Dalhem

  • Degueldre (Warsage) reprend les U19 de Visé

    Pour sa dernière année à Warsage, Didier Degueldre n’aura donc pu (ré)offrir la montée en P1 aux Greens suite Capture d’écran 2020-03-30 à 08.05.02.pngnotamment à cette période unique en son genre. Le coach va pouvoir désormais se tourner vers un nouveau chapitre : les U19 de Visé, qu’il a déjà entraînés auparavant.

    « Pour le moment, je n’ai plus du tout envie d’entraîner des adultes », confie-t-il. « Il y a beaucoup de choses à gérer en tant qu’entraîneur à l’heure actuelle, sans oublier les contraintes financières qui commençaient à me peser. Là, j’éprouvais vraiment le besoin de souffler. »

    D'un article de JOACHIM GILLES à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 30 mars 2020.

  • Laserlux cartonne grâce au coronavirus

    La petite entreprise de Berneau travaille 7 jours sur 7 pour assurer toutes ses commandes

    La jeune société Laserlux de Berneau voit ses commandes décoller suite à la crise du coronavirus. Elle travaille 7j/7 et de 8h à 23h pour fabriquer des plexiglass et des masques.

    Belle histoire que celle de la jeune entreprise Laserlux située rue de Fouron à Berneau (Dalhem). «Mon épouse et moi-même avons lancé notre société de découpe laser il y a sept ans dans un garage à Richelle. Je travaillais auparavant dans une société qui fabriquait des châssis de fenêtres. J’ai accroché au numérique et j’ai voulu changer de métier. Nous nous sommes installés l’année dernière à Berneau avec un atelier, accolé à notre nouvelle maison, et de nouvelles machines. Il s’agissait d’un atelier qui fabriquait des châssis de fenêtres aussi.

    Et en janvier dernier, nous avons décidé de passer le cap et d’engager notre première employée. Quand la crise du coronavirus s’est déclenchée, nous avons eu très peur car beaucoup de crédits financiers étaient en jeu », explique David Solheid, 41 ans, gérant de la société Laserlux.

    «Mais par miracle, le premier vendredi du confinement, le 13 mars dernier, le groupe pharmaceutique liégeois Santis nous a contactés à 22h pour voir s’il était possible de réaliser une paroi en plexiglass pour ses pharmacies. J’ai répondu immédiatement que oui. J’ai réalisé un dessin à la main que je leur ai envoyé via WhatsApp. Ils ont accepté et nous avons écoulé notre premier stock d’une cinquantaine de panneaux. Nous en avons proposé un autre à notre pharmacienne de Warsage qui a pris une photo et qui l’a partagée sur son profil Facebook. Le soir même, nous avons reçu plus de 200 mails et l’histoire était lancée », se félicite David Solheid.

    D'un article de MARC GÉRARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 30 mars 2020

  • Julien Galère (Ster-Francorchamps) à Warsage

    Julien Galère, dont on savait qu’il allait quitter SterFrancorchamps a trouvé un nouveau port d’attache. Il retrouvera Michel Remacle, son ancien coach chez les Aubelois, la saison prochaine à Warsage, l’actuel leader de la P2B.

  • Le président du FC Warsage, infecté, sous assistance respiratoire

    Âgé de 58 ans, Mathieu London est le président du Football club de Warsage. Figure emblématique de la commune de Dalhem, il est toutefois actuellement hospitalisé au CHC et, plus précisément à la clinique de l’Espérance à Montegnée. Il a en effet été diagnostiqué positif au Covid-19. Depuis lundi, il est donc à l’hôpital, sous assistance respiratoire. Jeudi, on l’a carrément fait passer sous masque respiratoire.

    « En fait, vendredi dernier, il n’était vraiment pas bien et est allé aux urgences. Là, on l’a renvoyé chez lui pour voir un peu ce qu’il allait en être les prochains jours. Mais lundi, ça n’allait toujours pas et il y est retourné. On lui a alors fait le test de dépistage, ainsi qu’une radio. Et cela s’est révélé positif », explique son frère. Qui ajoute : « On ne sait pas trop dire comment il a pu être contaminé. Pour le moment, nous avons peu d’informations, puisqu’il n’y a évidemment pas de visite. On nous a dit que son état était stable, c’est tout. »

    (Source: https://www.lameuse.be)

  • Damien est entré dans la maison en feu de son papy et l’a porté en dehors

    Héroïque. Il n’y a pas meilleur adjectif pour qualifier le réflexe de Damien Mathonet. Ce vendredi à 7h40, le Dalhemois, en congé pour cause d’intempéries, a sauvé la vie de son grand-père alors qu’un incendie ravageait la maison de ce dernier. Âgé de 92 ans, Alfred Pleyers, veuf depuis bientôt dix ans, l’a échappé belle. Il n’a pas été blessé. Par contre, sa demeure est dans un sale état.

    Alfred Pleyers est né sous une bonne étoile. Ce Dalhemois, bien connu pour avoir notamment œuvré à l’Elan Dalhem, un des clubs de football local, peut également compter sur une famille solidaire. Et surtout réactive. Vendredi matin, alors que sa maison était ravagée par le feu, c’est Damien Mathonet, un de ses petits-fils, qui l’a sauvé des flammes.

    D'un article de YANNICK GOEBBELS à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 29 février 2020

    Monsieur PLEYERS est malheureusement décédé ce dimanche.

    Capture d’écran 2020-03-01 à 17.04.27.png