Faits divers

  • Trois voleurs de métaux arrêtés au parc à containers

    Dans la nuit de samedi à dimanche, le service intervention de la police de la Basse-Meuse a été requis au parc à containers de Visé où deux individus étaient occupés à voler de la marchandise déposée dans le recyparc.Capture d’écran 2020-06-15 à 08.06.58.png

    Lorsque les policiers sont intervenus, des appareils électriques, des ordinateurs et des métaux étaient prêts à être embarqués dans un véhicule.

    Alors que les policiers effectuaient les constatations, un troisième individu est arrivé au parc à containers.

    Lui aussi avait eu la mauvaise idée de mettre la nuit à profit pour se servir dans le recyparc… mais est plutôt mal tombé. Il a, lui aussi, été privé de sa liberté. Dimanche, les trois individus ont été déférés et mis à la disposition du parquet de Liège.

  • Jeudi, Fabian était jugé pour avoir fauché et tué Xavier Rutten après le carnaval 2017 de Mouland

    Fabian (37), de Fouron-le-Comte, risque 30 mois de prison et quatre années de déchéance de son droit de conduire pour avoir commis un délit de fuite après avoir tué un piéton, Xavier Rutten, 50 ans. Ce père de famille, domicilié à Warsage, revenait du carnaval de Mouland.

    Le jugement est attendu le 15 septembre.

    D'un article d'ARNAUD BISSCHOP à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 juin 2020.

  • Incendie d’un entrepôt à Warsage: un pompier hospitalisé

    Un violent incendie s’est déclaré ce vendredi vers 15h à Warsage, sur le territoire de la commune de Dalhem.

    C’est la zone de secours Vesdre Hoëgne et Plateau qui est intervenue avec deux autopompes, trois citernes, une auto-échelle et un véhicule officier.

    Le feu a pris pour une raison encore inconnue dans un hangar, situé rue Albert Dekkers, où étaient stockées plusieurs voitures. A l’arrivée des services de secours, l’entrepôt était totalement embrasé.

    « Je me suis rendu sur place. Les fumées étaient visibles depuis la grand route de Battice », précise le bourgmestre de Dalhem, Arnaud Dewez.

    L’incendie a été maîtrisé vers 17h. Les dégâts matériels sont importants puisque, outre le hangar où s’est déclaré le sinistre, un garage et trois des quatre maisons mitoyennes ont été touchés.

    « Tout l’intérieur de la maison voisine du hangar a été détruit et la maison suivante est également inhabitable. Les habitants ont été relogés dans leur famille », ajoute Arnaud Dewez.

    Un pompier a été emmené en ambulance après avoir été victime d’un coup de chaud mais sans trop de gravité. 

    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 mai 2020 (autres photos ici)

  • Liege Airport : José Happart risque 20 mois de prison

    Le jugement pour corruption est attendu ce mardi.

    Capture d’écran 2020-05-19 à 08.14.37.pngJosé Happart, sa « bonne amie » Isabelle Kosobucki et Christian Binet (BMB) risquent des peines de prison dans un dossier de corruption qui aurait été orchestré par José Happart au profit de son amie, Isabelle. Tous les avocats évoquent la prescription des faits qui remontent à 2009 et des acquittements.

    Ce mardi, à 9 heures, les protagonistes du dossier Liege Airport dont fait partie José Happart, l’ex-président du parlement wallon, seront fixés sur leur sort. Ils risquent tous gros mais le hérisson fouronnais, lui, encore un peu plus que les autres puisqu’il est le personnage central de ce dossier libellé « corruption » par le ministère public. L’ex-homme fort du parti socialiste nie, avec force, les faits qui lui sont reprochés. son avocat avait d’ailleurs plaidé l’acquittement.

    Le jugement était attendu par tous les intervenants de ce dossier le 28 avril dernier. Soit, en pleine crise du Covid-19. Comme beaucoup d’autres dossiers, celui de Liege Airport avait été reporté car les tribunaux correctionnels ne prononçaient que les dossiers dans lesquels des prévenus étaient détenus.

    D'un article d'ARNAUD BISSCHOP à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 19 mai 2020

  • Jeune majeur, il deale déjà de la cocaï

    Samedi, à 17h25, une patrouille Covid de la zone de police de la Basse-Meuse a interpellé trois jeunes sur le RaVel. L’un d’eux a remis sa carte d’identité et un joint aux policiers. Il semblait nerveux et tentait de s’éloigner progressivement du lieu de contrôle. Les policiers ont donc opéré une fouille de l’environnement immédiat et, dans une poubelle, ont trouvé plusieurs billes de cocaïne. En perquisition chez le jeune homme, né en 2001, des stupéfiants ont été retrouvés. Il est en aveux sur le deal.