Emploi

  • L’espoir du Trilogiport : Weerts et ses 400 emplois directs

    Capture d’écran 2020-06-22 à 07.58.32.png« L’espoir du Trilogiport, en l’état, c’est clairement Weerts. Il y aura là de la gestion de stocks, du conditionnement sur place, etc. Bref, on rentre dans une autre catégorie que les simples halls immenses de stockage. » Ces mots sont signés Serge Fillot, le bourgmestre d’Oupeye.

    Il faut dire que « WSC » prévoit en effet la construction de deux entrepôts logistiques de dernière génération, couvrant une superficie totale de près de 88.000 m 2 sur un terrain de 200.000 m 2 afin de développer ses activités. La construction de ces entrepôts s’échelonnera en plusieurs étapes dès 2019. L’ensemble représente un investissement total de plus de 50 millions d’euros. L’activité devrait permettre de créer 400 emplois. « C’est un phasage en quatre ans », confie Norbert Dumoulin, le directeur business & développement. « La Capture d’écran 2020-06-22 à 07.59.45.pngpremière phase devrait être opérationnelle vers août-septembre. » L’intéressé confirme l’objectif de 400 emplois, mais souligne évidemment l’importance du contexte économique global pour y parvenir…

    Weerts Supply Chain propose actuellement des services logistiques à haute valeur ajoutée depuis plus de 30 ans dans la région liégeoise. Elle exploite actuellement une surface totale d’environ 180.000m 2 et emploie plus de 450 personnes sur ses sites de Milmort, Bierset, Herstal et Forêt. 

    De 2 pages de GASPARD GROSJEAN à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 juin 2020

  • Chômage technique: dispense d'un mois de factures d'électricité et d'eau

    Parmi les mesures prises par le gouvernement flamand pour aider la population et les entreprises dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, la ministre Zuhal Demir (N-VA)  communique que ceux qui se retrouvent au chômage technique pour cette raison peuvent bénéficier de la dispense des factures d'eau et d'électricité pour un mois. 

    Le gouvernement flamand a libéré 20 millions d'euros à cet effet. Selon le gouvernement fédéral, 400.000 personnes ont déjà demandé à bénéficier du chômage technique et on s'attend encore à une augmentation de ce nombre de demandeurs.

    Les Fouronnais pourront sans doute s'adresser au C.P.A.S. des Fourons (04 381 99 21) ou au Commissariat d'arrondissement adjoint des Fourons (04 381 07 84‬) pour faciliter ces démarches.

  • La commune des Fourons engage un assistant technique

    Vous n'avez jamais gardé les cochons ensemble, mais la commune des Fourons vous tutoie déjà. 

    La commune des Fourons annonce en effet l'engagement d'un assistant technique. Pour en savoir plus, suivez ce lien.

  • Le directeur de Liege Airport au tribunal parce qu’il gagne moins

    Ce jeudi, le conseil d’administration de Liege Airport va devoir se pencher sur une question assez particulière. En effet, son propre directeur général a déposé plainte devant le tribunal du travail parce que son employeur lui a raboté son salaire de 38 % ! Publifin étant passé par là…

    C’est le journal Le Soir qui a lancé l’information. Luc Partoune a en effet entamé une action devant le tribunal du travail de Liège parce que son salaire avait été réduit de 160.000€ par an d’un seul coup, sans même lui demander son avis, passant de 420.000 à 260.000 € par an. Et si on ne lui a pas demandé son avis, c’est simplement parce que le décret « bonne gouvernance » de la Région wallonne était entre-temps passé par là, obligeant tous les gestionnaires de filiales à capitaux 100 % publics, dans des secteurs non-concurrentiels, à revenir à un plafond de 260.000€ par an.

    POUR STÉPHANE MOREAU

    Taillé sur mesure pour Stéphane Moreau et consorts, suite au scandale déclenché par l’affaire Publifin, ce décret a eu des répercussions dans d’autres filiales ou sociétés publiques. Notamment à Liege Airport qui est une filiale à 50 % de Nethys et Ethias, à 25 % de la Sowaer et à 25 % des Aéroports de Paris.

    Ce que n’a visiblement pas apprécié Luc Partoune, en poste depuis 1990 et qui pense ne pas avoir démérité dans sa fonction. Avec comme dernier fait d’armes, la venue du géant chinois Alibaba.

    Que va donc décider le conseil d’administration de Liege Airport vis-à-vis de son dirigeant principal qui le traîne ainsi en justice ? Le vice-président actuel, José Happart, n’a pas voulu commenter la nouvelle. De même que Luc Partoune, actuellement en voyage d’affaires au Qatar. D’autant plus qu’avec 20 ans d’ancienneté, un licenciement coûterait très cher. Un début de réponse sans doute ce jeudi soir.

    L.G. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 7 février 2019.

  • Xavier a réalisé son rêve de gosse. Il adore ce métier de boucher.

    Xavier Vliegen, 41 ans, est boucher à la Boucherie Porcs Amarelles à Montzen depuis 3 ans. Précédemment, il avait repris une boucherie à Fouron-le-Comte.

    Chaque jeudi jusqu’au dimanche 7 octobre, Journée découverte entreprises, Sudpresse consacre une série de portraits aux métiers en pénurie en Wallonie. Aujourd'hui, c'est Xavier Vliegen qui nous parle de son métier et de son travail à Montzen.