Emploi

  • La commune des Fourons engage un assistant technique

    Vous n'avez jamais gardé les cochons ensemble, mais la commune des Fourons vous tutoie déjà. 

    La commune des Fourons annonce en effet l'engagement d'un assistant technique. Pour en savoir plus, suivez ce lien.

  • Le directeur de Liege Airport au tribunal parce qu’il gagne moins

    Ce jeudi, le conseil d’administration de Liege Airport va devoir se pencher sur une question assez particulière. En effet, son propre directeur général a déposé plainte devant le tribunal du travail parce que son employeur lui a raboté son salaire de 38 % ! Publifin étant passé par là…

    C’est le journal Le Soir qui a lancé l’information. Luc Partoune a en effet entamé une action devant le tribunal du travail de Liège parce que son salaire avait été réduit de 160.000€ par an d’un seul coup, sans même lui demander son avis, passant de 420.000 à 260.000 € par an. Et si on ne lui a pas demandé son avis, c’est simplement parce que le décret « bonne gouvernance » de la Région wallonne était entre-temps passé par là, obligeant tous les gestionnaires de filiales à capitaux 100 % publics, dans des secteurs non-concurrentiels, à revenir à un plafond de 260.000€ par an.

    POUR STÉPHANE MOREAU

    Taillé sur mesure pour Stéphane Moreau et consorts, suite au scandale déclenché par l’affaire Publifin, ce décret a eu des répercussions dans d’autres filiales ou sociétés publiques. Notamment à Liege Airport qui est une filiale à 50 % de Nethys et Ethias, à 25 % de la Sowaer et à 25 % des Aéroports de Paris.

    Ce que n’a visiblement pas apprécié Luc Partoune, en poste depuis 1990 et qui pense ne pas avoir démérité dans sa fonction. Avec comme dernier fait d’armes, la venue du géant chinois Alibaba.

    Que va donc décider le conseil d’administration de Liege Airport vis-à-vis de son dirigeant principal qui le traîne ainsi en justice ? Le vice-président actuel, José Happart, n’a pas voulu commenter la nouvelle. De même que Luc Partoune, actuellement en voyage d’affaires au Qatar. D’autant plus qu’avec 20 ans d’ancienneté, un licenciement coûterait très cher. Un début de réponse sans doute ce jeudi soir.

    L.G. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 7 février 2019.

  • Xavier a réalisé son rêve de gosse. Il adore ce métier de boucher.

    Xavier Vliegen, 41 ans, est boucher à la Boucherie Porcs Amarelles à Montzen depuis 3 ans. Précédemment, il avait repris une boucherie à Fouron-le-Comte.

    Chaque jeudi jusqu’au dimanche 7 octobre, Journée découverte entreprises, Sudpresse consacre une série de portraits aux métiers en pénurie en Wallonie. Aujourd'hui, c'est Xavier Vliegen qui nous parle de son métier et de son travail à Montzen.

  • Retour des bulles TERRE pour la collecte de vieux vêtements

    A la suite de la décision du conseil communal des Fourons du 25 janvier 2018 votée par 8 membres de la majorité flamande, l'a.s.b.l. TERRE a dû retirer ses bulles qui étaient placées sur le domaine public.

    Aucun règlement n'interdit cependant la collecte de vieux vêtements dans des bulles placées sur des terrains privés.

    Des bulles ont été replacées hier à différents endroits. Il semble en effet important de poursuivre la collaboration avec l'a.s.b.l. TERRE dont le siège se situe à Herstal, alors que la majorité communale privilégie la collecte des vieux vêtements par une société basée à plus de 130 km.

    Faire confiance à Terre asbl pour la collecte de textile, c'est opter pour:

    L'emploi local

    La collecte, le tri et la vente de vêtements fournissent un emploi stable à 200 personnes en Wallonie et principalement en Basse-Meuse.

    L'insertion

    La récupération de vêtements offre une insertion sociale à des personnes éloignées des circuits traditionnels de l'emploi.

    La solidarité

    Les résultats de Terre asbl sont réinvestis dans des projets de développement durable ici et dans les pays du Sud.

    L'environnement

    La collecte sélective de textile donne une seconde vie aux vêtements et réduit le volume de déchets (à condition de ne pas faire des centaines de kilomètres pour les transporter à Boechout).

     Les bulles TERRE se trouvent maintenant aux emplacements suivants:

    • devant la salle LES AMIS REUNIS à Mouland
    • sur le parking de la salle FURONIS à Fouron-le-Comte
    • sur le parking du Centre sportif et culturel à Fouron-Saint-Martin
    • rue du Village 34 à Rémersdael

    Capture d’écran 2018-04-14 à 11.21.51.png

     

  • Jost arrive bientôt au Trilogiport

    Il y a tout juste un an, le transporteur Jost annonçait avoir acheté plus de la moitié du site du Trilogiport, soit un peu plus de 300.000 m 2 . La société au Kangourou veut y installer de nouvelles activités, en plus de celles qu'elle a déjà en région liégeoise. Et les choses sont allées très vite puisque, en juin dernier, la construction d'un premier entrepôt démarrait.

    Celui-ci, d'une superficie totale de 43.000 m 2 , est en grande partie terminé à tel point que Jost Group, via la Capture d’écran 2017-12-23 à 08.19.37.pngsociété DL TRILOGIPORT S.A. dont elle est l'actionnaire majoritaire, vient d'introduire une demande de permis d'exploitation. L'enquête publique vient d'ailleurs de démarrer et se terminera le 12 janvier prochain.

    Le dossier peut bien évidemment être consulté au service de l'Environnement d'Oupeye. Si tout suit son cours normalement, Jost Group devrait démarrer ses activités au Trilogiport au printemps prochain. De 50 à 100 emplois devraient être créés. Notons que ce bâtiment est en réalité le premier des quatre entrepôts que Jost Group compte construire sur le site d'ici à 2021. Au total, 180.000 m 2 d'entrepôts bleus et verts s'étendront sur le Trilogiport. 

    AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 décembre 2017