Fouron-le-Comte

  • Dalhem rend un avis négatif à l’implantation de cinq éoliennes

    La demande de permis d’Engie pour l’implantation de cinq éoliennes sur Dalhem a fait couler beaucoup d’encre. «Bien que nous ne soyons pas à l’initiative du projet, nous avons étudié en détail ses tenants et aboutissants sur notre territoire. Et ce, tout en précisant que le permis est délivré ou refusé par la Région et non par la commune. Le collège communal peut ‘seulement’ rendre un avis, ce que nous avons fait », explique Arnaud Dewez, le bourg- mestre.

    La zone agricole, s’étalant de Berneau à Fouron-Saint-Martin et de Warsage à Fouron-le-Comte, est le théâtre depuis plusieurs années d’une course entre promoteurs éoliens pour y implanter un parc. « Plusieurs terrains ont été signés, aussi bien du côté dalhemois que du côté fouronnais par des promoteurs éoliens. Néanmoins, tous les projets ne pourront pas voir le jour sur une même zone. Des enjeux financiers existent également, principalement pour les promoteurs, mais pas que...

    Capture d’écran 2020-09-24 à 07.48.23.pngUne commune peut en effet prélever une taxe annuelle pour chaque éolienne en fonction de la puissance de celle-ci. Le propriétaire du terrain, qu’il soit public ou privé, peut négocier un dédommagement. Une prise de participations dans le projet est aussi une possibilité offerte (NDLR négociée) aux communes et citoyens. Des enjeux politiques existent également pour les Régions afin de répondre à leurs objectifs énergétiques ».

    L’aspect frontalier, l’enjeu financier, combiné au fait que la commune ne possède pas le pouvoir de décision rendent ce dossier très compliqué. « Notre avis est négatif au vu de l’impact important sur notre cadre de vie et des nuisances certaines pour une partie de la population (sans retour notable en contrepartie). Dalhem n’est pas à brader ! Notre environnement naturel est d’une qualité supérieure à celui rencontré dans beaucoup d’autres coins de Wallonie. Notre paysage est d’ailleurs souvent classé comme remarquable » ajoute-t- il. 

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE DU 24 SEPTEMBRE 2020

  • Deux ans de prison pour le chauffard du carnaval de Mouland

    Ivre, il avait tué un piéton avant de prendre la fuite.

    Fabian, 37 ans, a été condamné à 2 ans de prison avec sursis, 8 mois de déchéance de son droit de conduire, 160 heures de travail d’intérêt général et une amende de 1.750 €. On lui reprochait un homicide involontaire en état d’imprégnation alcoolique et un inadmissible triple délit de fuite.

    Capture d’écran 2020-09-22 à 07.39.01.pngLe 27 février 2017, vers 20h40, Xavier Rutten, 50 ans, de Warsage, avait été percuté par une VW Tiguan, rue de Fouron à Mouland, alors qu’il revenait du carnaval. Le conducteur de la voiture, Fabian, 37 ans, de Fouron-le-Comte, ne s’était pas arrêté après le choc. Il n’avait pas non plus pris la peine de prévenir les secours. Pire, il était repassé à deux reprises devant le corps sans vie de Xavier Rutten avant de terminer sa soirée au café où il a rejoint des amis, toujours sans prévenir les secours. Bref, son cas était très mal embarqué lors de son procès pour homicide involontaire et délit de fuite en état d’imprégnation alcoolique. Lors de son réquisitoire, le ministère public, représenté par le substitut Levatino, réclamait, pour le délit de fuite, 18 mois de prison, 16.000€ d’amende et deux années de déchéance du droit de conduire. Pour l’homicide involontaire et la prévention d’imprégnation alcoolique, il réclame 12 mois de prison, 8.000€ d’amende, deux ans de déchéance du droit de conduire et l’obligation de repasser les quatre examens : théorique, pratique, médical et psychologique.

    Lire la suite

  • Pas de match pour le RAV Fouron

    Le calendrier de la P4E annonce un match Fouron - JS Chênée B pour ce dimanche 20 septembre à 15 heures. Les équipes fouronnaises étant en quatorzaine, comme l'a annoncé le président Christophe Beuken, ce match n'aura pas lieu.

  • Un cas de Covid-19 au RAV Fouron

    Suite à un cas de covid au sein de club, l'équipe 1ère est obligatoirement en quatorzaine jusqu'au 28 septembre.
    Le protocole de remise Covid m'oblige dans son interprétation la plus stricte de faire jouer ma réserve le samedi.
    Cependant en tant que President responsable, et vu qu' une moitié d'équipe de la reserve provient de l'équipe 1 ère je décide que l'équipe reserve est en quatorzaine également.
    Si je dois me prendre une amende parce que j'ai mis mon équipe réserve en quatorzaine, je l'assumerai mais au moins je pourrai me regarder dans une glace.
    Je préfère protéger mes joueurs ainsi que les autres équipes.
    La vie d'un footballeur amateur ne se limite pas au football.
    Il est plus important de faire le maximum pour que la vie privée et professionnelle de mes joueurs soient garanties ainsi que la sécurité de leur proche.
    Christophe Beuken