Fouron-Saint-Pierre

  • Décès de de Monsieur Raymond ERNST, époux de Madame Mariette SCHILLINGS

    9A503F6F-FB9A-40D1-9DD4-DD44C9B5DEE8.jpegLa famille annonce le décès de Monsieur Raymond ERNST, époux de Madame Mariette SCHILLINGS, né à Rémersdael le 16 juin 1944 et décédé le 9 juin 2020 à Hermalle-sous-Argenteau.

    Les obsèques seront célébrées en l'église Saint-Héribert de Rémersdael le vendredi 12 juin 2020 à 10 h.30.

    Lire la suite

  • José Happart s’insurge contre l’élimination de quasi tous les élus du conseil de Liege Airport

    Ce vendredi, José Happart quittera avec tristesse et colère le conseil d’administration de Liege Airport après 26 années de présence quasi ininterrompue. Car la décision de remplacer tous les représentants politiques par des administrateurs indépendants lui reste en travers de la gorge.

    Deux pages de Luc GOCHEL à lire dans LA MEUSE du lundi 25 mai 2020

  • Huit mois avec sursis pour José Happart

    Le tribunal correctionnel de Liège a rendu son jugement, ce mardi, dans le dossier Liege Airport, réduit à quelques prévenus puisque des transactions ont été conclues pour une partie des acteurs de ce dossier.

    On reprochait à l'ancien ministre José Happart des faits de faux, corruption, trafic d'influence : les faux en signant un rapport attestant de la régularité de la comptabilité de l'aéroport, les autres faits dans le cadre de sa relation avec Isabelle, une dame dont il était fort proche et pour laquelle, selon le jugement rendu ce mardi, il avait négocié, grâce à son influence auprès de l'entrepreneur liégeois Christian Binet, des prix défiant toute concurrence pour construire sa maison. Le ministère public avait requis 20 mois de prison contre José Happart, 12 mois contre Christian Binet et contre Isabelle, et huit mois contre un entrepreneur français également intervenu dans le chantier. Les avocats de la défense plaidaient l'acquittement. Ils plaidaient aussi la prescription, les faits remontant à 2009.

    Dans un jugement long et charpenté, le tribunal a d'abord écarté la prescription, ainsi que le dépassement du délai raisonnable. José Happart est acquitté pour certaines préventions mais condamné pour le trafic d'influence.

    José Happart écope de 8 mois de prison avec sursis, et d'une amende de 300 euros (multipliée par les décimes) avec sursis pour moitié. Christian Binet est condamné à 6 mois de prison ferme avec 400 euros d'amende, Isabelle la même chose mais avec sursis pour la totalité de la peine et la moitié de l'amende. L'entrepreneur écope de six mois de prison également, mais d'une amende deux fois moins lourde.

    Aucune peine de confiscation n'a été prononcée contre José Happart, le tribunal estimant qu'il n'avait poursuivi aucun but de lucre ni d'enrichissement personnel.

  • Liege Airport : José Happart risque 20 mois de prison

    Le jugement pour corruption est attendu ce mardi.

    Capture d’écran 2020-05-19 à 08.14.37.pngJosé Happart, sa « bonne amie » Isabelle Kosobucki et Christian Binet (BMB) risquent des peines de prison dans un dossier de corruption qui aurait été orchestré par José Happart au profit de son amie, Isabelle. Tous les avocats évoquent la prescription des faits qui remontent à 2009 et des acquittements.

    Ce mardi, à 9 heures, les protagonistes du dossier Liege Airport dont fait partie José Happart, l’ex-président du parlement wallon, seront fixés sur leur sort. Ils risquent tous gros mais le hérisson fouronnais, lui, encore un peu plus que les autres puisqu’il est le personnage central de ce dossier libellé « corruption » par le ministère public. L’ex-homme fort du parti socialiste nie, avec force, les faits qui lui sont reprochés. son avocat avait d’ailleurs plaidé l’acquittement.

    Le jugement était attendu par tous les intervenants de ce dossier le 28 avril dernier. Soit, en pleine crise du Covid-19. Comme beaucoup d’autres dossiers, celui de Liege Airport avait été reporté car les tribunaux correctionnels ne prononçaient que les dossiers dans lesquels des prévenus étaient détenus.

    D'un article d'ARNAUD BISSCHOP à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 19 mai 2020

  • Le magasin de la Pisciculture reste ouvert

    C'est radical, en plus de sa concentration en oméga 3 nos truites ont le pouvoir de combattre la mélancolie virale voir la psychose virale du moment.
    C'est vrai qu'il y a de quoi avoir le blues sachant que nous sommes contraints de fermer notre restaurant ainsi que notre pêcherie du Berg.

    Notre magasin est toujours ouvert et nous avons appliqué les normes d'hygiène de 10 m² par personne sachant qu'ici, il n'y a pas de files comme cela peut être le cas dans certaines grandes surfaces. Et en plus, vous mangerez des produits de qualité et sains tout en faisant vivre les artisans que nous sommes.
    Au plaisir de vous accueillir du mardi au dimanche de 10h00 à 17h00.