Disparition

  • Aidez à retrouver Charles

    Bonjour,
    Voici les informations de ce 15 mars.
    Nous n’avons malheureusement toujours pas d’avancées concrètes dans l’enquête.
    Les derniers propriétaires de caméras dans le secteur ciblé ont été pratiquement tous contactés par nos bénévoles. L’ensemble des informations, a été transmis à la police, notamment avec des images disponibles pour les enquêteurs uniquement.
    La distribution de flyers s’est poursuivie sur la batte. Les échos, que nous recevons, sont que de très nombreuses personnes sont maintenant au courant. Il est cependant important de continuer le rabattage médiatique afin que Charles ne soit rapidement oublié au vu de l’actualité de ces derniers jours.
    Dans cette optique, différentes chaines de télévision ont été contactées pour diffuser l’avis plus largement voire pour y consacrer un reportage. Un accord de la police doit être obtenu à cette fin.

    (Info: Groupe HELP CHARLES sur Facebook)

  • Le corps sans vie d’Éric, 60 ans, a été retrouvé

    Le corps sans vie d’Éric Laforge (Lixhe), disparu le 2 février 2020, a été retrouvé. Dans la nuit de jeudi à vendredi, ce sont les pompiers de Liège qui, avec l’aide des hommes-grenouilles, ont sorti le corps des eaux de la Meuse. Le service intervention de la police de la Basse-Meuse chapeautait les opérations. Vendredi en fin de matinée, la police fédérale annonçait la mauvaise nouvelle sur les réseaux sociaux. Eric n’avait plus donné de nouvelle depuis le 2 février dernier à Juprelle.

    Sa voiture, une Skoda Fabia gris foncé, avait été retrouvée, le 5 février, stationnée sur le quai des Fermettes à Visé, en bord de Meuse.

    Le corps d’Éric a été retrouvé, flottant entre deux eaux, au barrage de Lixhe, à la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas. Le parquet de Liège a été averti.

    Aucune trace de l’intervention d’un tiers n’a été constatée, ce qui laisse penser à un acte de désespoir. 

    A.B. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 8 février 2020.

  • Patrick Rinder, a disparu depuis juin

    Depuis le 16 juin 2018, Patrick Rinder, un homme âgé de 33 ans et originaire de Visé, ne s’est plus manifesté. D533DAB0-9AC9-4B38-A795-C013FF1120BA.jpegMonsieur Rinder mesure 1m80 et est de corpulence athlétique. Il a les yeux bruns, les cheveux bruns mi-longs gominés vers l’arrière et porte une barbe. Il est demandé à Patrick de se manifester afin de rassurer ses proches. En novembre dernier, son frère Raphaël avait contacté notre rédaction. Il était déjà très inquiet. « Habituellement, il est très actif sur Facebook où il poste des photos de lui quasi tous les jours. Mais là, plus rien. Il ne répond plus au téléphone, il n’y a plus de mouvement sur sa carte bancaire. Ma mère craint qu’il lui soit arrivé quelque chose, ou qu’il ait fait quelque chose de grave », racontait-il. Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800/ 30.300.

  • Jos Brech, l’homme le plus recherché d’Europe, arrêté en Espagne

    Capture d’écran 2018-08-27 à 08.06.40.pngJos Brech, l’homme le plus recherché d’Europe, n’aura finalement pas pu échapper éternellement à toutes les polices d’Europe qui le recherchaient activement. Selon la chaîne de télé NOS, qui cite la police du Limbourg néerlandais, Brech a été arreté en Espagne. Mesurant 1 m 80, né le 29 octobre 1962, le Hollandais Jos(eph) Brech figurait sur la liste des fugitifs les plus recherchés. Pour homicide volontaire, coups et blessures graves sur la personne de Nicky Verstappen.

    La traque vient de prendre fin. Peut-être cette capture permettra-t-elle aux parents du malheureux Nicky d’obtenir enfin les réponses aux questions qu’ils se posent depuis de si longues années...

    D'un article de LA MEUSE du 27 août 2018.

  • Le meurtrier de Nicky Verstappen dans la région?

    Où est Jos Brech, l’homme le plus recherché par les policiers en Europe ? Le meurtrier de Nicky Verstappen (11 ans), confondu par les analyses ADN, a disparu depuis le 20 février? La dernière fois qu’il s’est connecté sur internet, c’était le 23 mai. Nous avons découvert qu’il se promenait très souvent en Wallonie, une région qu’il apprécie fortement.

    Deux pages à lire dans LA MEUSE du 25 août 2018.