La Panne n’a pas pu accueillir plus de 200 personnes, incluant les candidates, le jury, les membres de l’équipe technique et les familles. Les membres du jury étaient isolés tandis que les familles et supporters étaient installés par bulle.

    UNE MAMAN MISS EN 1963 Après un peu plus de 2h30 de spectacle a eu lieu le couronnement. Marine Godin, 24 ans, étudiante en hotel management, de Visé, est devenue la nouvelle Miss Liège. Elle a pour première dauphine Camilia Martinez, 21 ans, de Liège, étudiante en langues, et pour deuxième dauphine, Kelly Godefroid, 18 ans, d’Antheit, étudiante infirmière. Notons que la tante de Marine, Irène Godin, a été Miss Belgique en…

    1963.

    Abigail Steenacker, 19 ans, réceptionniste, d’Ovifat, est Miss Public tandis que Noémie Rosato, 23 ans, de Nandrin, diplômée en communication, est Miss Talent. Cinq autres candidates (Clara Just Petrella, de Vinalmont ; Estelle Léglise, de Viemme ; Loredana Sulejmani, d’Oupeye ; Marianne Butera Bicchielli, d’Olne et Aleyna Aslan de Glons/Bassenge) ont, elles, reçu une Crown Card. Elles participeront donc à la dernière sélection nationale qui devrait avoir lieu en octobre ou novembre pour choisir les finalistes de Miss Belgique 2021. Des finalistes qui s’envoleront, si les conditions sanitaires le permettent, en janvier ou février vers une destination ensoleillée avant la finale nationale, diffusée en télé, fin mars. -

    D'un article de L.B. à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 21 septembre 2020.