Education

  • Démonstration avec « un chien chercheur de drogue »

    Ce lundi 11 février, deux agents de police, dont un de la police fédérale, sont venus à l’école francophone, accompagnés d’un chien chercheur de drogue, un English Springer.

    Diverses explications ont été données aux enfants de 5° et 6° années concernant le chien, le dressage, son utilité. Chacun a sa spécialité, certains ont pour objectif de rechercher des stupéfiants, des explosifs, de billets de banque ou encore des armes ; d'autres encore sont utilisés pour sauver des personnes de la noyade, prises sous des décombres suite à un tremblement de terre ou ensevelies sous la neige après une avalanche. Les chiens pisteurs, quant à eux, sont capables de suivre une odeur à la trace en reniflant le sol.

    Cette animation fut très intéressante, d’autant plus qu’ils ont assisté à une démonstration dans la classe. Au grand étonnement de tous les enfants, le chien a directement reniflé et trouvé les stupéfiants cachés par son maître dans le local.  Il s’agit d’une expérience unique pour nos élèves.

    Ensuite, tous les élèves de l’école se sont réunis dans la cour pour participer également à l’animation. Ils ont tous pris conscience de l’utilité et du travail d’un chien chercheur de drogue. 

     

    Liliane Herens

    Album photos

  • La conférence « Bien manger pour bien apprendre » de Pierre Van Vlodorp

    C’est au centre culturel que les enseignantes de l’école francophone des Fourons
    Ont décidé d’inviter Monsieur Pierre Van Vlodorp, spécialiste de la nutrition. Le but était d’informer et de conscientiser les invités à une alimentation variée, équilibrée et qui apporte à nos enfants le meilleur pour leurs apprentissages. Nul n’est besoin de changer notre alimentation du jour au lendemain mais prendre conscience de ce qui est bon pour le fonctionnement de notre corps est déjà un grand pas...Nous nous sommes donc laissés guider, durant cette conférence, comme lors d’une promenade bien agréable et révélatrice d’informations précieuses pour notre santé. Des petits temps d’arrêt pointés d’un humour inattendu ont rendu cet exposé très digeste et équilibré !
    Quoiqu’il en soit , chaque personne est ressortie avec de nouvelles idées de recettes ou de bonnes résolutions, que vouloir de mieux pour bien commencer l’année 2019!
    Un grand merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette soirée bien agréable.

    Les enseignantes

  • La petite fille malvoyante rentre en 1re secondaire dans l’enseignement classique au Sacré-Cœur

    C’est la belle histoire du jour. Sarah, 12 ans et malvoyante depuis sa naissance, vient de passer sa première année dans l’enseignement secondaire. Si aujourd’hui, elle suit les cours normalement, c’est grâce à une technologie appelée « TV-loupe ».

    Un article d’ESEN KAYNAK à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 8 septembre 2018.

  • Superbe résultat pour Léon Hollands

    Léon Hollands a présenté son examen final de trompette au Conservatoire de Liège ce lundi et il a obtenu la superbe cotation de 19 sur 20. Félicitations.

     

  • Certains futurs élèves devront trouver une autre école que celle dans laquelle ils désiraient aller.

    PLUS DE 500 ÉLÈVES EN PREMIÈRE AU CPH

    Du côté du Collège de la Providence de Herve, on est en tension démographique, ce qui permet à l’établissement, qui n’accueille que des élèves du premier cycle, de pouvoir ouvrir une classe supplémentaire l’an prochain, soit 21 en première. « On revient à la même situation qu’il y a deux ans. On avait eu un peu moins d’élèves en première l’an dernier, mais on en a à nouveau beaucoup cette année. Il y aura plus de 500 élèves en première », informe Bernard Servais, l’un des deux directeurs du CPH.

    Un nombre d’élèves impressionnant, c’est d’ailleurs la première fois que l’établissement hervien en aura autant. « On tourne chaque année autour de 1.000 sur les deux cycles et on veut d’ailleurs se maintenir autour de ce chiffre. L’objectif n’est pas de grandir », conclut Bernard Servais.

    Il reste des places presque partout

    Qu’en est-il des autres établissements de la région ? Il reste de la place dans les deux écoles welkenraedtoises (Athénée royal et Institut Saint-Joseph), au Collège Notre-Dame à Gemmenich, au Collège Saint-Hadelin à Visé (mais il y une liste d'attente à l'Athénée Royal de Visé), à l’Athénée de Pepinster ainsi qu’à l’institut provincial d’enseignement agronomique de La Reid. Il reste par contre moins de 10 places à l’école d’hôtellerie de Spa.

    Sur base d'un article de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 25 avril 2018.