Eglise

  • Les cloches sonneront le jour de Noël à 12 heures

    En ce temps béni de Noël, les Évêques de Belgique demandent aux paroisses de faire sonner les cloches dans toutes les églises du pays, le jour de Noël à midi.

    En signe de consolation et d’espérance pour tous ceux qui ont été touchés par le coronavirus et leurs proches. Pour encourager ceux qui luttent contre le coronavirus, en particulier les nombreux soignants. En signe de solidarité entre nous.

    « Le message de Noël résonne même en temps de pandémie : Dieu nous est proche dans son humanité, Jésus vient partager notre condition humaine, l’Esprit nous tire de la peur et de l’insécurité et nous pousse à être solidaires des plus pauvres »  (Les évêques de Belgique).

  • Pas de services religieux dans nos églises fouronnaises

    Avec le nombre maximum de personnes présentes fixé à 15 et pour ne pas devoir tirer au sort ou refuser certaines personnes, il n'y aura aucun service religieux dans nos églises fouronnaises, décision prise en accord avec le doyenné et le diocèse.

    Les pratiquants pourront suivre des offices religieux à la radio ou à la télévision.  Le jour de Noël, un office religieux sera célébré en néerlandais à Fouron-Saint-Pierre (sans public) et retransmis par internet.

    Parmi les nombreuses autres propositions pour les francophones, signalons le 24 décembre en Mondovision de la messe de minuit de la Solennité de la Nativité du Seigneur Jésus depuis la Basilique Saint-Pierre à Rome avec le pape François et et la Solennité de la Nativité du Seigneur depuis la Chapelle Saint-Dominique Savio de La Longeraie à Morges (Suisse) le vendredi 25 décembre à 11 heures.

  • Eglise de Teuven fermée

    La fabrique d'église de Teuven communique que l'église de Teuven n'est plus accessible à cause d'un danger de chutes de pierres. La possibilité de faire entrer les visiteurs par la sacristie a été envisagée, mais n'a pas pu être retenue.

    Le cimetière et le columbarium sont encore accessibles.

  • Léger assouplissement du confinement pour les célébrations religieuses publiques, dès ce dimanche – Réaction des Évêques de Belgique

    Les Évêques de Belgique ont pris connaissance de la proposition du Ministre de la Justice de permettre à 15 personnes maximum (enfants de moins de 12 ans non compris) de se rassembler dans les lieux de culte dès ce dimanche 13 décembre. Ces groupes sont autorisés dans la mesure où on respecte les mesures suivantes : 10 m² par personne (sauf pour les bulles familiales) et les mesures de sécurité prescrites (désinfection, port du masque buccal, distanciation requise).

    Cet assouplissement de 4 à 15 personnes permet aux paroisses d’accueillir davantage de fidèles pour la prière, pour un moment de méditation, allumer une bougie, une visite à la crèche ou offrir un don aux plus démunis. Beaucoup, en ces temps difficiles, usaient déjà individuellement de ces possibilités. Ce léger assouplissement offre de nouvelles opportunités dont celle de se rendre à l’église en famille ou en groupe. Nous réitérons notre appel à garder les églises ouvertes autant que possible et à offrir un bon accueil.

    Dès ce dimanche, on pourra célébrer un moment de prière ou la liturgie en particulier l’eucharistie, à 15 (enfants de moins de 12 ans non compris). Les paroisses locales et les unités pastorales décideront de cette possibilité en tenant compte des éventuelles directives de leur diocèse. Les dimanches ordinaires et plus encore la veille et le jour de Noël, de nombreux fidèles se verront malheureusement refuser l’entrée. Les messes de minuit n’auront pas lieu suite au couvre-feu. En semaine aussi, l’eucharistie pourra être célébrée selon les mêmes règles.

    Au cours des prochaines semaines de confinement, les célébrations dominicales diffusées à la radio et à la télévision demeureront pour la plupart des fidèles, le moyen par excellence d’être unis à l’eucharistie. Les messes diffusées par la RTBF radio et télévision, les radios RCF et la télévision KTO offrent aussi des possibilités. En outre, plusieurs télévisions locales diffuseront une célébration de Noël en collaboration avec les diocèses.

    Les Évêques soulignent que ce léger assouplissement du confinement ne doit nullement donner l’impression d’une diminution de la gravité de la pandémie. Une fois de plus, ils expriment leur solidarité avec le Gouvernement, le secteur des soins de santé et tous ceux qui luttent sans relâche contre le virus. Ils méritent tout notre soutien.

    Ensemble, nous surmonterons la pandémie.

  • PROTOCOLE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE POUR LES CÉLÉBRATIONS LITURGIQUES PUBLIQUES

    L’arrêté ministériel du Gouvernement fédéral du dimanche 1er novembre 2020, stipule qu’à partir du lundi 2 novembre 2020, les mesures suivantes sont d’application :

    • les célébrations liturgiques publiques ne sont plus autorisées, à l’exception :
      1. des funérailles qui sont autorisées avec un maximum de 15 personnes, en ce non compris les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, le célébrant, l’organiste et le personnel funéraire ;
      2. des mariages qui ne peuvent plus être célébrés qu’en présence des conjoints, de leurs témoins et du ministre du culte ;
      3. de l’enregistrement des célébrations liturgiques dans le but d’une diffusion par tous les canaux disponibles est autorisé s’il a lieu uniquement en présence de 10 personnes maximum, en ce compris les personnes en charge dudit enregistrement et pour autant que le lieu de culte ou de l’assistance morale non confessionnelle reste fermé au public pendant ce dernier.
    • les églises peuvent rester ouvertes pour la prière personnelle.

    VEUILLEZ NOTER que des arrêtés régionaux ou provinciaux peuvent également s’appliquer. Ce sont toujours les arrêtés comportant les règles les plus strictes qui doivent être appliqués.

     

    Lire la suite