Faits divers

  • Circuler sur nos mauvaises routes fouronnaises et savoir se défendre

    7Dimanche de ce 15 septembre 2019 donne des conseils qui peuvent être bien utiles à tous ceux qui se font surprendre par les mauvaises routes fouronnaises.

    La commune prend évidemment des précautions pour les déviations peu carrossables de Fouron-le-Comte en y limitant la vitesse, mais est-ce suffisant? 

    Voici le numéro de téléphone de la police des Fourons: 04 381 99 99. Appelez le 101 pour une assistance policière urgente.

  • Encore un accident au carrefour de Hagelstein

    Ce samedi, une Toyota Urban venant d'Aubel et se dirigeant vers Teuven a été heurtée par une Mini venant de Henri-Chapelle au carrefour de Hagelstein. Il est vrai qu'il faut être très rapide pour traverser ce carrefour dangereux quand on vient d'Aubel avec une visibilité très limitée vers la droite.

    Cela se limite cette fois à de la tôle froissée, des airbags déployés dans la Mini et quelques contusions.

    Qu'est-ce qu'on attend pour que le rond point promis soit enfin réalisé? 

  • Dramatique incendie cette nuit à Visé: un homme et une femme ont perdu la vie

    Un incendie aux conséquences dramatiques s’est déroulé cette nuit à Visé. Vers 2 heures du matin, le feu a pris dans un bungalow (situé rue de Richelle).

    Les pompiers sont parvenus à extraire un des occupants, mais il était déjà décédé. Une deuxième victime a été retrouvée sous les gravas. On ignore encore l'origine de cet incendie qui a donc fait deux morts (un homme et une femme).

    VIDÉO.

    Le parquet est descendu sur place, accompagné d’un expert. De même, la bourgmestre de Visé, Viviane Dessart, arrive également sur les lieux du drame.

  • Rare : deux cigognes électrocutées par une ligne haute tension

    Le phénomène est très rare, de l’aveu même de Serge Belleflamme. Le vétérinaire de Dalhem n’a d’ailleurs aucun cas semblable en mémoire. Pourtant, ce samedi soir du côté de Fouron-Saint-Pierre, deux cigognes se sont fait électrocuter par une ligne haute tension.

    « Lorsqu’un oiseau est posé sur un câble électrique, il ne risque rien tant qu’il ne touche que ce câble. Par contre, il arrive que certains grands oiseaux comme les cigognes dans le cas présent ou encore les rapaces, soient victimes d’électrocutions lorsqu’ils déploient leurs ailes pour s’envoler. Ils touchent en même temps deux câbles électriques proches. Dès lors, l’oiseau crée un « pont conducteur » entre les deux câbles et l’arc électrique traverse l’animal », explique le Dalhemois.

    C’est visiblement ce qui s’est passé avec les deux cigognes. Elles ont été retrouvées par un particulier au pied des lignes électriques dans les Fourons. Vivantes, mais dans un sale état… « La plupart du temps, reprend Serge Belleflamme, les animaux décèdent sur place suite à un arrêt cardiaque. Mais dans ce casci, les deux cigognes vivaient toujours après leur électrocution et leur chute. » Malgré les soins prodigués par le vétérinaire, l’une des deux est morte, tandis que l’état de la seconde est toujours considéré comme étant critique. « Avec une telle électrocution, il y a de graves lésions cardiaques chez l’oiseau, ainsi que des brûlures internes et des destructions cellulaires massives, sans parler des traumatismes dus à la chute. » Actuellement, Serge Belleflamme a mis la cigogne survivante dans son jardin. « Elle n’a pas l’air de souffrir, c’est déjà ça. Je continue à la soigner et à la nourrir, mais je n’ai pas beaucoup d’espoir… » Notons, pour la précision, qu’aucune des deux cigognes électrocutées n’était baguée. 

    G.G. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 août 2019

  • Une course-poursuite entre une voiture et la police commencée à Gronsveld se termine… à Namur!

    La police belge est parvenue à coincer, dans la nuit de vendredi à samedi, une voiture avec trois occupants à son bord à Namur, après une course-poursuite de plusieurs dizaines de kilomètres. Le véhicule était pris en chasse par des policiers néerlandais depuis la commune de Gronsveld, non loin de Maastricht, où le conducteur avait refusé de s’arrêter à un contrôle de police. De la drogue a été découverte dans la voiture. Les trois occupants ont été interpellés.

    La police avait sommé le conducteur de s’arrêter à Gronsveld parce que l’un des phares de son véhicule était cassé. Au lieu d’obtempérer, l’automobiliste a accéléré et s’est engagé sur l’A2 en direction de la Belgique. Au cours de sa fuite, le conducteur a essayé à plusieurs reprises de heurter la voiture de la police à ses trousses, mais celle-ci a toujours pu éviter le choc.

    En Wallonie, les agents de police néerlandais ont reçu le soutien de leurs confrères belges. Ces derniers sont finalement parvenus à mettre un terme à la fuite des malfrats et leur ont passé les menottes. Les trois occupants de la voiture sont actuellement détenus dans une prison belge, mais seront jugés aux Pays-Bas.